Voyager en Europe, hors sentiers battus !

Londres, Barcelone, Rome, Florence, Prague, Vienne… quand on pense week-end romantique, on retombe toujours sur les mêmes destinations. Et pourtant, hors des villes bien balisées par le Routard et le Futé, il reste des tonnes d’endroits cool et surprenants, à découvrir sans horde de touristes, ce qui est mieux pour se regarder dans le blanc […]

Voyager en Europe, hors sentiers battus !

Londres, Barcelone, Rome, Florence, Prague, Vienne… quand on pense week-end romantique, on retombe toujours sur les mêmes destinations. Et pourtant, hors des villes bien balisées par le Routard et le Futé, il reste des tonnes d’endroits cool et surprenants, à découvrir sans horde de touristes, ce qui est mieux pour se regarder dans le blanc des yeux en se jurant un amour éternel. Cinq plans überlove, testés et approuvés.

Sarajevo

Hein ? Mais si, Sarajevo. Difficile d’accès mais paisible et douée d’un charme destroy indéniable, la capitale bosnienne assure avec des prix décents, un gros réseau hôtelier, et une foule de bars sympa.

Pourquoi y aller ? Pour le gros cross-over de la mort : on s’y sent entre Orient et Occident, passé et présent, religion et laïcité. Exactement comme à Istanbul (il faut aller à Istanbul) mais quasiment sans touriste. Et en miniature. Les gens sont adorables, ne parlent pas forcément anglais mais essaient de comprendre quand même, et franchement, il y a peu de chance que vos copains y soient déjà allés. C’est une ambiance étrange et agréable, émouvante quand on retombe sur des vestiges de la guerre, spectaculaire dès qu’on se décide à escalader les collines alentour. Le centre-ville musulman est tout simplement adorable. Si vous avez l’occasion de louer une voiture, la campagne bosnienne en direction du Sud est à tomber par terre de bonheur (envie de pousser plus loin ? Evitez la Croatie blindée de touristes et préférez le Monténégro, on se croirait en Ecosse mais sans prendre l’avion).

Ljubliana

Hein ? Mais si, la capitale de la Slovénie. Une ville-poupée pas chère où tout le monde semble déterminé à vous faire passer un bon moment (ambiance « steuplaît steuplaît on aimerait développer notre tourisme »).

Pourquoi y aller ? Principalement parce que c’est très joli et qu’on peut y passer deux jours romantiques sans se ruiner. Quelques promenades dans le centre historique, des pâtisseries monstrueuses de crème à déguster sur le pont des dragons, une visite au château pour admirer la vue, quelques musées, et hop c’est plié. Inutile de s’attarder une semaine, mais sympa pour surprendre son amoureux (Envie de bouger ? L’Autriche est à deux pas… et l’Italie aussi !).

Grenade

Hein quoi ? Tout au Sud de l’Espagne, en Andalousie, une ville écrasée de soleil qui change de Madrid et Barcelone.

Pourquoi y aller ? Pour l’Alhambra, palais sublime qui ravira les fans d’art islamique, et… pour les soirées tapas – vin rouge. Ce n’est pas immense mais il y a de quoi lézarder à l’heure espagnole : siesta et fiesta. Grimpez sur l’Albaicin, visitez les jardins, prenez un verre, ouvrez un bon bouquin : une joie simple, zen, abordable, avant de vous remplir de sangria jusqu’aux yeux. Evidemment vous allez prendre douze kilos. Mais vous ne les regretterez pas. (Et ailleurs ? Et bien la mer est à cinquante bornes, ainsi que les collines désertiques de la Sierra Nevada. Franchement, ça vaut le coup d’oeil.)

Kiev

Hein mais tu plaisantes ? Point du tout. La capitale de l’Ukraine devrait figurer dans tous les guides touristiques de l’univers… à condition de ne pas rater son timing (je ne recommande pas l’hiver, mais en été, oublier sa crème solaire tient du suicide).

Pourquoi y aller ? Pour manger du bortsch et se retrouver écoeurée par la beauté et la sensualité des filles d’Ukraine – attention à la fracture de l’oeil si jamais vous partez en couple (cela dit, le trip talons-aiguilles dorés et mini-jupe à paillettes en plein jour ne plaît pas à tous les mecs). Plus sérieusement, il faut découvrir les églises orthodoxes avec leurs bulbes dorés, boire les mixtures locales, se promener sur les bords du Dniepr, et pour celles qui ne sont pas claustro, visiter les caves des monastères où les Ukrainiens viennent embrasser les tombes des moines (eeeek). Kiev est une ville très sûre et qui fait des fesses d’enfer puisque ça grimpe sec. Les gens parlent peu anglais mais tiennent tout de même à aider. Attention, tout est écrit en cyrillique. (Une voiture ? Évitez, les gens roulent comme des fous.)

Copenhague

Hein mais pardon ? Un coup d’avion, ou de ferry pour les courageuses, et vous voici au coeur du Danemark. Youpi, des vikings !

Pourquoi y aller ? Parce que vous avez de l’argent (tout coûte cher) et que vous voulez terroriser votre copain avec le nombre de grands blonds au mètre-carré. Le musée d’art contemporain de Lousiana vaut le détour et permet de se balader sur une jolie plage, mais les musées nationaux valent également la peine de s’y attarder. Pour la glandouille, laissez-vous entraîner dans les rues piétonnes du centre-ville, et profitez-en pour dire bonjour à la fameuse petite sirène. C’est bien simple, tout est super mignon. Coup de coeur perso : le jardin botanique, parfait pour descendre une Carlsberg en toute tranquillité. Des capitales scandinaves, c’est de loin ma préférée (mais vous pouvez aussi tenter Oslo pour pécho du Norvégien, ou Stockholm pour les H&M tous les cinquante mètres).

Si vous avez des plans secrets pour moi, faites tourner ! Je cherche une (nouvelle) idée d’escapade !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 35 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bloody Olive
    Bloody Olive, Le 21 mai 2011 à 22h03

    Merci pour tous ces bon conseils!
    Voyage prévu en septembre à Ljubjana pour ma part, 7 à 10 jours, on compte bien tourner dans le pays et les alentours, donc je prends tous les bons conseils sur la Croatie, la région de Trieste et le sud de l'Autriche!
    Quels sont les bons plans à Ljubjana? Et les villes qui valent le détour en Slovénie?
    Pour la Croatie j'ai noté tous les bons conseils... ;)
    Sion, quid du coût de la vie là-bas?
    Thanks !

Lire l'intégralité des 35 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)