Vivienne Westwood envoie valser les convenances et le genre tout en défendant l’environnement

Par  |  | 8 Commentaires

Le défilé automne-hiver 2017/2018 de Vivienne Westwood nous fait passer un message écologique sans détour avec une collection mixte.

Vivienne Westwood envoie valser les convenances et le genre tout en défendant l’environnement

La photo illustrant l’article appartient à @viviennewestwoodofficial

Vivienne Westwood, la grande créatrice britannique punk et activiste aujourd’hui âgée de 75 ans, a présenté son défilé de la saison automne-hiver 2017/2018 lundi 9 janvier, durant la Fashion Week homme londonienne.

Si ses défilés font très souvent parler d’eux, celui-ci résonne comme un autre témoin des changements qui s’opèrent dans le monde de la mode.

En effet, nombreux•ses sont les créateur•trices qui tendent à fusionner les défilés homme et femme dans un seul et même show. Juliette t’en avait parlé dans un article qui mettait en avant cette décision prise par Kenzo.

À lire aussi : Kenzo opte aussi pour la mixité pour ses prochains défilés

D’autres maisons, telles que Calvin Klein, Gucci et Paul Smith ont aussi choisi cette option.

Vivienne Westwood pousse l’idée encore plus loin en faisant un défilé qui mélange les genres. Non, plus précisément, elle nous montre que les genres sont has-been et qu’ils n’ont plus lieu d’être dans la mode. Et nous explique pourquoi.

#VWAW1718 #ecotricity #LFWM #viviennewestwood 🖤 @viviennewestwoodofficial

A post shared by Albert (@_nothingisnormal_) on

« Ecotricity » de Vivienne Westwood, le climat avant la mode et les genres

L’idée de créer des vêtements mixtes n’est pas née par hasard. Au-delà de refléter l’évolution des mentalités et le refus grandissant des produits genrés, la démarche découle d’une toute autre réflexion.

Les préoccupations soulevées par le défilé Westwood appelé « Ecotricity » commencent d’abord par les enjeux climatiques.

Le nom du défilé renvoie à la société anglaise d’énergie verte du même nom et fait écho aux convictions et à l’activisme écologique de la créatrice.

Los Angeles Times rappelle qu’elle s’était notamment rasé la tête en 2014 en symbole de sa lutte contre le changement climatique et avait conduit un tank jusqu’à la propriété de David Cameron pour manifester contre la fracturation hydraulique.

À lire aussi : Leo DiCaprio mouille le maillot dans « Avant le déluge », son nouveau film (en streaming gratuit !)

Sur le site officiel de la marque, on peut lire un petit édito dans lequel Vivienne raconte l’esprit de la collection :

« C’est l’histoire d’une jeune femme chanceuse, intellectuelle, artistique, aventureuse. […] Lui et elle s’amusent avec des fringues unisexes et échangeables.

« Achète moins, choisis-les bien, fais-les durer », ceci limite l’exploitation des ressources naturelles de la planète. »

Faire des vêtements qu’on peut s’échanger entre homme et femme découle tout naturellement de ce dernier point. Ce défilé ne se contente pas de montrer des hommes en robes ou des femmes en costumes, comme l’explique la créatrice au LA Times.

« Partager ses vêtements avec son ou sa partenaire signifie qu’on peut dépenser moins [et produire, polluer moins, ndlr]. Tout est alors une question de style. »

big-maquillage-pour-hommes

« Ecotricity » de Vivienne Westwood, aperçu de la collection

Les vêtements sont inspirés de la culture, l’art, le théâtre et les mannequins défilaient sur le morceau de Prokofiev, La Danse des Chevaliers, qui figure dans le ballet Roméo et Juliette.

Les silhouettes mêlent robes, tailleurs déstructurés, tulle défoncé, logos anarchistes « antipeople », figures astrales pour le rappel écolo et couronnes en papier.

a few of my favourite looks from #viviennewestwood #aw17 #londoncollectionsmen #lfwm #VWAW1718

A post shared by lovevivwest (@lovevivwest) on

« J’essaye de faire de ma compagnie un modèle pour l’époque à laquelle nous vivons. Dans l’espoir que nous ayons un futur et que le monde ne finira pas en victime des changements climatiques. »

Never ceases to inspire #viviennewestwood #vwaw1718 #androgyny

A post shared by GRETCHEN -KENDAL – GEOGHEGAN (@gretchenkendal) on

@viviennewestwoodofficial incredible show #LCM #LFWM #greenenergy #vwaw1718 📷 @pinterk for #emulsionlondon

A post shared by EMULSION LONDON (@emulsion_london) on

Le sigle IoU, qu’on peut voir sur le look ci-dessus, est un clin d’œil à une soirée organisée en septembre 2016. Il s’agissait d’un évènement né d’une collaboration entre Climate Revolution (l’organisation activiste environnementale de Vivienne Westwood) et son mouvement politique étudiant appelé Intellectuals Unite. La manifestation proposait des débats, concerts et films autour de la thématique du réchauffement climatique.

Et si tu aimes le style de cette collection, je te laisse avec toutes les silhouettes du final.

big-defile-dior-printemps-ete-2017

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (8) Facebook ()
  • CaptainCactus
    CaptainCactus, Le 15 janvier 2017 à 19h17

    Si vous êtes intéressé(e)s par comment s'habiller en se basant sur la qualité ou comment reconnaître de bons vêtements je vous conseille le blog et la chaîne youtube Bonne Gueule :top:... C'est sur la mode homme mes leurs conseils peuvent servir à tout le monde. Ils donnent aussi des conseils de style et recommandent des marques :cheer:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!