Un pantalon à pinces

Voici quelque temps que tu en entends parler dans les pages mode de madmoiZelle, donc, tu l’avais sûrement un peu vu venir. Attention, surtout : pas de confusion (houla, non !), il ne s’agit pas du tout d’un pantalon pattes d’éléphant. Au contraire, nous voilà face à un pantalon de costume d’homme en matière souple, […]

Un pantalon à pinces

Voici quelque temps que tu en entends parler dans les pages mode de madmoiZelle, donc, tu l’avais sûrement un peu vu venir.
Attention, surtout : pas de confusion (houla, non !), il ne s’agit pas du tout d’un pantalon pattes d’éléphant. Au contraire, nous voilà face à un pantalon de costume d’homme en matière souple, large sur toute la jambe et avec des pinces sur le devant. Il fait d’avantage penser à Marlène Dietrich et aux années 30/40 qu’aux joyeux hippies des 70’s. Pas de maison bleue accrochée à la colline, pas de jeunes gens avec des fleurs dans les cheveux qui font l’amour pas la guerre. Direction la ville dans toute sa noirceur, avec son monde des affaires et ses cabarets louches…
Quoi ? J’en fais trop. Oui, bon peut-être. Mais ce pantalon large a pour le moins un parfum de bitume, un air de gavroche ou de sulfureux dandy.

L’intérêt de ce spécimen étonnant, c’est qu’il peut donner un effet un brin canaille, ou au contraire devenir le chic absolu, selon comment et avec quoi on le porte.
Si tu veux jouer à fond le côté masculin, choisis-le un peu grand, ajoute-lui une paire de bretelles (certains pantalons ont même des bretelles intégrées), une chemise d’homme rentrée dans le pantalon et des derbies.
Toujours dans le côté théâtral, il sera très classe avec un chemisier à col lavallière et une paire d’escarpins.
Mais tu peux porter ce pantalon à pinces en toute simplicité, avec un petit pull tout simple, une paire de baskets et un blouson en cuir.
Il existe tout de même quelques conditions à remplir avant d’adopter cet incontournable de l’hiver.

Première règle : en haut, ne mets rien de trop long ni de large pour ne pas alourdir la silhouette et garder l’effet allongeant de ce type de pantalon.

Deuxième règle : n’hésite pas à le prendre un peu grand, un peu dégaine. Car si le pantalon à pinces est trop serré, les pinces de devant s’écartent en faisant des plis disgracieux.

Troisième règle : si tu es petite, évite de jouer l’exagération : un pantalon large d’accord, mais un modèle ultra-large risque de te donner une silhouette un peu « carrée ».

Quatrième règle: avant de faire l’ourlet, il faut décider avec quelles chaussures tu vas le mettre pour ne pas le gâcher : un pantalon large trop court, cela devient une jupe culotte, ce qui n’a rien à voir…

Enfin, si tu as du mal à t’habituer aux pinces, saches qu’il existe cette saison des pantalons tout aussi larges, mais sans pinces. Ils sont à peine moins mode, et très originaux malgré tout !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • La Louve
    La Louve, Le 7 janvier 2008 à 18h40

    Non,je n'aime pas du tout.C'est moche,c'est mal coupé,bref,je ne mettrais pas ça pour tout l'or du monde!!!:eek:

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)