Twitter et ses aspects bien relou

Twitter est un super réseau social, qui a, comme tout outil, sa part d'ombre. Petite liste des trucs qui enquiquinent Mymy, alias @smthg_new (le pseudo le plus relou du monde).

Twitter et ses aspects bien relou

Aujourd’hui, le 21 mars 2016, Twitter a dix ans ! Eh oui, une décennie déjà que le réseau social qui gazouille a vu le jour. Et y a encore des zozos pour dire :

« Ah ouais Twitter t’y vas pour dire « g mangé 1 pomme » ! Mdr ça sert à rien ! »

Message subliminal.

Tour d’horizon des habitudes gazouillantes qui me les brisent menu.

Moi, Twitter, je kiffe. C’est probablement le réseau social sur lequel je suis la plus active, car je poste relativement peu sur Facebook qui me sert plutôt à suivre la vie des autres qu’à raconter la mienne. J’aime ma timeline formée de proches, d’inconnu•es, de stars, de personnes drôles et de gens créatifs.

À lire aussi : Micro SF/F, des histoires de science-fiction en 140 caractères

Mais comme tout réseau, Twitter a ses côtés relous. Tour d’horizon des habitudes gazouillantes qui me les brisent menu.

Le point arobase, ce coup bas

Petit point pour ceux et celles qui n’auraient pas compris cet intertitre : sur Twitter, il y a trois façons de poster.

  • De façon publique : on poste un message, en mentionnant ou non des gens via le @, et toutes les personnes qui nous suivent voient le tweet.
  • De façon semi-privée : quand on commence un tweet par le @ d’une personne, seulement les gens qui me suivent ET suivent cette personne le voient.

Seul•es les followers d’Aliénor et moi-même savourent ce superbe gif de Tarkan.

  • De façon privée : en DM, ou « Direct Messages ». C’est l’équivalent du MP Facebook : personne d’autre que les gens dans la discussion ne le voient.

Le point arobase permet de rendre plus visible un échange avec une personne. Ça peut être pour mettre en avant un truc cool, comme Amy, OrchestreuZ du forum, l’a fait ci-dessous en me témoignant son amour :

Mais ça peut aussi être vicieux. En effet, mettre le point devant le @ fait que tout le monde voit notre tweet, et plus seulement les personnes qui suivent les twittos & twittas concerné•es par l’échange. Ça se fait pas mal dans les débats : si un•e zozo me tweete « lol t’es féministe t’es vraiment une boloss », je peux…

  • L’ignorer (ma technique sûre)
  • Répondre à son tweet de façon normale, n’apparaissant donc que dans les timelines des gens qui nous suivent tous les deux
  • Faire un POINT AROBASE et rendre ma réponse 100% visible.

Le truc, c’est que ma réponse sera plus visible pour MES followers, ma communauté, qui est a priori plutôt d’accord avec moi.

Ma réponse sera plus visible pour mes followers, ma communauté, qui est a priori plutôt d’accord avec moi

À mon sens, utiliser le point arobase dans un débat, c’est comme échanger avec quelqu’un pendant une soirée et, soudainement, couper la musique, se mettre debout sur une table pour que tout le monde prête attention, et gueuler son prochain argument… Mettant en porte-à-faux la personne avec qui on est en désaccord.

men-women-children

« ÉCOUTEZ TOUS CE QUE JE RÉPONDS À CETTE PERSONNE ET N’HÉSITEZ PAS À ALLER LUI DIRE VOTRE AVIS AUSSI »

(Allégorie du .@ pendant un débat)

On finit par échanger avec 18 personnes au lieu d’une, on a plus assez de caractères pour écrire autre chose que « oui », « non » ou « mais », et personne n’est content. C’EST ÇA L’INTERNET QU’ON MÉRITE ?

Encore un avis intéressant dans Studio 404 : celui de Daz, à 31 minutes

Les tweets non-liés, la chasse au trésor 2.0

On aime ou non les changements techniques de Twitter, mais je pense que la plupart des gens seront d’accord pour dire que lier des tweets, c’est super utile. On peut en effet faire des suites de posts à dérouler, dans lequel chaque tweet est lié au précédent, donnant une ligne fluide à lire de haut en bas — c’est ce que je fais par exemple en live-tweetant Top Chef.

