5 raisons de s’inspirer des œuvres des autres pour créer

Par  |  | 1 Commentaire

Peut-on pouvoir prétendre créer une œuvre quand on s'appuie sur celles des autres ? Oui, et Lucie va tenter de vous le prouver !

5 raisons de s’inspirer des œuvres des autres pour créer
À l’occasion de la sortie de son album Selfocracy ce 31 mars 2017, Loïc Nottet est notre rédacteur en chef d’un jour !

On a discuté avec lui des sujets qui lui ressemblent et qu’il souhaiterait voir aborder dans nos colonnes, et la rédaction s’est emparée de ces thèmes pour vous proposer ces articles.

Loïc Nottet a composé son album. Et pour son processus de création, le chanteur a une technique bien particulière. Il trouve son inspiration dans les films : il en lance un, coupe le son, et à partir des images qui vont défiler sous ses yeux, cela va l’inspirer pour composer.

Ce n’est d’ailleurs pas anodin si son album Selfocracy sonne de façon très cinématographique — comme évoqué dans la critique de son album à lire en cliquant ici, on pense tout de suite à Danny Elfman.

Le procédé créatif de Loïc Nottet expliqué juste au-dessus est intéressant : il témoigne du fait qu’il y aurait besoin d’un socle culturel pour être en mesure de créer soi-même une œuvre.

Se pencher avec attention sur les créations des autres est effectivement un moyen de s’inspirer pour son propre travail, et ce n’est pas nécessairement synonyme de copie !

En effet, certaines personnes peuvent avoir des réticences à se nourrir de ce que les autres font, puisque l’idée est généralement de créer plutôt quelque chose d’authentique, à soi, qui ne ressemble à rien de ce qui a été fait jusqu’à maintenant.

Sans compter que ça peut aussi être vécu comme de la perte de temps !

Pourtant, pour donner naissance à une création solide et de qualité, il vaut parfois mieux donner de son temps en amont en travaillant de son côté, et en menant des recherches bien ciblées.

Voici cinq bonnes raisons de s’inspirer des œuvres des autres dans son propre processus créatif.

S’inspirer des œuvres des autres pour stimuler sa productivité

Si pour certain•es, elle est l’incarnation de tous les possibles, pour d’autres la page blanche est le déclenchement de toutes les angoisses.

Un tête-à-tête avec son écran d’ordinateur n’est pas forcément ce qu’il y a de plus stimulant quand on ne sait pas par où commencer, et ce n’est pas le petit curseur qui clignote en haut de la page Word qui va souffler à son oreille la bonne idée révolutionnaire.

Alors lorsqu’on souhaite réaliser de ses propres mains une œuvre quelle qu’elle soit, se retrouver confronté•e à celles des autres peut effectivement être une source d’inspiration et constituer le déclic ultime sur ce que l’on a envie de réaliser soi-même.

Lire des romans peut donner très envie d’écrire le sien, être subjugué•e par une musique peut susciter la curiosité d’essayer de créer la sienne, ou s’émerveiller devant une technique de sculpture peut être un déclencheur pour s’y essayer à son tour.

S’inspirer des autres, c’est avoir envie de faire pareil !

À lire aussi : 5 raisons de se (re)mettre à l’écriture

S’inspirer des œuvres des autres pour s’entraîner en vue de surpasser le maître

Quand il reste dans le cadre d’un entraînement en toute innocence, le plagiat n’est pas quelque chose de mal (alors après si t’essayes de vendre ta copie, là ça pose tout de suite problème).

De la même manière qu’en cours de dessin tu vas imiter le style des autres en reproduisant des tableaux ou illustrations déjà existants, imiter des œuvre est une manière d’acquérir des techniques et de se perfectionner.

C’est un moyen d’acquérir des bases solides sur lesquelles s’appuyer pour ensuite prendre ton indépendance et tenter des créations pures.

C’est par exemple très pertinent pour la danse : à force de reproduire les chorégraphies des autres, de se nourrir de leurs expertises, on peut ensuite réaliser ses propres enchaînements avec fluidité et assurance (et pourquoi pas, tenter des choses hybrides, comme le hiplet) ?

S’inspirer des autres, c’est gagner en assurance dans ce qu’on fait soi-même !

S’inspirer des œuvres des autres permet de nourrir son imaginaire

Se confronter au travail d’artistes permet de se retrouver en présence de ce que l’on aurait jamais imaginé seul•e.

Parce que certains individus à l’imaginaire débridé parviennent à créer des choses inexistantes, c’est enrichissant d’être en présence du nouveau, du bizarre, de l’étonnant, et c’est surtout très stimulant.

