Un voyage à la cool en car grâce à nos conseils et OUIBUS

OUIBUS lance une nouvelle offre avec tout plein de trajets en bus à petit prix. C'est l'occasion de revenir sur ce moyen de transport plein d'avantages !

Un voyage à la cool en car grâce à nos conseils et OUIBUS

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec OUIBUS
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait

Aimant beaucoup voyager mais n’ayant pas trop de sous, j’ai eu l’occasion d’expérimenter pas mal de fois les voyages en bus. J’ai fait quelques milliers de kilomètres, aussi bien seule qu’accompagnée, à l’aise ou dans des trucs un peu crados, sur des grandes autoroutes comme sur de petits chemins de montagnes.

Bus-NJH

J’ai pu remarquer qu’à chaque fois que je propose à des proches de partir en bus, on me répond souvent « bubububu, c’est long le bus, on peut pas plutôt prendre le train ou l’avion ? »… alors qu’en vrai les voyages en bus ne sont pas toujours beaucoup plus longs et possèdent plein d’avantages !

  • Contrairement à l’avion ou à certaines lignes de train, tu arrives directement dans le centre-ville de ta destination. Une fois descendu•e de ton autocar, tu peux faire ta vie et tu n’as plus à te prendre la tête avec les transports en commun. Finalement, c’est du temps de gagné !
  • C’est VRAIMENT moins cher. J’ai par exemple déjà vu un Paris-Londres à 9€ : j’crois qu’on peut pas faire mieux. Le bus est aussi moins coûteux quand il s’agit de prendre un billet à la dernière minute (j’ai voulu acheter un billet d’avion au dernier moment il y a quelque temps, j’ai vite changé d’avis, et le traumatisme est encore là).
  • Avec le bus, tu peux avoir un bagage beaucoup plus volumineux sans qu’on vienne t’enquiquiner à peser/mesurer ta valise. Par exemple, j’avais opté pour cette option quand je suis rentrée de mon séjour ERASMUS : j’avais un sac tellement lourd que le retour en avion était impossible.
  • Les horaires sont souvent plus flexibles, tu as même parfois la possibilité de faire ton voyage de nuit — ça peut te permettre d’économiser un séjour en auberge de jeunesse ou en camping, ce qui n’est pas négligeable quand tu as un petit budget.

Nos Jours Heureux

Bref, le bus c’est l’ami des bourses modestes qui ont quand même envie de voyager ! De plus, depuis le vote de la loi Macron en juillet dernier, les sociétés d’autocar ont la possibilité de proposer des liaisons inter-régionales : une nouvelle offre s’est ouverte et on peut aller d’une ville française à une autre en toute simplicité. Les prix sont très avantageux, ce qui pourra être pratique si tu dois à la dernière minute prendre des billets pour passer un entretien d’embauche ou un concours d’entrée dans une école !

À lire aussi : La loi Macron et le travail du dimanche — L’avis des madmoiZelles

Puisque tu vas pouvoir te lancer à corps perdu dans de longs trajets type Lille-Toulouse, voici les petits conseils que j’ai pu acquérir au fur et à mesure des kilomètres de bitume.

La non-glamouritude totale

Voyage-bus-NG

Personnellement, quand je sais que je vais avoir un long voyage en bus, je privilégie vraiment le confort. Ce n’est pas le jour où je vais mettre ce pantalon taille haute qui me serre le ventre ou mon pull qui me rend les cheveux électriques. Pour supporter mes 8 ou 9h de trajet, je préfère un jogging, un sweat, un t-shirt en coton et c’est parti.

Pour un confort plus optimal (encore plus si tu compte dormir sur la route), tu peux prendre des boules Quiès — indispensables si tu ne veux pas buter Kevin, 6 ans, place 29, qui apparemment n’a pas appris à couper le son de sa Nintendo DS. Histoire de roupiller tranquillement, tu peux aussi prendre un petit masque pour t’isoler de la lumière.