Je mets ce tweet-là parce que NEKFEU L’A FAV.

Liez vos tweets. Je sais pas si Dieu vous le rendra, mais moi oui. En fav.

Sauf qu’y en a, je sais pas, ils ont pas eu le mémo, ils ont jamais su que c’était possible ou alors ils ont la flemme, mais ils ne lient pas leurs tweets. C’est comme ça qu’on finit par se transformer en Indiana Jones du Web, creusant les archives d’une timeline pour trouver à quoi donc se rapporte ce mystérieux « Enfin j’sais pas enfin p’t’être » posté à 18h12 mardi dernier.

Liez vos tweets. Je sais pas si Dieu vous le rendra, mais moi oui. En fav.

Les gens qui croient que la politesse prend plus que 140 caractères

C’est Clémence qui a attiré à mon attention ce point précis, mais je suis bien d’accord avec elle. Sur Twitter, le combo « filtre de l’écran » + « limite de caractères » donne à certaines personnes (loin de moi l’idée de mettre tout le monde dans la même timeline, vous inquiétez pas) une bonne dose d’audace. Ou de malpolitesse.

big-cyber-harcèlement-ecole

Clémence explique :

« Ce qui me soûle sur Twitter, c’est la déconnexion des gens : c’est pas parce que tu es limité•e à 140 caractères que ça t’empêche de rester poli•e. Quand je tweete des personnalités politiques, je dis « Mme la Ministre » ou « M. le Président @fhollande » ; au pire je fais plusieurs tweets. »

Qu’elle lie. Si vous avez bien suivi.

thanksobama-twitter

« Dans la vraie vie, tu ne crierais pas « Eh Christine Boutin, grosse connasse »… alors pourquoi tu le fais sur Twitter ? La question n’est pas de savoir si c’est mérité ou non, on parle juste de respect. Pourquoi insulter publiquement les gens ?

Pourquoi insulter publiquement les gens ?

C’est aussi valable « entre particuliers ». Si j’entends des gens dire des conneries à la terrasse d’un café, je ne vais pas les interrompre pour dire :

— EH VOUS DITES DE LA MERDE !

Et je ne vais pas non plus lancer à mes amis :

— Vous ne trouvez pas qu’ils disent de la merde ? Allez, on les pourrit ! »

twitter-the-duff

Mon secret pour convaincre les gens ? LES INSULTER

On en revient au point arobase, qui sert souvent de coup de sifflet « EH REGARDEZ CE•TTE CON•NE ». Cette enflure.

Le #ÀDérouler, parce que les blogs c’est so 2015

Comme je l’ai expliqué plus haut, on peut donc lier des tweets. Et c’est cool, parce qu’il est parfois impossible de dire ce qu’on veut en 140 caractères ! Deux, trois, voire cinq posts liés permettent de conclure une idée.

Twitter n’est pas l’endroit idéal pour exprimer une idée trop complexe

Mais bon, à mon sens quand on dépasse la dizaine de tweets, et qu’on se retrouve obligé•es de raccourcir des mots pour gagner de l’espace, c’est que Twitter n’est pas l’endroit idéal pour exprimer une idée trop complexe. Il arrive régulièrement que des gens partagent des suites de tweets dans ma timeline avec le fameux hashtag #ÀDérouler.

Il est rien drôle, notre LeReilly national.

Plein de plateformes existent pour poster de longs textes sans s’embarrasser d’un blog ; si Twitlonger a longtemps été plébiscitée, Medium fait actuellement son chemin dans le Web. C’est simple comme chou à utiliser, et VRAIMENT plus lisible qu’une trentaine de tweets résumée sous le fatidique #ÀDérouler !

Les livetweets qui ne respectent pas la Nétiquette

Oui j’ai dit « Nétiquette » alors que j’ai moins de 52 ans. C’EST MON ARTIIIICLE LAISSEZ-MOI FAIIIRE.

