Les Néerlandais ont-ils décidé de troller Trump pendant quatre ans ?

Par  |  | 2 Commentaires

Donald Trump est investi depuis quelques jours seulement, mais les Néerlandais sont déjà passés à l'attaque. Pour notre plus grand bien.

Les Néerlandais ont-ils décidé de troller Trump pendant quatre ans ?

Les Pays-Bas seraient-ils en train de lancer une grande offensive anti-Trump ? En tout cas, depuis l’investiture du nouveau président des États-Unis, les Néerlandais se sont déjà payé sa tête par deux fois.

Un soutien aux ONG militant ou sensibilisant à l’avortement

Pour commencer, sur un sujet pas si drôle que cela puisqu’il engage la santé et la vie de millions de personnes dans le monde, les Néerlandais n’ont pas tardé à réagir suite à l’un des premiers décrets signé par Trump : le global gag rule.

Comme l’expliquait Lise, ce décret coupe les financements aux ONG étrangères qui militent ou sensibilisent les populations aux questions relatives à l’avortement — touchant par la même occasion les autres actions de ces organisations qui agissent dans le cadre de la santé en général, et pas seulement pour l’accès à l’IVG.

Et bien face à cette décision, la ministre du Commerce extérieur et de la coopération en matière de développement des Pays-Bas, Lilianne Ploumen, a annoncé la création d’un fond international pour garantir l’accès à l’avortement.

À lire aussi : Si vous êtes contre l’IVG, soyez pour l’accès à la contraception

Le but est de contrebalancer le retrait de l’État américain sur ce sujet pour éviter que les ONG qui font l’objet de cet acte n’en souffrent trop. La ministre a exprimé son inquiétude et sa déception face à cette décision de l’administration Trump, citée par DutchNews :

« Rien que l’année dernière, il est estimé que le soutien des Pays-Bas aux organisations œuvrant pour les femmes a permis de prévenir six millions de grossesses non souhaitées et 500 000 avortements. La décision des États-Unis menace ces résultats. On ne doit pas laisser cela se produire. »

Le fond pourra ainsi être alimenté par les gouvernements, entreprises et autres organisations qui souhaitent compenser le retrait de l’État américain en la matière.

L’humour néerlandais pour troller Trump

Mais les Néerlandais ne se sont pas arrêtés à ce sujet d’importance cruciale. L’élection de Trump affecte déjà le monde entier, mais ils savent en rire aussi, comme le montre cette vidéo ! Publiée lundi, et relayée le lendemain par Mashableelle a dépassé les 5 millions de vues.

Le but de la vidéo est de présenter les Pays-Bas au nouveau président, « parce qu’on a réalisé qu’il valait mieux que l’on ait de bonnes relations avec lui ». Et pour cela, ils s’y prennent « de la manière qui lui parlera le plus ».

C’est-à-dire en utilisant son style. De leurs origines qui remontent à leur guerre contre les Espagnols…

« Les Espagnols étaient de vraies ordures, […] des gros losers. »

.. à l’Afsluitdijk, « un grand, grand mur qu’on a construit pour se protéger de toute l’eau de Mexico ».

« On a construit un océan entier, okay ? Un océan entier entre nous et Mexico. Personne ne bâtit des océans mieux que nous. Cet océan est si grand, qu’on peut même le voir depuis la lune.

Et ce sont les Mexicains qu’on a fait payer pour ça. C’est vrai. »

Pour finir, ils font une demande au président Trump :

« Si vous détruisez l’OTAN, ce sont nos problèmes qui vont redevenir très très grands. Ils vont être immenses, ils vont être énormes. C’est vrai. Ne le faites pas.

On comprends totalement que ce sera « l’Amérique d’abord »… Mais, est-ce qu’on peut dire les Pays-Bas en second ? »

Et si le meilleur remède contre la peur et la colère, c’était d’en rire ?!

big-domination-feminine

À lire aussi : Retour sur la Women’s March, manifestation exceptionnelle et positive

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!