The Zookeper’s Wife envoie un message d’espoir en plein pogrom

The Zookeeper's Wife vous plonge en 1939 quand la guerre est officiellement déclarée et que les rafles se font de plus en plus violentes. À Varsovie, un gardien de zoo et sa femme vont tenter de sauver des vies à leur manière...

Jessica Chastain ne prend jamais de repos. Après Miss Sloane, dont les murmures de nomination aux Oscars circulent déjà, elle sera l’an prochain à l’affiche de The Zookeeper’s Wife, l’adaptation du roman éponyme de Diane Ackerman. Spoiler : il y a des lionceaux trop choux.

Inspirée par des événements réels, l’histoire suit le personnage de Jessica Chastain alias Antonina Zabinski, en pleine Pologne post-1938. La menace plane sur les Juifs et cette femme qui s’occupe du zoo de Varsovie avec son mari réfléchit à un moyen de sauver des vies : utiliser le zoo comme abri.

À lire aussi : Comprendre l’Holocauste en cinq films méconnus

Bien sûr, dans les risques supplémentaires, Antonina a attiré l’œil d’un officier germanique. Vous reconnaîtrez ainsi Daniel Brühl (actuellement à l’affiche de Seul dans Berlin) dans le rôle du nazi de service. Vraiment, je sais bien que c’est l’un des rares acteurs allemands avec Christoph Waltz à avoir percé à Hollywood, mais il ne pourrait pas jouer un Allemand autre qu’un nazi pour une fois, dans un film sur la Seconde Guerre mondiale ?

En tout cas, rien que cette bande-annonce donne une bonne idée de ce qu’annonce The Zookeeper’s Wife, un drame poignant avec larmes à la clé, sans date de sortie française pour le moment.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire