Wes Anderson : le supercut de ses scènes en slow-motion

Les scènes au ralenti dans les films de Wes Anderson ont été compilées dans un supercut sur l'air de la musique des Shins.

Wes Anderson utilise souvent le slow motion dans ses films, sans en abuser non plus. Parfois, ça permet de calmer un peu le malaise, ou la tristesse, ou la joie, ou n’importe quelle émotion qu’on ressent dans certains plans de ses oeuvres. Parfois c’est tout simplement pour des raisons esthétiques. Ça tombe toujours pile au bon moment et on est bien loin des passages au ralenti qu’on peut voir dans certains mauvais téléfilms (du genre — n’ayons pas peur des clichés — quand l’héroïne détache ses cheveux jusqu’alors rassemblés en chignon strict sous les yeux médusés de ses collègues).

Pour célébrer le réalisateur mythique, Alejandro Prullansky a compilé les scènes en slow motion chez Wes Anderson sur l’air de New Slang des Shins. Un supercut tout calme qui détend sacrément du slip qu’on a souvent bien tendu le vendredi :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Minuscule
    Minuscule, Le 12 janvier 2014 à 15h22

    funky_jam;4555211
    C'est Moonrise Kingdom :chat:
    Merci ! :fleur:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)