Les whoopies au Fluff maison — Dessert de Noël régressif

Les whoopies sont une super idée de dessert de Noël à la fois régressif et efficace : voici une recette à base de pâte à tartiner au chocolat et de Fluff fait maison.

Les whoopies au Fluff maison — Dessert de Noël régressif

La première fois que j’ai entendu parler de whoopies, c’était il y a quelques années, dans un restaurant de bagels à Paris. Sur le menu des desserts, il y avait marqué « whoopies », comme un pet entre des noms que je connaissais. J’ai demandé au serveur de quoi il s’agissait, et il m’a modestement expliqué que c’était « une tuerie ». Il ne m’en a pas fallu davantage pour les commander et tomber amoureuse !

Le principe ? Deux gâteaux très moelleux collés en sandwichs, avec une crème au milieu. La régression totale. Et qu’y a-t-il de plus régressif que de la pâte à tartiner au chocolat et de la guimauve ?

Bon, de vous à moi, j’ai tellement aimé la crème de marshmallows (faite sans marshmallows, la magie de la cuisine) que je l’ai refaite une deuxième fois juste pour la manger sur des toasts. Et je ne regrette rien.

Treat yo self

Ingrédients

Pour une bonne dizaine de whoopies, il te faudra :

  • 100g de pâte à tartiner au chocolat type Nutella
  • 1 cuillère à soupe de cacao en poudre
  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 2 oeufs
  • 100g de sucre roux
  • 200g de farine
  • 1 pincée de sel
  • ½ cuillère a café de levure chimique

Pour la crème de guimauve, il te faudra :

  • 2 blancs d’oeuf
  • 150g de sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe de miel d’acacia
  • 5 cl d’eau
  • 1 pincée de sel

Round 1 : les gâteaux

Commencez par préparer vos gâteaux. Mettez votre four à préchauffer à 190°C, et dans une casserole, faites fondre la pâte à tartiner avec le lait. Quand le mélange est bien liquide, ajoutez le cacao en poudre et incorporez-le bien à la pâte. Mettez de côté.

Dans un saladier, fouettez les deux oeufs avec le sucre roux. C’est là que la farine entre dans la place : mélangez-la dans un bol avec la levure et la pincée de sel puis ajoutez le tout à la pâte. Touillez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de farine sur les bords.

BOUM ! Le mélange au chocolat arrive sur le dancefloor du saladier, il est en feu et vous le calmez en le mélangeant à la pâte.

Étalez du papier sulfurisé (papier de cuisson) sur une plaque de votre four et faites de petits tas de pâtes — espacez-les bien parce qu’ils vont prendre pas mal de place en cuisant. Si vous êtes des cadors de la poche à douille, je vous recommande de l’utiliser pour faire de jolis tas. Moi je suis plutôt team « j’en fous partout et je rattrape après » (team porc, quoi).

Enfournez pour 10 petites minutes, et quand c’est prêt, laissez refroidir quelques minutes avant de décoller les biscuits de la feuille, histoire de ne pas vous retrouver avec des miettes n’ayant d’égales que celles de votre cœur brisé.

Quand vous avez fini toutes vos fournées, vous pouvez vous attaquer à la crème de guimauve fabriquée sans guimauve !

Round 2 : la crème de guimauve

Pour la crème de guimauve, j’avais fait un premier essai qui était très aérien et que vous verrez sur ces photos. Malheureusement, ce mélange (absolument délicieux, hein) avait tendance à dégonfler rapidement pour finir par ne pas ressembler à ce que j’attendais, à savoir un genre de Fluff maison, qui se mélange très bien à la pâte à tartiner.

fluff marshmallow

Le Fluff, mesdames et messieurs.

Mon deuxième essai (celui que j’ai mangé à la cuillère en rédigeant ce billet) était bien meilleur, économique et facile à conserver. C’est cette recette-là que je vous donne, parce que comme dirait ma mère « tu leur donneras pas les recettes de tes ratés, hein ? » ( jamais : je teste toutes mes recettes deux fois avant de les poster).

Le Fluff maison, donc.

Dans un saladier à bords hauts (j’insiste), versez deux blancs d’oeuf avec une pincée de sel. Fouettez jusqu’à ce que les blancs forment de petites pointes. Mélangez l’eau, 75 g de sucre en poudre et les cuillères de miel dans une casserole. Laissez cuire à feu doux sans remuer jusqu’à ce que le mélange caramélise.

Quand c’est prêt, versez ce caramel dans vos blancs en neige petit à petit, en fouettant entre chaque ajout. Une fois que vous avez fini, vous pouvez verser les 75 g de sucre qui restent, tout en fouettant, et l’extrait de vanille. Fouettez jusqu’à ce que le mélange ait une texture lisse et brillante et qu’il colle aux fouets.

Quand c’est fait, tartinez généreusement vos biscuits de cette pâte, faites-en des sandwichs de gras, de sucre et de bonheur et venez vous rouler dans la prairie de la félicité avec moi !

whoopies

Vos invités rentreront chez eux avec du Nutella entre les dents et de la guimauve autour de la bouche, mais ne regretteront rien.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Greeen
    Greeen, Le 5 juin 2015 à 14h04

    @Beacakista Crois moi, j'en ai un pot chez moi et je résiste de toutes mes forces pour ne pas le consommer à la cuillère et n'en laisser qu'un pot vide u.u C'est méga bon ! (bon seulement, la vanille.) J'avais peur que ce soit trop sucré mais ça passe ^^

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)