Quand les gens commentent en direct un truc dont on se fout, genre le sport, une télé-réalité ou les questions au gouvernement (je dis ça mais ça arrive plus rarement, vous-mêmes vous savez), ça peut vite devenir CHIANT. Heureusement l’Internet y a pensé.

kim-kardashian-twitter

Il est en effet possible de muter un hashtag précis, via des clients externes comme Echofon ou TweetDeck (que vous devriez de toute façon utiliser puisqu’ils sont très pratiques). Vous pouvez donc passer tout votre lundi soir à ignorer mes EXCELLENTES blagues car je prends soin d’utiliser #TopChef à chaque tweet.

Mais y a des gens qui n’utilisent PAS le hashtag dédié à ce qu’ils livetweetent

Mais y a des gens. DES GENS. Je le mets en majuscules car je suis énervée. Qui n’utilisent PAS le hashtag dédié à leur épisode du Bachelor, à leur match de foot ou à leur concours d’orthographe. Impossible de muter les tweets qui en parlent. On en est réduit•es à unfollow avant de se faire spoiler ou de malmener nos nerfs.

C’est moche.

Les gens qui parlent de toi sans te mentionner

how_rude-234x200

Je ne parle pas ici des subtweets, cet équivalent moderne des papotages venimeux à la machine à café. Un subtweet, c’est par exemple quand je tweete que j’adore l’avocat et que Jean-Michel Con, mon ex, tweete « RT si c’est vrai que les meufs qui aiment l’avocat c’est les pires ».

Je te vois, JMC. Je sais que tu parles de moi.

Non je parle des gens qui utilisent ton nom, ton pseudo, enfin bref qui causent CLAIREMENT de toi mais sans te mentionner. Genre une fois j’échangeais avec une meuf et je la vois tweeter en parallèle « Trop boloss Mymy de mad » (ou un truc approchant).

chef-film

Réunion de crise

On rejoint ici la politesse sus-mentionnée : ÇA SE FAIT TELLEMENT PAS ! Et puis bonjour Josie Discrétion, quoi. Ça mériterait une petite taloche.

Les gens qui râlent

Eh ouais, je finis mon article en râlant sur les gens qui râlent, car je sais aussi me remettre en question. Sur Twitter, y en a toujours qui savent mieux que les autres :

  • De quoi il faut parler
  • Comment il faut en parler
  • Quelle blague il faut faire
  • Quelle blague il faut arrêter de faire
  • De quoi il faut se plaindre
  • De quoi il faut se réjouir

Le souci c’est qu’ils sont trouze mille et ne se sont pas concertés avant.

À lire aussi : Comment rester calme sur Internet lorsqu’une star décède ? — Guide pratique

master-of-none

« Haha regarde encore quelqu’un de triste pour la mort d’Alan Rickman, allons ironiser sur sa peine ! »

Du coup, ces gens-là vont systématiquement à contre-courant de ce que leur timeline exprime, mais on sent que c’est juste pour le plaisir d’être José Padakor. Alors que le plus simple reste encore d’unfollow, voire de bloquer (pour ne plus jamais les revoir, un peu comme Simba avec Mufasa) (JE SUIS DÉSOLÉE) les personnes de votre timeline qui vous agacent régulièrement !

Ode à la bienveillance sur Internet

Sur ce, je vous laisse avec un échange ayant eu lieu lors d’une Nuit Originale : avec des membres de madmoiZelle mais aussi le Fossoyeur de Films & Antoine Daniel, on a discuté bienveillance, respect et positivisme sur le Web. Aimez-vous, boudiou !

Pour en savoir plus…

Pour échanger plus spécifiquement au sujet du militantisme de tous poils sur Twitter, rendez-vous sur notre sujet de forum Les questions pas si cons — À quoi ressemble le militantisme sur Twitter !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mlle Macaron
    Mlle Macaron, Le 22 mars 2016 à 23h16

    J'ai pas tout compris à cet article (on peut ignorer un hashtag ?) mais grâce aux commentaires je sais lier les tweets maintenant. Ca me sera utile un jour, quand j'aurai réalisé mon ambition de faire des live tweets. :d

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)