« Comment réagir en cas de violences conjugales ? », vidéo salutaire signée Point de vue social

Les violences conjugales sont au cœur de la dernière vidéo de Point de vue social. Avec pédagogie, Laurent Charrier explique comment y réagir.

« Comment réagir en cas de violences conjugales ? », vidéo salutaire signée Point de vue social

Point de vue social est cette chaîne YouTube qui vise à expliquer et informer sur le travail social et l’aide à la personne en général.

Dans sa dernière vidéo, le professionnel qui la tient aborde le thème des violences conjugales, parce qu’on n’explique jamais assez comment réagir, que l’on en soit victime ou que l’on connaisse quelqu’un qui le soit.

Avec une pointe d’humour — ce qui allège un peu le contenu, vu le sujet qui est très délicat, on se voit rappeler tout au long de la vidéo que la meilleure chose à faire pour obtenir des conseils sur sa situation, c’est d’appeler le 3919.

Le travail pédagogique est très bien fait, dans la mesure où Laurent Charrier explique clairement et à plusieurs reprises que ces situations ne sont jamais simples, et que « prendre ses bagages et partir » est loin d’être facile.

En commençant par mettre en garde contre les clichés qui existent sur les victimes de violences conjugales — non, toutes ne porteront pas forcément de bleus visibles —, il redonne une visibilité à celles et ceux qui, parfois, ne se considèrent pas victimes elles/eux-mêmes car ils/elles n’ont pas été violenté•es physiquement.

En effet, la violence peut s’exprimer sous différentes formes (verbale, économique…) et avoir des conséquences psychologiques qui ne sont pas visibles au premier coup d’œil.

À lire aussi : Mon couple, de la première insulte à la dernière violence physique

D’ailleurs, la violence économique, parlons-en : la vidéo fait un point bienvenu sur ce type de domination, qui permet aussi d’expliquer pourquoi quitter le foyer n’est pas toujours une décision facile à prendre.

Parfois, la victime ne dispose pas des moyens matériels qui lui permettraient de s’extraire de cette situation. Et le fait d’avoir des enfants peut encore compliquer la tâche, car il n’est pas garanti d’obtenir leur garde lorsque l’on se retrouve dans de telles circonstances.

À lire aussi : Pourquoi les femmes victimes de violences conjugales ne portent-elles pas plainte ?

Outre les conseils donnés aux potentielles victimes pour s’informer et trouver de l’aide — grâce au numéro d’aide 3919 notamment, sans oublier de préciser qu’en cas de danger immédiat, c’est le 17 (ou le 112) qu’il faut appeler — Point de vue social donne des clés pour aider une personne de son entourage qui devrait affronter une forme de violence conjugale.

Le mot d’ordre :

« Être à l’écoute. »

Si une victime brise le silence, ce dont elle a besoin est de soutien, pas de jugement ou d’injonctions. Il ne faut pas hésiter à appeler vous-mêmes le 3919 pour recevoir des conseils sur la manière d’aider au mieux cette personne, mais la base reste de « proposer et ne rien imposer ».

La vidéo est une très bonne introduction sur la question des réactions à adopter en cas de violences conjugales sur vous-mêmes ou sur une personne de votre entourage.

Point de vue social a aussi mentionné cet article de madmoiZelle vers lequel vous pouvez vous diriger pour avoir encore davantage d’informations :

big-premiere-violence-conjugale-conseils

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Fleur d'oranger*
    Fleur d'oranger*, Le 12 juillet 2016 à 18h33

    Très bonne vidéo !

    Tout y est, la peur de l'autre, la garde des enfants, l'aspect économique...
    Il y a aussi l'épuisement moral, physique, psychologique, du à des années de violence.
    Et l'idée qu'on ne va pas détruire son couple, la vie de ses enfants pour un "détail".
    "D'accord, qqfs il s'énerve, mais il nous aime, et il peut être gentil aussi. Regarde, l'autre jour, il a fait tel truc"

    Et qqfs, elles partent, et elles reviennent ensuite... et ça recommence.

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)