Wentworth Miller se met à nu après des moqueries sur son ancienne prise de poids

Wentworth Miller a posté sur son profil Facebook une réponse au mème apparu sur l'Internet qui opposait deux photos de lui : une de l'époque de Prison Break, et une prise en 2010 après la fin de la série.

Wentworth Miller se met à nu après des moqueries sur son ancienne prise de poids

Je n’ai qu’une seule chose à dire : merci pour ton honnêteté, Wentworth Miller.

Depuis que le retour de Prison Break est imminent, les gens vont déterrer des histoires du passé de ses stars. C’est Wentworth Miller qui fait ici les frais du body-shaming avec un nouveau mème qui circule et prend son poids à parti.

À lire aussi : « Dancing Man », ou l’histoire d’un homme moqué… puis soutenu

Effectivement, après la fin de la série de la FOX qui l’a révélé, l’acteur a pris des kilos en 2010, et les médias américains l’ont placé dans leur ligne de mire pour cette raison.

À lire aussi : Une jeune femme répond avec talent à des insultes grossophobes sur Twitter

La star de Prison Break se livre :

« En 2010, à demi-retraité, je faisais profil bas pour plusieurs raisons.

Avant toute chose, j’étais suicidaire. »

Je crois que c’est clair. L’acteur s’était déjà confié sur sa dépression en 2013, au moment où il commençait à remonter la pente après avoir fait son coming-out, et reconnaissait avoir tenté de se suicider quand il était adolescent.

Il revient maintenant sur la période noire de sa vie après qu’un site américain, The LAD Bible, a créé un mème avec deux photos de l’acteur disant : « Quand tu t’échappes de prison et trouves le Monopoly du McDo… »

big-maladies-mentales-etats-unis-john-oliver

Il enchaîne en se remémorant les jours où il a souffert en silence :

« J’ai lutté contre la dépression depuis mon enfance. C’est une lutte qui m’a coûté du temps, des opportunités, des relations, et des milliers de nuits sans sommeil.

En 2010, au plus bas de ma vie d’adulte, j’ai cherché partout du soulagement, du confort, des distractions. Et je me suis tourné vers la nourriture.

Ça aurait pu être n’importe quoi. La drogue. L’alcool. Le sexe. Mais manger était devenu la seule chose dont j’avais hâte. Je me reposais sur ça pour avancer. Il y avait un moment où le temps fort de ma semaine était mon repas favori et un nouvel épisode de Top Chef. Parfois, c’était suffisant. Ça devait l’être.

Et j’ai pris du poids. Et alors ? »

À lire aussi : « Fat », l’incroyable poème sur les troubles du comportement alimentaire

Puis des paparazzis l’ont pris en photo un jour, et ont écrit des choses comme « bonnard à gros lard » ou « canon à cochon ». Quand sa mère en a eu vent, elle l’a appelé, et ça a été un autre coup dur. Mais il s’en est sorti.

wentworth-miller-critiques-poids2

À lire aussi : L’été où j’ai appris à aimer mon corps

D’innombrables fans et proches ont manifesté leur soutien à Wentworth Miller, qui a quarante-trois ans aujourd’hui.

« La première fois que j’ai vu ce mème sortir dans mon flux de réseaux sociaux, je l’admets, j’ai eu du mal à respirer. Mais comme tout dans la vie, je lui ai donné un sens. Et le sens que j’ai donné à cette image c’est la force. La guérison. Le pardon. »

Cette affaire ne fait que renforcer son souhait d’encourager les gens dans la même situation que lui à chercher de l’aide, car s’il est sorti de la dépression, c’était grâce à de l’aide extérieure. En tout cas, les obstacles ne font que le rendre plus fort et plus déterminé.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Linka
    Linka, Le 31 mars 2016 à 22h20

    Punaise je me reconnais trop dans ce paragraphe...:

    "Ça aurait pu être n’importe quoi. La drogue. L’alcool. Le sexe. Mais manger était devenu la seule chose dont j’avais hâte. Je me reposais sur ça pour avancer. Il y avait un moment où le temps fort de ma semaine était mon repas favori et un nouvel épisode de Top Chef. Parfois, c’était suffisant. Ça devait l’être."

    C'est déjà horrible de vivre une dépression en étant anonyme alors là...Bravo à lui :calin:

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)