Live now
Live now
Masquer
« recevoir-femme-enceinte-conseils »
Grossesse

5 conseils pour bien recevoir une personne enceinte à Noël

17 déc 2020
Comment faire en sorte qu’une personne enceinte passe une bonne soirée en tant qu’invitée pour les fêtes ? Voici nos conseils à faire tourner à qui de droit…

Vous avez dans votre entourage une personne qui attend un enfant et vous aimeriez bien l’inviter pour les fêtes ? Voici quelques conseils pour la recevoir dans les meilleures conditions possibles !

Rappelons d’abord que les personnes dans leur troisième trimestre de grossesse sont considérées comme étant à risque vis à vis du Covid-19.

Respirer avec un individu de plus ou moins trois kilos niché contre sa cage thoracique, c’est déjà pas simple, mais alors si en plus le coronavirus s’en mêle…

1) Quelles mesures de sécurité vis-à-vis du Covid veut-elle adopter ?

Soyez donc responsable et demandez à votre proche quelle mesure de sécurité elle veut adopter : rester chez elle ? Port du masque obligatoire pour tout le monde ? Ne pas prendre de repas en commun ? Autoconfinement pendant une semaine avant de se voir ?

Et ensuite, respectez son choix sans lui mettre la pression, ni la faire culpabiliser.

Et même en-dehors du troisième trimestre et du Covid, la grossesse ça peut beaucoup fatiguer, donc alignez-vous sur ses besoins en termes de rythme, d’horaires, de déplacement.

Pas question de la faire culpabiliser parce qu’elle n’aura pas eu le courage de traverser la France le 24 décembre ou parce qu’elle prévoit d’aller se coucher à 22 heures.

Si elle accepte quand même de venir chez vous pour une soirée ou quelques jours, que pouvez-vous mettre en place pour la mettre à l’aise ?

2) Prévoir un espace calme pour qu’elle puisse se reposer

Peut-être que votre proche enceinte n’en aura pas besoin, mais lui préparer un lit ou un canapé dans une pièce calme où elle pourra s’allonger en cas de ventre qui tire, de mal de dos, de jambes lourdes ou de nausées, ça peut être une attention qui fait la différence.

Dans le même genre d’idée, c’est cool de lui réserver la chaise la plus confortable en cas d’apéro ou de dîner, car la position assise sur une longue période peut être un peu douloureuse quand on est enceinte.

Pour autant, certaines personnes vivent très bien leur grossesse, et n’aiment pas qu’on les traite comme si elles étaient en sucre. Donc ne commencez pas à lui interdire de se lever, de participer aux tâches ménagères ou de porter des assiettes… Si elle le fait, c’est qu’elle s’en sent capable.

Par contre, si elle a déjà des enfants, vous serez probablement trèèèès bien reçu·e si vous prévoyez pour eux quelques jeux ou coloriages pour les occuper.

3) Éviter les gestes intrusifs et les conseils non-sollicités

Allez, on le redit une dernière fois pour les deux du fond qui ne suivent pas : ON NE TOUCHE PAS LE VENTRE D’UNE PERSONNE ENCEINTE SANS LUI AVOIR DEMANDÉ LA PERMISSION AVANT ! (N’est-ce pas Tonton Roger ?!).

C’est son corps, nom d’une pipe, et le consentement c’est pas pour les huîtres ! Sinon, elle sera en droit de vous vomir dessus son champagne sans alcool, et vous l’aurez bien cherché.

Dans le même genre, vous pouvez aussi éviter de raconter en détail votre accouchement ultra-gore, sauf si on vous le demande bien sûr.

Gardez aussi pour vous les conseils non-sollicités du type ‘ »j’espère que tu vas allaiter, c’est vraiment le mieux pour le bébé » et les petites piques du style « la grossesse c’est pas une maladie », « moi je travaillais encore deux heures avant mon accouchement ».

Globalement, ayez en tête que les futurs parents restent les individus que vous connaissez, avec leurs centres d’intérêts habituels.