  • Astuce : si tu n’as pas envie de t’acheter un petit masque, tu peux aisément t’en fabriquer un toi-même. Il te suffit de prendre une vieille chaussette (propre de préférence) et un élastique. Coupe l’élastique, fais deux trous dans ta chaussette, passe l’élastique dans les trous. Fais un noeud. ET BIM. Tu as un magnifique masque.[/box]

J’ai pu remarquer que la clim était parfois réglée sur « beaucoup trop froid » (étude basée sur l’intégralité des bus du monde). N’ayant pas envie de me transformer en surgelé, je prends régulièrement une petite couverture dans laquelle m’emmitoufler. OUI j’ai l’air con, OUI on me dit que je ressemble à une mamie… mais n’empêche que tout le monde m’envie parce que je suis au top du confort !

JeSuisDansMonJacuzzi

Allégorie de mon voyage en bus : ta jalousie, mon jaccuzzi, tout ça tout ça.

S’occuper durant son trajet

Les voyages en bus peuvent parfois être un peu longuets. C’est l’occasion de sortir de cette course effrénée qu’est le quotidien pour se poser pendant quelques heures. Quand j’ai un long trajet en car, j’en profite pour prendre un peu de temps pour moi et faire tous les trucs que je n’ai jamais le temps de faire dans la vie de tous les jours (enfin… dans la limite des trucs faisable dans un bus).

Bon, j’avoue, même si j’adore lire et que je ne prends pas assez le temps de bouquiner de manière générale : je ne lis JAMAIS dans un bus. C’est que j’ai le mal des transports…

image_ouibus

Hormis la lecture, il y a plein de trucs qu’on peut faire pour s’occuper ! Par exemple, quand je pars en voyage je prends rarement mon ordinateur mais de nombreuses options légales permettent de regarder des trucs sur son téléphone. C’est l’occasion de faire diminuer mon immense liste de « films à regarder » ; si la qualité sur un petit écran n’est pas incroyable, c’est tout de même une manière de passer le temps, et promis, ici, pas de risque d’être à court de batterie !

J’emporte aussi avec moi un peu de musique. Avant mon voyage, je prépare des playlists avec plein de nouveaux artistes dont j’ai entendu parler mais que je ne connais pas trop. Au quotidien, j’écoute souvent les mêmes choses et je trouve ça bien d’utiliser ce temps de trajet pour découvrir de nouveaux talents et renouveler un peu ma culture musicale. Finalement, c’est un moment d’écoute assez particulier : dans ma vie de tous les jours, les morceaux deviennent des bruits de fond alors que durant un trajet en bus, mon unique occupation étant d’écouter, la musique devient beaucoup plus présente.

Je profite aussi de ce temps à disposition pour prendre des nouvelles de personnes de mon entourage que j’apprécie beaucoup mais que je n’ai pas vues depuis longtemps. C’est l’occasion d’envoyer un SMS à ta/ton pote, que t’as un peu perdu•e de vue pour savoir comment elle/il va !

J’utilise aussi ce temps pour faire du tri dans mon téléphone (oui, ma vie est tout à fait passionnante). Je réponds aux messages que j’avais zappés, je supprime les photos nulles qui me prennent de la place et qui ne me servent à rien, je vire les numéros inutiles et les mails qui m’encombrent. La control freak qui est en moi est R-A-V-I-E.

Speed-Voyage-bus

Ce long moment d’inactivité me donne souvent l’occasion de réfléchir. Si je suis posée plusieurs heures dans un siège je vais forcément penser à mon boulot, à ma famille, mes amies. Je vais m’auto-suggérer des trucs à faire (« ah il faudra que j’écrive un article sur ce sujet au boulot », « mince ça fait longtemps que j’ai pas appelé bidule », « j’ai oublié d’acheter tel truc »). Bref, tout un tas de petites choses qui me viennent à l’esprit maintenant que je suis au calme.

