Les deux dernières étapes du #VoxeTour abordent la solidarité et la culture

Par  |  | Aucun Commentaire

Le #VoxeTour se termine ! Les dernières étapes récoltent les propositions sur les thèmes des inégalités et de la culture, avant de livrer un manifeste numérique !

Les deux dernières étapes du #VoxeTour abordent la solidarité et la culture

Dans les derniers jours du #VoxeTour qui s’est achevé juste avant le premier tour de l’élection présidentielle 2017, les bénévoxes ont parcouru le Grand Ouest, puis la région parisienne.

Dans un premier temps, en passant par Poitiers, Parthenay, Nantes, Segré, Rennes, et Le Havre, ils ont voulu aborder le sujet des inégalités et solidarités :

L’engagement au service des jeunes, et par les jeunes

Au cours de ce tour, ils ont rencontré des membres de l’association Un toit en Gâtine, une association qui se préoccupe du logement des jeunes :

« Ils ont développé trois structures différentes, un accueil pour les jeunes travailleurs, et deux autres qui hébergent des familles et des sans abris. »

Et outre les assos qui viennent en aide aux jeunes, ça a été l’occasion aussi de rencontrer ces jeunes qui sont très nombreux à être investis dans la vie associative ! Comme ceux de l’AFEV, qui veulent montrer que la jeunesse est pleine de ressources.

Quoi qu’il en soit, leurs propositions pour le quinquennat sur ce sujet-là tournent autour des droits des femmes, de ceux des personnes LGBT, mais aussi de l’engagement tout court justement, bien que tous ne soient pas d’accord sur l’idée d’un service militaire ou civique obligatoire.

Certains y voient la possibilité de « développer l’entraide et la cohésion d’équipe », de « découvrir des associations », mais d’autres estiment aussi que ce serait supprimer la valeur ajoutée que ce service civique offre pour l’instant à ceux qui s’y engagent.

À lire aussi : Ma colère face au score du FN, et ce qu’elle m’a appris

En Île de France, on tisse des liens avec la culture

En arpentant les rues de Nangis, Evry, Vitry, Saint Denis et Cergy-Pontoise, ils ont abordé avec les franciliens le thème de la culture.

Et ça donne lieu à de très beaux moments, comme lorsqu’ils ont voulu répondre à la question « la culture est-elle facteur d’intégration ? » :

« C’est aller au-delà de notre espérance car on a répondu à la question sans même en débattre : l’intégration elle se fait là ! »

Des propositions pour se nourrir de la culture

Les jeunes qui font leur proposition lient l’école (ou l’enseignement en général) et la culture :

« Je lutterai pour réduire les inégalités scolaires en intégrant les sorties culturelles dans les programmes, autant les sorties dites classiques que les populaires »
« Nous rendrons la gratuité à l’enseignement supérieur initial et continu »
« Je souhaiterais que l’orientation soit abordée du point de vue de ce qui nous plaît et non du point de vue de la rationalité »

En terminant cette vidéo, on assiste à un petit point sur les raisons de l’engagement des bénévoxes, comme un bilan de ce tour qui se termine.

Mais pas de panique, ils reviennent vite : du 3 au 5 mai, on pourra voter pour les trois propositions que l’on souhaite voir mises en avant dans une sélection de cinq parmi celles qui seront revenues le plus souvent.

Mais surtout, le 22 mai sortira la vidéo qui contiendra ces propositions retenues, le fameux manifeste numérique qui vise à inspirer le ou la futur•e Président•e de la République.

À lire aussi : Les « Femmes avec Marine », ou l’arnaque féministe de Le Pen


Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Padawan en relations internationales, son passe-temps favori consiste à scruter l'actualité, une tasse de thé rooibos à la main.

Tous ses articles

Aucun commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!