Xavier Darcos s’attaque à l’absentéisme

Cette année, on fera la chasse aux absents à l’école. C’est en tout cas le voeu du ministre de l’éducation, qui déclarait récemment avoir atteint ses objectifs pour 2008. En effet, sa réforme est lancée, et il a promis aux lycéens de garder la discussion ouverte. A présent, le focus est mis sur l’absentéisme, une […]

Xavier Darcos s’attaque à l’absentéisme

Cette année, on fera la chasse aux absents à l’école. C’est en tout cas le voeu du ministre de l’éducation, qui déclarait récemment avoir atteint ses objectifs pour 2008. En effet, sa réforme est lancée, et il a promis aux lycéens de garder la discussion ouverte. A présent, le focus est mis sur l’absentéisme, une tendance que le ministre de l’éducation veut faire reculer en 2009.

L’absentéisme à l’école, facteur d’échec

Dans un entretien accordé au Figaro, le ministre évoquait les raisons de sa priorité : « de plus en plus d’élèves sont absents de manière régulière. Or, tout est lié. L’absentéisme mène au décrochage, qui conduit à l’échec scolaire, lequel mine l’insertion professionnelle et sociale des jeunes ». Selon lui, la communication par SMS ou appels entre l’école et les parents n’est plus suffisante, et l’absentéisme nécessite d’être traité plus en profondeur. Et pour cela, Xavier Darcos a un plan…

Des médiateurs de réussite scolaire contre l’absentéisme

Dans le cadre du plan de relance lancé par le ministre Patrick Devedjian, Xavier Darcos va pouvoir embaucher 5000 contrats aidés, précisément des « médiateurs de réussite scolaire ». Ces tous nouveaux « coachs » seront employés par l’éducation Nationale et agiront sous la responsabilité des conseillers principaux d’éducation. Ils prendront leur poste dès le mois de mars, dans les 100 établissements où l’absentéisme est le plus important. Ces établissements ont été définis principalement en périphéries des grandes villes, d’où la collaboration entre Xavier Darcos et Fadela Amara, secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville…

un surveillant à l’extérieur de l’établissement ?

Le rôle du médiateur de réussite scolaire sera d’établir un lien fort entre l’élève et l’établissement. Agissant directement sur le terrain, dans l’environnement du jeune – qu’il devra connaître-, il sera là pour donner envie à l’élève de retourner à l’école. Activités, dialogue, et relais avec les maisons de quartier, le plan de Xavier Darcos consiste à mettre en place des moyens sur le terrain pour parvenir à faire basculer la tendance à l’absentéisme. (2,4 % en collège, 4,6 en lycées et jusqu’à 1à,9 % en lycée professionnel.)

Que penses-tu de cette initiative ? Grand chantier porteur d’espoir ou mesurette pour détourner l’attention des suppressions de poste d’enseignants ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ana Banana
    Ana Banana, Le 28 janvier 2009 à 6h38

    Au lycée je pratiquais l'Absentéisme pratiquement 2 fois par semaine. Et je peux vous dire que jamais était convoqué chez le CPE, ni eu d'heure de Colle. Rien. Je vous garantis que si j'avais du passé tous mes mecredis aprem en Colle ca m'aurais refroidis et j'aurais vite compris que ça ne servait à rien. Mais c'est tellement facile de sècher, c'est tellement tentant. Et puis on sait très bien que de toute manière on ne risque pas grand chose.
    Pour Anecdote; Dans ma Classe de Terminale on a JAMAIS étais au complet. JAMAIS de l'année un prof n'as écrit : Aucun Absent sur le billet, dès le premier jour y'avais déja des absent. Et même au Bac Blanc y'avais des Absents.
    C'est plutôt dramatique, je le reconnais.
    Et je pense que Darcos s'attaque là a un Enorme problème.

    Comment faire revenir les jeunes en Cours ? Vaste question.
    Il y a plein de solution qui pourrait marcher sur le papier; mais la réalité est tellement différente.
    Personellement; ce qui faisait que je sécher les cours c'était principalement parce je trouvais les journée trop longues, trop de cours, et surtout trop de cours que j'aimais pas et dans lequel je ne me sentais pas concernée. Et aussi parce que je trouvais que les profs (surtout au lycée) se foutent pas mal de ta gueule. Ils font leur cours. Ils touchent leurs payes et Basta. Mais peut-on vraiment leur en vouloir ? Quand on a des classes de 35 élèves voir plus, on a pas le temps de s'occuper des élèves un par un surtout quand les 3/4 de la classe fout le dawa.
    [Et la suppression des postes qui a été effectuée n'arrange rien mais c'est un autre sujet...]

    L'autre problème est plutôt psychologique : Pourquoi se défoncer à avoir un BAC qui ne vaut plus rien ?
    J'en discutais souvent avec des personnes de ma classe et elles me disaient : " De toute façon je veux pas continuer àprès le BAC. Alors c'est vrai que sans BAC on va pas bien loin. Mais avec seulement le BAC on va pas beaucoup plus loin non plus. Alors je vais tenter de l'avoir comme ça. Si je l'ai tant mieux, si je l'ai pas tant pis."

    Alors je ne pense pas que des pseudo Coach-Reussite soit très efficace. Je trouve cette mesure très superficielle. Darcos met 100% des torts sur le dos des Elèves. Or je pense qu'il faut aller chercher à la base du problème. Pourquoi les jeunes ne vont plus en cours ? Un Système Educatif Francais qui ne fait plus ses preuves, La démotivation du corps enseignant, Une dévalorisation des Diplome. Et Cetera.

    *Je sais pas pourquoi j'ai écris autant, personne ne liras tout. XD*

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)