Zelda corrigé pour en faire un jeu féministe

Un papa gamer a ajouté un patch au jeu Zelda pour changer le sexe des personnages. Une initiative féministe et intéressante !

Ce matin, tu n’as pas trop foi en l’humanité ? Mike Hoye va te remettre plein d’amour dans ton siphon coronarien. Cet Américain a décidé d’ajouter un patch au jeu vidéo The Legend of Zelda : The Wind Waker pour le féminister le rendre plus féministe.

Il y a inversé le sexe des personnages et les références à leur genre en plus de modifier les pronoms. Ainsi, Link devient une fille et Arielle, sa petite soeur qui s’est faite capturer par un énorme oiseau au tout début du jeu, est un garçon. Comme le rapporte Slate, même si certains joueurs ont trouvé que cela « dénature l’aventure et modifie l’histoire », la plupart des commentaires louent cette initiative sur le blog du papa-gamer.

Et tu sais pas le plus beau ? Il l’a fait pour sa fille, Maya, qui a l’air toute jeune puisqu’elle ne sait pas encore lire. Sur son blog, il explique qu’il s’efforçait de faire changer les pronoms et toutes les références au fait que Link est un garçon :

« C’est pénible et embarrassant, pour ne pas dire autre chose, de faire instantanément la traduction de genres quand Maya me demandait de lui lire ce qu’il y avait d’écrit sur l’écran. Vous pouvez choisir le nom de votre personnage, bien sûr – je prends toujours Link car je suis très tradition – mais tous les dialogues insistent sur le fait que Link est un garçon, et on ne peut apparemment rien y changer.

[…] Je n’allais pas laisser ma fille grandir en pensant que les filles ne peuvent pas être des héroïnes et sauver leur frère. »

Quoiqu’il en soit, cette prise de position – conjointement avec le joueur qui s’est fait passer pour une femme en jouant à Call of Duty – ne peut que nous rassurer : ce genre de petites révolutions chez les game-r-use-s viendront peut-être à bout du sexisme qui perdure par certains aspects dans l’univers des jeux vidéo.

(Merci à Hawley pour nous avoir transmis l’information !)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gyapple
    Gyapple, Le 8 mars 2013 à 15h39

    J'ai regardé la vidéo. Je suis d'accord 100% avec Anita, et ce que j'adore chez elle, c'est qu'elle ne diabolise pas les jv. Oui elle a grandi avec Mario, oui elle arrive à faire du recul sans puncher gratuitement dans la firme.
    *essuie une larme*
    Elle a raison sur de nombreux points, et même pour la firme Zelda (puisque c'est le sujet de l'article), dès lors que la princesse reprends sa forme originelle, Ganondorf arrive à la prendre.
    C'est vrai que c'est un point pas vraiment cool. Mais après il vaut voir au niveau du scénario du jeu, notre bon vieux boss final cours après le pouvoir, et Zelda en détient une partie. Lorsqu'elle reprend sa véritable forme, devient-elle plus détectable? Je pense que c'est ce qu'il s'est passé. Après, on ne le saura jamais.

    Pour ce qui est de la partie où elle parle des héros emprisonnés qui arrivent TOUJOURS à s'en sortir, c'est malheureusement vraie, et HYPER frustrant. A croire que les mauvais du jeu foutent des prisons magiques, hyper protégées aux femmes exprès.
    Bon, après il y a des jeux où les femmes s'en sortent et/ou se débattent pour sortir. Mais c'est encore trop rare.

    Pour le jeu où Zelda serait le personnage principal, il me semble qu'un gentil bonhomme de l'internet en avait fait un, mais qu'il avait été retiré. :/
    (Big up pour le jeu Peach Adventure qui est sorti trop tard)

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)