Vous n’êtes donc pas obligé·e de ne leur parler que de la grossesse ou du futur bébé. Poser une ou deux questions par politesse, c’est cool, mais ensuite si vous avez envie d’embrayer sur le boulot, la finale de La France a un incroyable talent ou le rigorisme kantien, allez-y !

4) Penser au menu de fête à l’avance

Pendant la grossesse, il existe pas mal de recommandations en matière d’alimentation que chaque personne suit avec plus ou moins de rigueur selon sa sensibilité personnelle.

Moi par exemple, en bonne addict au reblochon, j’étais incapable de ne manger que du fromage pasteurisé pendant neuf mois.

Si votre proche tend plus vers le risque zéro, il y a beaucoup de choses qu’elle ne pourra pas manger à Noël : les huîtres, le foie gras, certaines charcuteries, les poissons crus, les crudités mal lavées, la viande saignante, les fromages au lait cru, les desserts à base d’œufs non-cuits, etc.

Pour éviter qu’elle se retrouve à consommer uniquement des pommes de terre, vérifiez avec elle en amont que le menu lui convient. Méfiez-vous aussi des bûches de Noël ou gâteaux qui contiennent de l’alcool.

J’ai un mauvais souvenir d’avoir culpabilisé pendant des heures après avoir mangé une part de galette sans savoir qu’elle contenait du rhum (bon, en réalité, la quantité d’alcool était probablement trop infime pour avoir des conséquences, mais, hé, c’est parfois dur d’être rationnelle quand on est enceinte).

5) Prévoir des options sans alcool (car la fête est plus folle)

En parlant d’alcool, c’est chouette de prévoir une ou plusieurs boissons sans alcool. Déjà pour que votre invitée enceinte ne passe pas la soirée à boire de l’eau du robinet, et ensuite pour permettre aux autres convives d’avoir des options qui leur permettent de prendre le volant sans danger.

Voilà, avec ces quelques conseils, vous devriez remporter la palme de l’hôte ou hôtesse la plus cool de l’année. Et votre proche s’en souviendra certainement quand il s’agira de choisir les parrains et marraines de son futur enfant. Dans un prochain article, je vous donnerai d’ailleurs quelques conseils pour bien recevoir chez vous des jeunes parents.

Ah, et si jamais vous êtes Tonton Roger, merci de bannir à tout jamais les blagues à base de : « hin hin hin, y’a deux dindes fourrées ce soir ». Sinon, j’en connais une de dinde qui va vous voler dans les plumes fissa !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Grossesse

Daronne
Crédit : Jonathan Borba / Pexels

Dans les maternités, la lente évolution de la place du coparent

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Grossesse
accouchement-domicile-verticale

Pourquoi j’ai choisi l’accouchement à domicile pour mon premier enfant

Une madmoiZelle

02 sep 2022

7
Grossesse
Vanessa / unsplash

Je suis enceinte et ça ne devrait pas me rendre spéciale

Une madmoiZelle

29 août 2022

65
Grossesse
femme-enceinte-allongee

Dernière ligne droite : à quoi s’attendre pendant le 3e trimestre de la grossesse ?

Manon Portanier

27 août 2022

Grossesse
Crédit : Pexels / Shvets production

Grossesse gériatrique : pourquoi ce terme est inacceptable ?

Grossesse
josephine-sarrondit

Tout ce qu’il faut savoir sur le deuxième trimestre de grossesse

Manon Portanier

24 août 2022

Parentalité
rachel-emma-friends

« Alors, vous le faites quand le petit frère ? » Mais vos gueules !

Manon Portanier

23 août 2022

25
Parentalité
test-de-grossesse

Suivi médical et démarches administratives : tout savoir sur le premier trimestre de grossesse

Manon Portanier

22 août 2022

2
Grossesse
premier-trimestre-aspects-chelou

Addiction au Kiri et ballonnements à gogo : le 1er trimestre de grossesse et ses effets chelou

Clémence Boyer

20 août 2022

Parentalité
trouble-bipolaire-maternite-verticale

« Ça m’inquiète de faire subir ça à mon enfant » : les mères bipolaires témoignent

Clémence Boyer

18 août 2022

23

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9