Undiz ouvre son e-shop (avec livraison gratuite jusqu’au 23 mai) !

Undiz, la marque de sous-vêtements la plus cool de la planète, vient d'ouvrir son e-shop ! Tu vas pouvoir recouvrir ton corps entier de culottes à froufrous, car la livraison est gratuite jusqu'au vendredi 23 mai 2014 inclus.

Undiz ouvre son e-shop (avec livraison gratuite jusqu’au 23 mai) !

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec Undiz.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Si tu as une envie irrépressible de lingerie mais que tu n’as pas un portefeuille en or massif, un petit tour chez Undiz devrait te donner ta dose de couleurs pétantes et de dentelle sexy. Le problème, c’est qu’il faut te déplacer, et que tu as peut-être plus important à faire (plus important qu’un shorty recouvert de donuts ? Il faut revoir tes priorités).

Prépare-toi à la razzia du siècle car Undiz vient d’ouvrir son e-shop ! Avant, tu pouvais déjà trouver la marque en ligne pendant des ventes éphémères. Maintenant c’est tous les jours de l’année que tu pourras assouvir ton besoin d’acheter des nippies à quatre heures du matin.

Miracle. 

En plus, la livraison est gratuite jusqu’au vendredi 23 mai inclus et le site est optimisé pour les smartphones et les tablettes !

Comme d’habitude, une nouvelle collection accompagnée de son égérie sortira tous les quinze jours. En ce moment, tu peux découvrir Octo Puce et son style seapunk à base d’imprimés holographiques, d’ambiance pastel et de frites d’aquagym.

J’ai déjà prévu de me rouler dans le tissu brillant. Et toi, tu vas te laisser tenter ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Matoof
    Matoof, Le 26 mai 2014 à 22h47

    J'ai reçu ma commande :paillettes:

    La culotte oreilles de chat est juste fantastique, bah hein moi j'veux montrer mes fesses à tout le monde désormais :troll:

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)