Orientation : « Quand je sera grande, je sera Reine du monde »

Combien de tata Chantal nous ont posé la question, s’amusant par avance de notre naïveté en rigolant avec toutes ses couronnes (celles dans sa bouche) ? Aujourd’hui, alors que Tata Chantal a perdu 3 cm de hauteur et qu’on est dans nos belles années, que sont devenues les reines du monde et autres projets de […]

Orientation : « Quand je sera grande, je sera Reine du monde »

Combien de tata Chantal nous ont posé la question, s’amusant par avance de notre naïveté en rigolant avec toutes ses couronnes (celles dans sa bouche) ? Aujourd’hui, alors que Tata Chantal a perdu 3 cm de hauteur et qu’on est dans nos belles années, que sont devenues les reines du monde et autres projets de carrière d’antan ?

Les parents, les lubies, et moi et moi et moi

Pendant que les parents ne comprennent rien (« tant qu’je suis ton père, tu feras du bureau », « comment ça tu veux faire esthéticienne, et ton bac alors ? »), tu t’introspectes pour savoir qui tu seras (« je veux faire luthier, ou bouchère ou pasteur, d’ailleurs y’a un super formation en 6 mois à Bastia, dispensée par des frères rasta apostoliques »). Tes parents freinent. Pourquoi ?!
Comment en vouloir à notre entourage qui rêve pour nous d’un avenir professionnel serein et clair, pas trop dangereux et « ouïa des débouchés »… Pendant longtemps, entre ma mère et moi y’avait le « quart d’heure mission locale » qui tournait en bordel monstre, elle avec ses arguments « pense à tes points retraite » et moi à donner du « t’son t’y comprends rien moi j’veux être libre »…

J’ai revu tata Chantal en 2002 :

– Et maintenant tu veux faire quoi plus tard ? (sous-entendu « faudrait t’y mettre »)
– Ben… Agricultrice ou mannequin d’avant-bras. (Elle va peut-être bientôt me lâcher).
– Euh… Et sinon quand c’est que tu te maries ?
– … Tata, ta tarte est fameuse tu sais

Comment expliquer où on va quand on ne le sait pas soi-même ?… De l’aide !

Sur qui compter quand on cherche sa voie professionnelle ? 90% des conseillers d’orientation ont un oreiller planqué dans le 2ème tiroir. Le mien, à qui j’ai dit en 3ème : « je veux devenir égyptologue, aidez-moi », avec l’équivalent d’1kilowatt d’énergie dans la voix, m’a répondu ceci : « sshhhhh, ouhlôô, c’est dur ça, un BEP c’est bien aussi ».
Ce qu’il faut, c’est s’atteler à un bilan de compétence. Certaines sont capables de s’auto-bilanter (qu’est-ce que j’aime faire, quand est-ce que je me sens utile ?) pour les autres, il y a l’ANPE et ses décrochages spécialisés, dont la mission locale (où tu trouveras certainement le témoignage de ma mère accroché au mur).

Et puis un jour, révélation

Ca y est, on sera sage-femme, Maître de cérémonie funéraire, maraîchère, journaliste.

Ce jour là, tu as droit à un quart d’heure américain de googlage : toutes les infos sont bonnes à prendre. Poser des questions sur les forums te permettra d’en savoir plus, ou de ne pas t’emballer trop vite. En effet, « faire du marketing » ça fait beau, mais c’est vaste, et pour ne pas te retrouver coincée à Dieppe en logistique chez Willy Betz alors que tu rêvais d’être Heather Locklear, mieux vaut bien te renseigner. Une fois cette première étape avalée, tente ta chance avec un petit stage d’observation, dans une petite boîte ET une grande, parce que le management peut changer du tout au tout selon la structure. Et alors ouvre grand tes oreilles, pose des questions, implique-toi. Souvent c’est quand on reste tard qu’on apprend le plus…

Forte de cette expérience et des conseils que tu auras pu attraper ça et là, lance-toi dans la grande aventure… Et retourne de temps en temps sur les forums pour aider celles qui galèrent encore entre osthéo et webmaster !

Moralité : 35 % de caissières sont des égyptologues mal conseillées…

Voilà Mireille, je te laisse en espérant que tu auras apprécié cette séquence. La prochaine fois, nous apprendrons comment assommer une anguille avec un rouleau à tarte comme Maïté.

Merci à Katarzyna et Matigresse pour leurs témoignages !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • C3line
    C3line, Le 22 mars 2008 à 17h56

    Moi, je serais professeur de francais en Angleterre.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)