C’est l’occasion de faire une grande liste « des trucs à faire en rentrant de voyage ». Ça semble pas être l’activité la plus fun du siècle présentée comme ça, mais je trouve que prendre un moment pour remettre ses idées en ordre rebooste pas mal !

Maintenant, les bus sont de plus en plus souvent équipés de connexion WiFi donc si tu le souhaites, tu peux même choisir d’aller zoner sur les vieux skyblogs de toute ton ancienne classe de 4ème durant ton trajet. Je ne te jugerai pas.

Si tu ne pars pas tout•e seul•e, oublie pas d’emmener une double prise jack. C’est un petit machin qui coûte entre 1€ et 5€ ; il te permet d’écouter de la musique avec un•e pote, sans risquer le syndrome dit : de la-tête-penchée-parce-qu’on-a-un-écouteur-pour-deux. Un jeu de cartes peut aussi vous occuper pendant un bon moment sans prendre trop de place dans ton sac !

James-bond-president

Même James Bond joue au Président durant son temps libre

La panse bien remplie

On est d’accord, la bouffe dans les stations-service, c’est cher et pas super bon. Perso, je préfère économiser pour manger des trucs cool une fois à destination, plutôt que de payer 10 balles pour des sandwichs-triangle au pain de mie nul donc je prépare mes petits snacks à l’avance.

Conseil important : EMMENEZ DES TRUCS SECS, qui ne vont pas couler et/ou s’écraser dans votre sac. Alors oui, bon on va me dire que le conseil est évident… mais moi, j’me chauffe régulièrement en prenant des nectarines. À chaque fois, elles s’écrabouillent, ça coule, j’ai les mains collantes et je râle. Donc ne faites pas comme moi, vous la jouez pas YOLO, parce que la gravité, c’est quand même un truc assez difficile à contourner.

Pour éviter de déranger les autres usagers, évite aussi les trucs qui puent et/ou risquent de tacher ton siège. Si tu effectues un trajet de nuit, pense à prendre un truc pour le petit-dej’ aussi — un petit paquet de biscuits par exemple ! Comme ça, tu n’auras pas la dalle pendant des heures, et une fois à destination tu n’auras plus qu’à vivre ta vie, sans te prosterner devant la première boulangerie venue.

N’oublie pas non plus de prendre une GRANDE bouteille d’eau : l’air de la cabine, souvent climatisé peut rapidement déshydrater. C’est important de bien boire (mais pas non plus des litres, sinon tu vas passer ta vie aux WC).

Minibus

Ne pas se faire piquer ses affaires

On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille, on choisit pas non plus les gens à côté de nous dans l’bus (je vais proposer cette version à Maxime Le Forestier). Se faire piquer des trucs dans les transports, c’est le meilleur moyen de bousiller un voyage.

Personnellement, je mets presque tout en soute, histoire de ne pas avoir à m’enquiquiner. Je ne garde avec moi que les trucs essentiels ou de valeur. Si j’ai un petit sac à dos avec ma bouffe, ma bouteille et mes écouteurs, j’ai aussi une toute petite besace que je garde toujours sur moi (souvent sous mon sweat), contenant les trucs les plus importants (papiers, portefeuille, téléphone). Dit comme ça, ça peut faire un peu parano, mais j’ai parfois eu quelques mauvaises surprises par excès de confiance…

Te voilà parée pour un voyage en bus de qualité ! As-tu d’autres conseils à faire partager ? Et pour sillonner la France en bus pour seulement 5€, c’est par ici !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 29 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nin'
    Nin', Le 6 juin 2016 à 10h17

    Est-ce que vous savez si les critères de bagages (taille et poids) sont vérifiés ? Avec mon copain, on voudrait faire un trajet en ouibus. On part en mode roots donc gros sac de 60L avec le sac de couchage, le tapis de sol, etc. Vous pensez que ça peut passer ?

Lire l'intégralité des 29 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)