J’ai réussi mes gyoza maison, et tu peux y arriver aussi !


Les gyoza, ces raviolis japonais, c'est une passion pour Mymy. Elle a donc décidé de se retrousser les manches pour en cuisiner elle-même !

J’ai réussi mes gyoza maison, et tu peux y arriver aussi !Kaysha / Pexels

Qu’est-ce qui te manque le plus pendant le confinement ?

Le soleil qui caresse tes orteils entre les brins d’herbe ? L’air frais de ta campagne natale ? Le brouhaha des rues animées un vendredi soir ? Les câlins de ta maman ? Le ronflement du chien familial ?

Un peu de tout ça, probablement. Et puis, si tu es comme moi, il y a quelque chose qui te manque très fort aussi.

LA BOUFFE PUTAIN. Toute la bouffe que tu ne sais PAS cuisiner et à laquelle tu ne peux que rêver !

La nourriture qui me manque pendant le confinement

Je me défends pas mal en cuisine et en soi, ça ne m’embête pas d’être obligée de manger mes propres plats. Ce n’est pas comme si j’étais cantonnée aux pâtes au ketchup (une HÉRÉSIE franchement, faites des pâtes beurre-poivre c’est pas plus compliqué mais ça donne pas envie de crever sur place).

Mais toute la nourriture que je ne sais pas cuisiner me manque.

Je rêve d’un bol de ramen fumant, avec un bouillon corsé qui a mijoté des heures, avec du porc grillé qui fond sous la langue et un œuf mollet mariné plus doré que les blés.

Je rêve d’un plateau de fruits de mer, de la chair moelleuse d’une langoustine citronnée pile comme il faut.

Je rêve d’une pizza au feu de bois, avec la croûte à peine brûlée, de la mozza fondante, des tomates de Sicile, des câpres venant me piquer le palais.

Je rêve d’un bon kebab bien dodu, bourré de crudités et de viande rôtie, avec une sauce savamment relevée qui enrobe le tout.

Et puis je rêve de gyoza, ces raviolis japonais que je préfère en version grillée sur le dessous, petites bombes de saveurs généralement farcis de porc et de crevettes.

Les gyoza maison, ce n’est pas si compliqué

Il paraît que tout le monde fait du pain pendant le confinement. Moi, j’ai vu 5 personnes différentes tenter les gyoza maison dans mes timelines !

Alors quand mon mec m’a annoncé que ses colocs avaient essayé, et que ce n’était pas si compliqué, j’ai décidé de me lancer.

Ok Google, comment on fait des gyoza de A à Z ? Car non, je ne vais pas faire 4km jusqu’à la prochaine épicerie asiatique pour acheter des disques de pâte…

Recette de la pâte à gyoza (raviolis japonais)

Au fil de mes recherches, une chose m’apparaît clairement : la pâte, c’est ce qui va faire ou défaire ma recette de gyoza.

Ça tombe bien (non) : je suis nulle en pâte, je n’ai ni verre doseur digne de ce nom ni balance, et apparemment il faut du doigté pour faire des cercles assez fins sans qu’ils ne se déchirent en étant remplis de farce…

Bon, ni une ni deux, je tente une recette trouvée sur Internet. Et c’est une catastrophe.

Ma pâte me paraît bien trop collante, mais je n’ose pas ajouter trop de farine de peur de niquer les proportions. Ayant vu de-ci de-là que certains la laissent reposer, je l’abandonne sous un torchon pendant 1h dans l’espoir qu’elle se métamorphose.

Eh bien non. À la fin j’ai une boule de pâte collante qui refuse de s’étaler sans se déchirer, même sur une plaque bien farinée. BON.

Mais j’ai toujours envie de gyoza, moi ! Alors je vire tout, je dégaine ma farine et je tente plutôt cette recette de pâte-ci, dont j’ai doublé les proportions rapport que j’ADORE BOUFFER :

Victoire ! Bien farinée, ma boule de pâte fonctionne et se laisse abaisser à coups de rouleau à pâtisserie… Enfin non, j’en ai pas, j’ai utilisé une bouteille de vin.

Système D, frère.

J’ai suivi les instructions de la vidéo ci-dessous pour diviser la pâte afin d’obtenir des cercles de même taille, que j’ai détaillés non pas à l’emporte-pièces puisque je ne vis pas dans Top Chef, mais avec un verre de festival. Astuce.

Au bout d’une heure à abaisser tout ça en écoutant un vieil épisode de 2h de perdues, me voilà prête. Prête à farcir mes petits disques de pâte, dans l’espoir fou de me faire péter le bide.

Note bien qu’il est essentiel de fariner (ou de saupoudrer de fécule de maïs si tu en as) soigneusement chaque disque de pâte avant d’en poser un autre dessus, car sinon, ils vont coller !

Recette de la farce à gyoza (raviolis japonais)

Comme tout ce qui se fourre (et je ne parle pas de ma chatte), les gyoza peuvent être farcis de mille façons différentes.

Je te propose donc ma recette favorite, très peu végé, puis des alternatives sans viande !

