Umbrella Academy T.1 La Suite Apocalyptique

Les Super-Héros. ça sonnera comme un vieux souvenir d’enfance à la plupart d’entre nous. Perso, je ne sais même pas combien de fois j’ai regardé les premiers Batman, et j’étais super fan des Tortues Ninja. Aujourd’hui ils envahissent nos écrans et même si quand on pense aux comics en bd, on imagine des Nerd connaissant par […]

Umbrella Academy T.1 La Suite Apocalyptique

Les Super-Héros. ça sonnera comme un vieux souvenir d’enfance à la plupart d’entre nous. Perso, je ne sais même pas combien de fois j’ai regardé les premiers Batman, et j’étais super fan des Tortues Ninja. Aujourd’hui ils envahissent nos écrans et même si quand on pense aux comics en bd, on imagine des Nerd connaissant par coeur la vie de Spiderman, Wolverine ou Captain America, on ne peut que constater l’explosion de titres US qui débarquent chez nos bons libraires BD (héhé) en version française. Alors aujourd’hui je vais te parler de The Umbrella Academy. Parce que ça a beau parler de mecs en collants, bah ça déchire !

Let’s go !

Un certain soir, à 21h38, 43 femmes accouchent simultanément, sans jamais avoir donné de signe de grossesse. Sir Reginald Hargreeves aka le Monocle, se débrouille alors pour adopter un maximum de ces enfants, c’est à dire 7 d’entre eux (les autres n’ayant probablement pas survécus). Quand la presse lui demandera pourquoi avoir fait ça, il répondra simplement ‘Pour sauver le monde’.

Il fonde alors la Umbrella Academy puisque, comme tu l’auras compris en lisant mon intro, les sept chérubins étaient amenés à devenir des Super-Héros…

Trente ans plus tard, les 7 enfants (qui ont un peu grandis depuis) sont réunis pour enterrer leur père adoptif, et bien qu’ils se soient tous un peu perdus de vue au fil des ans, ils vont devoir faire équipe à nouveau pour, justement, ‘sauver le monde’.

Pourquoi c’est cool ?

Gerard Way, le scénariste, qui est aussi le chanteur de My Chemical Romance, et Gabriel Bà au dessin, signent ici une bd étonnante, différente et sacrément bien foutue. Chaque chapitre est en fait une histoire complète, la série étant sortie aux Etats-Unis sous forme de fascicules mensuels. Mais ces chapitres s’imbriquent parfaitement les uns aux autres, comme un feuilleton, et au fil des pages, on en apprend un peu plus sur les personnages, leurs vies, leurs pouvoirs, leurs souffrances. Gerard Way a créé un univers dense et complexe, sublimé par le dessin sombre et racé de Gabriel Bà.

Après avoir suivi les débuts sur terre de ces 7 héros, on a envie de comprendre ce qui a fait d’eux ce qu’ils sont à 30 ans. On cherchera dans chaque regard, dans chaque geste, dans chaque non-dit, ce qui a fait le destin de ces personnages finalement comme nous, à un ou deux détails près.

L’adaptation en film de cette bd est en préparation, c’est te dire si je ne suis pas la seule à trouver Umbrella Academy cool.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 17 avril 2009 à 13h53

    Moi les Super-Héros c'est pas mon truc, mais j'ai pourtant aimé. Autre chose importante à savoir, à propos de l'adaptation en film, c'est Diablo Cody (Juno) qui devrait être au scénario...

Lire l'intégralité des 0 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)