Les auteurs, et notamment ceux de science-fiction, sont pour cela remarquables : ils parviennent à créer des univers de toutes pièces, des nouvelles civilisations, des décors bien loin de celui de notre quotidien.

Ils permettent de faire voyager leurs lecteurs dans des mondes qui sont bien plus que simplement exotiques !

C’est bien entendu un trait commun aux cinéastes, et même aux musiciens, quand ils font découvrir des styles de musique qui ne sont pas ceux habituellement diffusés à la radio ou qu’ils correspondent à des sons encore jamais entendus !

S’inspirer des autres, c’est s’ouvrir au monde, et surtout à des univers encore jamais explorés !

À lire aussi : PODCAST — « La Horde du Contrevent », un chef-d’œuvre méconnu de la littérature française

S’inspirer des œuvres des autres parce qu’elles sont complémentaires

À la manière de Loïc Nottet, les différents arts peuvent s’entremêler pour se nourrir les uns les autres !

Les images saisissantes et plus généralement les arts visuels viennent alimenter par exemple l’écriture, la composition.

En effet, pour les artistes qui ont besoin d’avoir un support visuel à ce qu’ils créent, regarder des films ou aller au musée est une source d’inspiration puisque cela vient apporter une toute autre dimension et du relief à leur travail. 

Il peut s’opérer une espèce de synesthésie (c’est-à-dire quand plusieurs sens se mêlent, et que pour certaines personnes les sons ont des couleurs par exemple !) entre des arts et d’autres, à l’exemple de Loïc qui compose finalement comme s’il faisait une bande originale de film.

S’inspirer des autres, c’est aussi s’inspirer du monde qui nous entoure et de tout ce qui le construit !

Pourquoi s’inspirer des œuvres des autres ? Pour s’en détacher

À celles et ceux qui ont trop peur de faire la même chose que quelqu’un d’autre : s’appuyer sur ce qui a déjà été réalisé permet aussi de… faire le contraire !

Rien de mieux que de connaître son ennemi pour mieux l’éliminer.

Pensons par exemple au mouvement du Nouveau Roman, qui visait à déconstruire les codes du roman traditionnel.

Pour le déconstruire et mener une réflexion afin de faire émerger quelque chose de nouveau, il vaut mieux tout de même bien connaître ce que l’on va déconstruire !

Bien étudier les œuvres des autres permet d’en discerner les fondations, la structure, et de pouvoir ensuite aller à contre-courant pour proposer quelque chose d’inédit.

S’inspirer des autres permet de mieux s’en éloigner !

En conclusion, s’aider des œuvres existantes pour créer soi-même n’est pas faire preuve de vide intellectuel et créatif, bien au contraire !

C’est déjà un signe d’humilité que d’arriver dans un art et d’en connaître les grandes figures fondatrices, de même que c’est une aide non négligeable pour puiser son inspiration.

Et toi, quelles sont tes sources d’inspiration quand tu crées ?

À lire aussi : Pourquoi le printemps est mon 1er janvier à moi – ou comment le Printemps réveille ma créativité

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Lucie Kosmala

Lucie a commencé en 2015 par vous parler de littérature jeunesse, et depuis janvier 2016, elle vous cause plus généralement de livres, sous toutes ses formes et pour tous les goûts. Elle s'est illustrée à de nombreuses reprises dans la réalisation de petits pingouins en olives, et connaît d'un point de vue exhaustif tous les gifs de raton laveur existants.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Roxane E
    Roxane E, Le 31 mars 2017 à 14h12

    J'ajouterai même que dans certains cas, s'inspirer d'une autre oeuvre, c'est ce qui fait le génie de l'oeuvre. L'une de mes pièces de musique classique préférée, c'est "Tableaux d'une exposition" de Moussorgski (désolée si j'écorche son nom, je suis pas très douée en noms propres XD). Justement parce qu'en écoutant ses tableaux, j'arrive à imaginer les peintures dont il s'est inspiré. C'est un exercice qu'on m'a fait faire quand j'ai découvert cette oeuvre, en classe de musique. Et il se trouve que pour la plupart des morceaux, on a été capable de décrire les peintures, avec beaucoup de précision. Et j'ai trouvé ça absolument magique que quelque chose de visuel puisse être transmis à travers quelque chose d'auditif, presque à la perfection, alors que ce sont des supports complètement différents !

    Peut-être est-ce ma myopie carabinée qui s'empire de jour en jour qui me fait tomber en admiration devant ce genre de choses. Je me dis que même si un jour je deviens aveugle, j'aurai toujours accès à l'Art visuel via l'Art auditif.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!