Recette des gyoza (raviolis japonais) au porc et aux crevettes

En faisant un mix entre différentes recettes, voici ce que j’ai fini par utiliser :

  • 200g de farce à légumes (porc haché aux herbes similaire à de la chair à saucisse, mais le porc haché nature fonctionne aussi)
  • 150g de crevettes décortiquées
  • 2 oignons nouveaux pas trop gros (faudrait des cébettes mais j’en ai pas trouvé, ça s’achète où sérieux ?)
  • 4 gousses d’ail
  • 1 morceau de gingembre frais (environ de la taille d’un carré de sucre) (Josiane proportions bonjour)
  • 1 cube de bouillon de poulet
  • Poivre, citronnelle séchée, piment rouge

J’ai mixé les oignons, l’ail et le gingembre, détaillé les crevettes en petits morceaux (de la taille d’une cacahuète, pour te donner une idée), mélangé tout ça au porc et j’ai émietté le bouillon puis ajouté mes épices.

Pas de sel dans ma recette car le porc était déjà bien salé, et le bouillon aussi ! Bien sûr, si tu n’aimes pas les choses épicées, tu peux tout simplement retirer le piment.

Dernier détail, ne stress pas si tu ne possèdes pas de mixeur : tu peux hacher au couteau l’ail, les oignons nouveaux (ou cébettes si tu en trouves) et le gingembre.

Recette des gyoza (raviolis japonais) végétariens

Le blog culinaire cher à mon cœur Piment Oiseau propose pour les gyoza végétariens une farce à base de blettes, carottes, champignons shittake séchés, avec un œuf et du riz.

Chez Japan Center, on préfère aux blettes le chou, que j’ai retrouvé dans plein de recettes, comme cette vidéo par exemple :

En tout cas, les champignons shiitake sont partout et je compte bien en ajouter dans mes futurs gyoza !

Le pliage des gyoza (raviolis japonais)

Ahhh. Le moment préféré de mes deux mains gauches.

Le concept est de poser un disque de pâte dans ta main gauche, d’y mettre une cuillère de farce et de le refermer en superposant des pliages pour obtenir un petit chausson mignon. Comme ça :

Ça a l’air si simple quand on regarde des vidéos. Ça ne l’est PAS DU TOUT !

La pâte humidifiée n’arrêtait pas de coller, ma farce voulait à tout prix s’échapper et mes gros doigts malhabiles sont incapables de faire de jolies pliures aussi précises.

Mes gyoza avaient donc tour à tour une forme toute simple de demi-lune, ou une forme de demi-lune MAIS vaguement plissée quand j’arrivais à fixer un pli ou deux.

C’est moins joli qu’au restaurant mais ce n’est pas grave, l’important est que le gyoza soit bien scellé grâce à l’eau qui vient fermer la pâte !

La cuisson des gyoza (raviolis japonais)

Alors là écoute ça m’intimidait aussi mais c’est ultra-con. Il te faut juste une poêle un peu profonde, type sauteuse, avec un couvercle.

  • Fais chauffer à feu vif de l’huile, idéalement de sésame mais franchement tournesol ça marche aussi
  • Quand elle est bien chaude, poses-y tes gyoza, côté plat en-dessous, pour les faire griller, et NE TOUCHE À RIEN
  • Au bout de 3 à 5 minutes, tes gyoza sont croustillants en-dessous ; ajoute de l’eau jusqu’à mi-hauteur des raviolis et couvre
  • Laisse cuire jusqu’à ce que toute l’eau soit évaporée

Le haut des gyoza cuira à la vapeur et la farce aussi !

Les gyoza (raviolis japonais) maison : verdict

Roulement de tambour… est-ce que c’était bon ? OUI SA MÈRE.

Ce n’est ni aussi joli ni aussi délicat qu’au restaurant, puisque j’ai eu du mal à faire des disques de pâte assez fin, mais les goûts sont là, la farce était parfaite, c’était croustillant dessous et moelleux dessus, bref j’ai déboîté l’assiette.

Les quantités indiquées ici peuvent nourrir 2 personnes ou 1 qui a très très très faim. Mais plutôt 2 quand même. Au final, il me restait un peu de farce que j’ai réutilisée dans une sauce pour pâtes !

Je pense que dans un avenir lointain où le confinement aura pris fin, j’achèterai la pâte en supermarché asiatique parce que c’est long et fastidieux, mais rien d’infaisable pour un dimanche paresseux.

Alors, tu tentes les gyoza ? File ta recette de farce dans les commentaires !

À lire aussi : Les jiaozi, raviolis chinois — Recette

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Mullipa

Fait et c’était TROP bon ! Par contre, j’ai mis plus d’eau que sur la recette Twitter (j’ai mis la moitié du poids de farine en eau), sinon ça marche pas du tout. Par contre j’aurais plus dit que c’était des raviolis chinois, pour moi les gyozas c’est super hyper méga fin, et la pâte est translucide. je me demande même si ce ne serait pas de la farine de riz... mais du coup faut vraiment abaisser la pâte de ouf, qu’elle fasse un millimètre d’épaisseur, pas plus !

Fait avec des sushis (tout maison, pour la première fois aussi)
 

Fichiers joints

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!