Trois petites joies qui illuminent une journée

Il y a trois petites choses du quotidien que Kittyminaj aime tout particulièrement. Il n'en faut parfois pas beaucoup pour passer une bonne journée !

Trois petites joies qui illuminent une journée

Les petites joies du quotidien, ce sont ces petits moments où un truc cool et inattendu nous tombe sur le nez, comme ça. Ce sont des petites choses qui te font te sentir bien, le temps d’une bonne surprise. Un peu comme quand tu te réveilles pendant la nuit et que tu te rends compte qu’il te reste encore quatre heures à profiter de ton lit chaud avant de devoir te lever. Ou quand tu te réveilles à 7h un jour férié et que tu te dis qu’en fait tu ne bosses pas et que tu peux dormir jusqu’à n’en plus pouvoir. Voici trois de ces moments privilégiés et toujours appréciés.

À lire aussi : Trois conseils de hippie pour adoucir son quotidien

Recevoir un colis dans sa boîte aux lettres

Si comme moi tu t’adonnes au shopping sur l’internet mondial, peut-être connais-tu cette petite joie du quotidien qui est de recevoir un colis. Tu commandes le truc de tes rêves qui manquait à ta vie, et pendant des jours, le passage à la boîte aux lettres va devenir plus palpitant. Tu te demandes si ton colis est déjà arrivé, tu ouvres ta boîte aux lettres, tu regardes… et oh ! surprise ! Tu vois ce petit paquet en carton qui n’attendait que toi.

Certes, les jours précédents, l’ouverture de la boîte aux lettres était accompagnée d’une intense déception (au moins) parce qu’elle était résolument vide.

petitesjoies1

Mais quand arriveras-tu ?

Mais cet effet est annulé grâce à l’immense plaisir de voir ton colis devant tes yeux, de le ramener chez toi et de le déballer. J’ai toujours l’impression d’ouvrir un cadeau surprise, même si c’est moi qui l’ai payé et que je sais ce qu’il y a à l’intérieur.

Et c’est encore mieux quand tu as oublié que tu as commandé un objet (parce que les délais d’envoi peuvent être assez longs), et que tu t’en rappelles quand tu reçois un colis et que tu le déballes.

À lire aussi : Conseils pour passer de joyeuses fêtes, prendre soin de soi et des autres

Apprendre qu’un cours est supprimé

Que tu sois toujours au lycée ou à l’université ou que tu n’y sois plus, tu te rappelles forcément de ce moment de joie quand on t’apprenait qu’un cours était supprimé pour une raison quelconque. Plusieurs cas de figures : soit tu l’apprenais chez toi par le biais d’un SMS sûrement envoyé par l’ange du bonheur lui-même (« Eh, le prof d’anglais est noté absent demain ! »), soit tu l’apprenais au lycée/à l’université et c’est toi qui avais le privilège de prévenir tes petits camarades.

petitesjoies2

Ce qui faisait drôlement grimper ta côte de popularité.

Parfois c’était tellement inattendu que toute la classe patientait devant la salle avant de partir après plus de vingt minutes d’attente ou après avoir envoyé le délégué à la vie scolaire. Du coup, tu rentrais chez toi plus tôt ou tu avais une heure de répit avant d’attaquer le prochain cours. Si en plus tu étais censé-e rendre une dissertation que tu n’avais pas faite ou faire un contrôle que tu n’avais pas révisé, c’était tout bénef’.

Et c’est encore mieux les jours d’hiver, quand il neige trop et que le collège/lycée/fac annule les cours et nous demande de retourner chez nous. Certes, c’est un peu le bordel à la vie scolaire ou dans le hall parce que tout le monde doit appeler ses parents/grands-parents/amis pour qu’on vienne les récupérer, et que tu dois ensuite attendre dans les salles d’étude ou dans le froid qu’on vienne te chercher, mais c’est toujours mieux que d’aller en cours d’histoire ou de méthodologie. En plus, une fois rentré-e chez toi tu peux vraiment profiter de la neige.

À lire aussi : Ces petites joies que j’envie aux enfants

Se tromper sur une date (mais dans le bon sens)

Comme beaucoup d’étudiants, j’étudie et je travaille à côté les week-ends. Par chance, habitant toujours chez mes parents, mon job étudiant n’est pas indispensable. Je mets un peu d’argent de côté et j’en profite pour me faire plaisir (genre acheter des trucs en ligne et les recevoir dans ma boîte aux lettres ce qui me procure une petite joie du quotidien, vous suivez ?). Mais ne pas avoir de jour de libre commence à me peser un peu (beaucoup) et j’ai hâte que mon contrat se termine.

Du coup, j’ai noté tous mes jours de travail sur mon agenda et je compte les jours qui me séparent de la fin de mon contrat. Il y a deux jours, j’étais persuadée qu’il me restait six week-ends de travail, et tout à l’heure, en ouvrant mon agenda, je me suis rendu compte que je m’étais trompée et qu’il ne m’en restait que cinq. Autant vous dire que ça rentre clairement dans la catégorie des plaisirs quotidiens inattendus.

Dans le même style, il y a quand tu dis à tes ami-e-s/camarades/collègues « Rooh pff, encore 2 semaines de boulot et je suis en vacances » et que tout le monde te répond « Bah non, les vacances c’est dans une semaine », ou encore « C’est chiant ce contrôle qu’on a vendredi » et qu’on te dit « C’est pas ce vendredi hein, c’est celui de la semaine prochaine ».

petitesjoies3

Trop bieeen !

A chacun ses petites joies du quotidien ! Et vous, qu’est-ce qui vous fait plaisir simplement ?

À lire aussi : Résolution : prendre soin de soi et cultiver le bonheur

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Félix Nadar.
    Félix Nadar., Le 26 décembre 2014 à 15h50

    "[...] toujours mieux qu'avoir un cours d'histoire" :vex:

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)