You, la série sur un stalker inquiétant s’offre une saison 2 !

Elle s'infiltre dans les maisons, vole des sous-vêtements et séduit ses proies. You est une série un brin flippante mais addictive qui a conquis Kalindi et aura droit à une saison 2 !

You, la série sur un stalker inquiétant s’offre une saison 2 !

Mise à jour du 12 novembre 2018 — 

La saison 1 a démarré le 9 septembre sur la chaine américaine Lifetime et débarquera sur Netflix le 26 décembre. Hier soir, dimanche 11 novembre, elle a tiré sa révérence dans un ultime épisode.

Mais heureusement, la série ne compte pas s’arrêter en si bon chemin…

You aura droit à une saison 2

Adapté du roman éponyme de Caroline Kepnes, You m’a au départ laissée perplexe. J’avais peur que le résultat soit hyper lisse et un peu bâclé, après avoir vu les premières images dans une bande-annonce.

J’ai finalement découvert une série maligne, qui sait emmener ses téléspectateurs d’une certitude à une incertitude. 

Je suis donc ravie d’apprendre que le show a déjà été renouvelé pour une saison 2, qui devrait en terme d’intrigue coller à l’autre roman de l’auteur intitulé Hidden Bodies.

La rumeur courrait bien sûr depuis des semaines, mais elle a été entérinée par le très sérieux The Hollywood Reporter.

Je suis ravie, et compte bien me refaire la saison 1 dès son arrivée sur Netflix, le 26 décembre ! 

Article initialement publié le 24 octobre 2018 —

Netflix ne fait pas que créer des contenus originaux.

Le laboratoire à idées héberge également des films, séries et documentaires venus de chaines, ou directement du cinéma.

Il s’empare de petites pépites, les loge bien au chaud et les fait rayonner sur sa plateforme.

Ainsi, tu peux découvrir tranquillement des produits à côtés desquels tu serais peut-être passée…

You, qu’est-ce que c’est ?

Créée par Sera Gamble et Greg Berlanti, You est une série diffusée à l’origine sur la chaine américaine Lifetime, depuis le 9 septembre 2018.

Elle suit l’obsession amoureuse de Joe, un charmant libraire new-yorkais dont les boucles souples et le regard tendre ne trahissent pas la névrose.

Joe est beau, élégant, raffiné et SURTOUT cultivé. 

Les bouquins, il en connait un rayon, et sait même s’occuper des livres très anciens, qui requièrent un entretien tout particulier. Bref, il a des airs de gendre idéal, que j’aurais bien présenté à ma mère dès le second rancard.

Pourtant, notre ami ténébreux est déchainé par de sombres passions. 

Il tombe amoureux facilement. Mais VRAIMENT.

Cinq minutes passées avec une jeune femme lui suffisent à déclencher sa machine à fantasmes et il se lance à la poursuite de sa proie.

Seulement, Joe n’est pas un stéréotype de pervers/stalker. Rien dans son attitude ne laisse penser qu’il puisse être dangereux.

Il est prévenant, amical, et transpire la gentillesse.

Alors la proie se laisse facilement séduire, sans penser une seule seconde que ledit individu s’introduit chez elle en cachette pour lui voler ses culottes, la suit littéralement partout et est prêt à se débarrasser de ceux qui se mettent en travers de son chemin.

De son côté Beck est une jeune femme rayonnante mais mal dans sa peau, qui n’a qu’une vocation : écrire. Écrire encore et toujours dans le but de devenir écrivaine. 

En peu de temps, elle s’amourache de Joe, qui possède plusieurs des atouts qu’elle recherche.

Parviendra t-elle à se rendre compte que son mec a priori parfait est un stalker doublé d’un maniaque ?

You, une fiction efficace

You n’a apparemment rien de révolutionnaire.

Le concept est intéressant mais déjà vu, le cadre (New York) a été surexploité, et la photo n’a rien de dingue. Alors pourquoi ça fonctionne, You ?

D’abord, les acteurs sont bons. 

Il est impossible de ne pas mentionner que Joe est campé par Penn Badgley que tu connais sûrement sous le patronyme de Dan Humphrey, le BG romantique de Gossip Girl.

Il donne ici la réplique à Elizabeth Dean Lail, jeune actrice solaire assez peu connue dans l’Hexagone, mais qui s’est illustrée par exemple dans Dead of Summer.

Leur duo fonctionne, leur alchimie est palpable.

Aussi et surtout, You est une série maligne, qui emmène son spectateur là où il ne s’y attend pas (enfin pas trop).

Quelque part entre Mr Robot et Dexter, You puise ses inspirations de vraies bombes télévisuelles et ça se sent.

Le résultat est plutôt lisse mais prenant, et il est difficile de lâcher la série une fois débutée.

Autre gros atout de la fiction : elle propose une narration différente. 

En effet, c’est Joe qui fait la voix-off de la série, et qui s’adresse directement à sa victime. Cela donne l’impression d’être dans la peau du stalker, de vivre avec lui et de commettre l’irréparable à ses côtés.

Dérangeant, malsain, et du coup intéressant !  

Bien sûr, You contient des erreurs, notamment un générique feignant et franchement laid, qui semble sortir tout droit des années 90.

Mais c’est un détail sur lequel je n’ai pas envie de m’attarder car je préfère rester sur une note positive et t’inciter à découvrir cette fiction piquante dès le 26 décembre sur Netflix !

À lire aussi : Halloween (2018), le slasher dont tout le monde parle, fait-il vraiment peur ?

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Commentaires
  • Boyish
    Boyish, Le 25 octobre 2018 à 23h30

    Merci pour l'info, j'avoue qu'elle m'intéresse pas mal cette série. Et puis j'aime bien cet angle, on rappellera jamais assez dans ce monde si superficielle qu'il faut se méfier des apparences.

    Aussi, après, jvais pas mytho... y a Dan Humphrey, donc bon, vu comment j'étais en kiff sur lui à l'époque de GG, j'allais de toute façon regarder... (bordel, il est toujours aussi beau l'salaud).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!