« You Don’t Say », la campagne contre le sexisme et l’homophobie ordinaires

Des étudiants américains se mobilisent contre les expressions homophobes, sexistes et transphobes.

Parce que les mots sont importants, des étudiants de l’université Duke aux États-Unis ont monté la campagne « You Don’t Say » contre les expressions sexistes, homophobes et transphobes.

L’association LGBT Blue Devil United et le groupe « Think Before You Talk » (« réfléchis avant de parler ») ont pris une série de photos d’étudiants, avec la raison pour laquelle ils refusent de dire « tapette », « fais pas ta fillette » ou « c’est un truc de pédé ».

Les associations étudiantes sont comme d’habitude à la pointe de la lutte contre les discriminations, comme on l’a déjà vu avec la campagne I, Too, Am Harvard contre le racisme ou The Girl Code Movement contre la culture du viol.

Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MondayF451
    MondayF451, Le 24 avril 2014 à 13h32

    C'est vrai que l'on a l'impression d'avoir "beaucoup de texte" sur la photo, mais je trouve quand même que l'idée est bonne.

    Les expressions sont vraiment utilisées sans qu'on réfléchisse vraiment à leurs sens, et aux valeurs des mots que l'on utilise.

    Moi j'aime beaucoup cette petite campagne :)

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)