Une petite veste en cuir

Encore un indispensable, ce printemps, un truc auquel tu ne couperas pas : c’est la veste en cuir. L’été dernier, c’était la veste en jean, sous toutes ses formes. Cette année, c’est exactement pareil, sauf que c’est du cuir ou du daim. Certes, il y a quelques années, on avait vu apparaître des cuirs aux […]

Encore un indispensable, ce printemps, un truc auquel tu ne couperas pas : c’est la veste en cuir. L’été dernier, c’était la veste en jean, sous toutes ses formes. Cette année, c’est exactement pareil, sauf que c’est du cuir ou du daim.

Certes, il y a quelques années, on avait vu apparaître des cuirs aux couleurs acidulées, mais cette saison, on mise plutôt sur le côté authentique du cuir et sur des couleurs naturelles. Le camel et le caramel ont la côte, mais le chocolat, le beige et le bronze sont toujours d’actualité. Et puis, bien sur, il y a le cuir noir.

On trouve des petites vestes courtes et étroites, façon blouson de moto (Kookai, Naf-Naf) qui te donneront un air un peu canaille.
Ce genre de veste se porte à la garçonne avec un pantalon large. Ou bien tu peux aussi adopter la punk attitude avec un jean gris très étroit.
Tu peux égalemnt la marier avec une jupe légèrement évasée, avec une robe chemisier et des ballerines, et même avec une toute petite jupe plissée. Pas si sage que ça…

Ce printemps, tu ne pourras pas passer à côté de la saharienne, elle aussi retranscrite en cuir patiné et en daim (Caroll, Kookai).

Parfaitement adaptée à la tendance safari, elle en prend les couleurs natures et n’existe quasiment pas en noir.

Par ces températures encore incertaines, elle est le complément idéal d’un look un peu sauvage. Une robe saharienne entrouverte par exemple (Esprit, Zara), ou un pantalon en lin (Kookai, Comptoir des Cotonniers) porté avec un top lingerie en satin (Mexx, Caroll).
Et pourquoi pas un treillis court (Morgan, Diesel) et un marcel couleur chair avec des imprimés dorés (Zara) ?
Avec la saharienne, les accessoires indispensables : de très grosses créoles, un petit sac en tissu africain à poignée en bois et des sandales compensées en cuir.

Comme manteau de demi saison, tu pourra miser sur le vrai trench en cuir, reconnaissable à sa ceinture et son rabat boutonné à l’épaule (Zara, Oakwood), ou sur une veste 3/4 en daim de la même inspiration (Kookai).

Les manteaux style « imper » sont très représentés cette année. Ils ont légèrement raccourci à cause des minis shorts et des minis jupes, avec lesquels ils sont parfaits.
Mais tu peux évidemment les porter avec un jean court ou un pantalon en lin.

Dans tous les cas, accessoires africains et détails d’écaille ou de bois sont de rigueur avec le trench ou le manteau de cuir. On nage en pleine safari attitude…

La veste classique, type veste de tailleur, a aussi sa version cuir. Elle est le plus souvent de couleur beige ou bronze et elle peut être agrémentée de découpe (Naf-Naf, Mango). Quelquefois, elle est même composée de deux matières différentes : toile de coton et cuir par exemple.

Avec son col tailleur, sa forme classique et chic, mais sa matière authentique, cette veste se prête à des utilisations très différentes.
Associée à un pantalon classique, elle sera chic et pas trop apprêtée, pour casser l’effet « tailleur ».
Avec un jean, elle te donnera un air de jet-setteuse en vacance, et avec une jupe évasée, imprimée de motifs africains ou camouflages, tu seras la reine de la savane.

On trouve aussi énormément de vestes hybrides. Par exemple des spécimens mi-blouson de moto, mi-veste classique, mi-saharienne, souvent très courtes (Claudie Pierlot, Les Petites).

Elles donnent un esprit un peu androgyne mais drôlement sexy quand même, à porter avec un jean ou un pantalon masculin.

D’autres modèles sont un peu indéfinissables et prennent l’aspect de minis manteaux d’enfants des années 70 (BA&SH) ou de veste des années 50 (Kookai).

Bref un choix époustouflant de petites choses en cuir, pour tous les goûts et tous les budgets, ou presque, parce que le cuir, par essence, ça ne peux pas être bon marché.

Par contre, ça dure des décennies. Ce qui veut dire, si tu ne roule pas sur les Euros, que tu peux envisager par exemple d’investir dans une forme indémodable (trench, blouson de moto…).
Ou alors carrément, pourquoi ne pas farfouiller dans les boutiques de fripes (oui, bon, et sauver un mouton…).

Quelques heures de recherches dans les dépôts ventes de ta ville, éventuellement un bon coup de pressing, un peu de crème traitante, et hop : un cuir tout neuf et vintage en même temps.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Juny
    Juny, Le 17 mars 2008 à 4h33

    Et bien moi, les vestes en cuir ne me disent rien!

    Sur les autres dépendant du look, ca me plait, mais je n'en porterai pas.

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)