Tyler the Creator appelle au viol en plein concert

Tyler, the Creator est un rappeur américain âgé d’à peine 22 ans mais déjà distingué... pour son apologie du viol.

Alors que le rappeur donnait un concert en Australie, il a été filmé en pleine tirade misogyne, haineuse, un véritable appel au viol.

« Cette putain de chanson t’est dédicacée, putain de salope »

C’est à Talithia Stone que la chanson était dédiée. Elle s’était engagée au sein de Collective Shout contre la tournée australienne de Tyler, the Creator, en raison du caractère misogyne et des appels à la violence de ses chansons. Elle a filmé la scène :

C’est directement à Talithia que Tyler, The Creator s’adresse, en ces termes :

« Putain de salope, J’espère qu’elle peut m’entendre la traiter de salope, cette pute »

« Ouais, je joue à guichet fermé maintenant salope »

Pas de dimension artistique donc, nous sommes dans l’insulte directe et assumée.

« Hey, cette putain de chanson t’es dédicacée, putain de connasse […] C’est la deuxième fois qu’ils essaient de me dégager d’Australie. J’y suis toujours, sale pute »

Deux chansons étaient ainsi « dédicacées » à Talithia. Elles contiennent des paroles homophobes ainsi que des appels à la violence misogyne :

« Salope t’es morte, j’suis super chaud »

« Fous un poing dans la gueule d’une salope si elle dit de la merde »

« Qui ne s’amuse pas et qui va aller tuer et violer des gens après le show ? »

Un autre rappeur, sur scène, pose cette question au public, qui réagit, enthousiaste. TOUT VA BIEN.

La plateforme Collective Shout a depuis adressé un courrier au Ministre de l’Immigration et de la Citoyenneté, afin que le rappeur américain se voie retirer son autorisation de séjour sur le territoire australien.

L’incitation à la violence et l’apologie du viol dénoncées par Collective Shout sont avérés, dès lors que de nombreux fans et followers du Twitter se sont fait l’écho des invectives violentes du chanteur. Un florilège de ces « meilleurs contributions » a d’ailleurs été repris dans la lettre ouverte adressée au Ministre.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Miawou
    Miawou, Le 12 juin 2013 à 23h43

    laverne;4180631
    ça me fait chier parce que j'aime vraiment Tyler et Odd Future, et j'ai toujours eu l'impression que leurs lyrics hyper-violentes s'inscrivaient dans une fiction artistique, la création d'un univers cartoon sucré et sanglant... cf le "random disclaimer" cité plus haut par exemple. Ou le fait qu'ils abusent d'insultes homophobes alors que 2 des membres d'Odd Future sont ouvertement homo ou bi (on a beaucoup parlé de Franck Ocean mais aussi Syd the Kid) et en jouent.
    Bref les appels au viol de Tyler dans ses chansons, je les comprenais dans le cadre de l'univers outrancier qu'il a construit, où Sam, Salem, Sarah etc sont des personnages fictifs.
    Seulement là il y a aucune excuse, c'est dirigé à l'encontre d'une personne réelle, c'est ultra-violent et le contexte est insupportable. J'avais déjà trouvé ça assez atroce quand il avait retweeté la meuf, si bien que tous ses fans l'avaient insulté... Bref il dépasse clairement la ligne jaune avec laquelle il joue d'habitude plus habilement. J'espère juste qu'il va s'excuser et prendre conscience de sa connerie. Je suis hyper déçue et choquée.

    (je vous conseille quand même d'écouter sa musique en faisant abstraction de tout ça parce que son dernier album est vraiment beau)
    Je venais dire pour dire quasi la même chose. J'aime beaucoup la musique des membres d'Odd Future, qui se distinguent vraiment des autres rappeurs du moment. Tyler the creator et Earl Sweatshirt en particulier je trouve. Et comme toi j'avais toujours vu l'hyperviolence des lyrics de Tyler comme sa "fiction artistique", son univers un peu barré qu'il s'est créé.

    Bref j'suis déçue :sad:

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)