Petite sélection de vieux dessins animés un peu étranges

Les vieux dessins animés ont souvent l'air d'avoir été réalisés par des personnes étranges, bourrées de LSD et/ou un peu daltoniennes. En voici une petite sélection.

Petite sélection de vieux dessins animés un peu étranges

Quand j’étais gosse, mes parents avaient très à coeur de ne pas pourrir mon jeune cervelet avec des dessins animés qu’ils jugeaient moches/décadents/immoraux/cucul-la-praline (rayer mentions inutiles). Ainsi, au lieu de me laisser comater en paix devant les Totally Spies, Sourire d’Enfer, Pokémon ou autre monument de l’art moderne, mes géniteurs achetaient des VHS de programmes dont ils raffolaient lorsqu’ils portaient des culottes courtes et se gavaient de cocos bauer. Aujourd’hui, mon inculture cartoonesque est vaste, mais je suis capable de causer dessins animés vintage avec n’importe quel quadra : Internet ayant fait ressurgir ces derniers, voici un petit florilège de dessins animés made in ORTF. Ne me remerciez pas, c’est cadeau.

Colargol

Débarqué en 1970  sur la seconde chaîne de l’ORTF, Colargol est si mignon que même le plus infâme dictateur nord-coréen ne pourrait résister à son adorable bouille. De plus, il vit des aventures passionnantes qui feraient passer n’importe quel Spielberg pour une adaptation de Marc Lévy : Colargol habite chez papa-maman dans la forêt de Boisjoli, et rêve de chanter ; malheureusement, il est aussi doué pour les vocalises que René la Taupe (René, si tu me lis, ARRÊTE TOUT). Mais grâce à l’aide du roi des oiseaux, qui lui donne un sifflet magique, son rêve devient réalité. Un peu comme à la Star Ac, donc, mais sans Jenifer.

Saturnin le canard

Face au choc des vidéos, le poids des mots ne vaut plus grand chose. Je vous laisse savourer ce grand moment de poésie.

Bonne Nuit les Petits

Vous avez sans doute toutes déjà vu une rediffusion de Bonne Nuit les Petits, que ce soit dans les années 90 ou lors de quelque nuit d’insomnie. Le principe de ce dessin animé est simple comme un Nokia 3310 : Nicolas et Pimprenelle sont deux enfants qui vivent ensemble, tout seuls comme des grands. Tous les soirs, Nounours et le Marchand de sable viennent leur rendre visite, et Nounours descend dans l’appartement des petits pour leur chanter des comptines WTF / leur faire la morale / faire passer des messages subliminaux aux jeunes auditeurs.

Après que Nounours a fini sa visite, le Marchand de Sable recouvre les mouftards d’une poudre-qui-fait-dormir et s’en va sur son nuage volant en jouant du Pergolèse. On ne parlera jamais assez des méfaits de la drogue.

Dans cet épisode : une apologie du tabac destinée aux 4-8 ans. Les années soixante, y’a que ça de vrai.

http://www.youtube.com/watch?v=jIPSmufiM4g

Chapi Chapo

Affublé du générique le plus insupportable de toute l’histoire des génériques brise-ovaires, ce dessin animé a pourtant rencontré un succès si franc que son intégrale se trouve encore sur YouTube. Le pitch ? Deux petits enfants ricaneurs et vêtus d’immenses chapeaux sont confrontés à de terribles problèmes (impliquant un ver à soie, un cube espiègle, une peau de lion, une déclaration d’impôts, etc.), qu’ils résolvent dans la joie et la bonne humeur. Ambiance.

L’île aux enfants

La. Drogue.

L’île aux enfants n’est pas une version jeunesse de L’île de la tentation, mais une émission de télé destinée aux petiots qui, entre 1974 et 1982, a compté pas moins de 968 épisodes. Composée de plusieurs courtes séquences (la Linéa ou la Noiraude, par exemple), elle est surtout marquée par la présence d’un personnage charismatique : Casimir, le monstre gentil. Ce dinosaure de deux mètres cubes sort de bonnes blagues et se nourrit de Gloubibloulga (mixture composée, entre autres, de fraises, d’anchois, de chantilly, de chocolat et de saucisses de Toulouse crues, mais tièdes – n’essayez pas de reproduire cette recette lors d’un dîner si vous ne voulez pas tuer tous vos invités) – ce qui a su l’ériger au rang de père spirituel de la moitié des petits enfants de l’époque. Tout s’explique, donc.

Et toi, connais tu de vieux dessins animés et/ou complètement WTF ? Si oui, viens nous narrer tout cela dans les commentaires. Bisous bisous. 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 42 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ghost Town
    Ghost Town, Le 12 avril 2013 à 1h23

    @edwarda : oh mon dieu je vais faire comme si ton post n'avait jamais existé :eek: :gonk: :tears: :halp:!

    Quand je tombais sur sesame street sur la 5, je geignais, je hurlais, je zappais précipitament et je courais me laver les mains... Jusquà au moins 14 ans :lol:, après je sais pas, thanks lord la confrontation n'a plus jamais eu lieu.

    Mais je suis fan de chapichapo ! J'ai revu tous les épisodes sur youtube, et j'adooooore le générique, chapi chapo, patapo, chapo chapi, pitipi:banana:!

    edit : euh... Sans vouloir faire ma relou vous croyez pas que... Qu'on devrait peut-etre mettre  certaines images/video en spoiler ? Parce que les dinosaures par exemple euh... Ils me rapellent des trucs que j'avais complètement occulté et euh... Ils me font flipper franchement :shifty:.

    Spoiler

Lire l'intégralité des 42 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)