La transpiration, ton univers impitoyable (et humide)

La transpiration inonde tes dessous de bras dès que le mercure remonte ? Voici quelques explications et conseils pour te liquéfier, certes, mais avec dignité.

La transpiration, ton univers impitoyable (et humide)

Pour beaucoup d’entre nous, l’été est synonyme de tenues légères, de bronzette et d’apéro-thon. Mais pour d’autres, le retour des beaux jours et de la chaleur estivale sont annonciateurs de grands moments de solitude à base d’auréoles sous les bras, de nuque humide et de pieds qui puent !

Cet article est dédié à toutes celles qui fuient les matières synthétiques dès que le mercure s’affole et qui préfèrent arriver en retard plutôt que de monter dans un métro non climatisé. TMTC ma sœur.

À lire aussi : Guide beauté pour survivre dans les transports en commun en été

La transpiration, qui est-elle, quels sont ses réseaux ?

orig-20856179.jpg

La transpiration (« sudation » pour les intimes) est une fonction physiologique de production et d’évacuation de sueur qui varie selon différents paramètres comme l’âge, le sexe, le stress et la pratique d’une activité sportive (oui, oui, tous les types d’activité sportive, coquine).

Malgré les apparences, ce petit cadeau de Mère Nature n’a pas comme unique but de brûler tes petits hauts blancs ! En effet, transpirer permet de réguler la température du corps et de détoxifier l’organisme. C’est un phénomène naturel et personne n’est épargné. En revanche, il est vrai que certains individus transpirent plus que d’autres et parfois de façon pathologique.

  • Transpiration excessive

Comme son nom l’indique, la transpiration excessive, aussi appelée hyperhidrose, est une production surabondante de sueur qui peut être générale, c’est-à-dire sur tout le corps, ou localisée (aisselles, pieds, mains, visage…). Malheureusement, même si certaines pistes ont été avancées, on ne connaît pas encore les causes de ce type de transpiration particulièrement handicapante.

Si ta transpiration te gêne, je te conseille quand même d’en parler à un médecin qui pourra te rassurer sur ta condition et te prescrire des produits adaptés si tu en ressens le besoin.

Mythes autour de la transpiration

Très souvent montrée du doigt, la transpiration est entourée de nombreux mythes peu ragoûtants (ou un peu trop optimistes) complètement faux. Il était donc grand temps de rétablir la vérité ! Allez, ne me remercie pas, tu penseras à moi la prochaine fois que tu feras du sport ou que tu iras t’enfermer dans un sauna.

YouSmellFunnyGIF

  • « La transpiration, ça pue ! »

Si le fait de transpirer peut effectivement entraîner le développement d’odeurs nauséabondes, la transpiration en elle-même est complètement inodore. En effet, les mauvaises odeurs ne proviennent pas du liquide biologique mais de sa rencontre avec les bactéries présentes sur la peau.

  • « La transpiration tâche les vêtements »

En plus d’être inodore, la transpiration est totalement incolore ! Les taches jaunes qu’elle peut laisser sur tes vêtements sont dues à un cocktail de sébum, de bactéries et de sueur.

  • « En transpirant, on perd du poids ! »

Ce serait sympa, n’est-ce pas ? Bon, tu t’en doutais : transpirer n’a jamais permis d’éliminer le moindre gramme de gras. Quand tu transpires, tu perds de l’eau, que tu reprendras au premier verre de Château-la-Pompe sifflé. Je sais, c’est pas juste.

9643c620-fd68-0132-451b-0a2ca390b447

  • « Quand on fait du sport, plus on transpire, plus ça travaille ! »

Si un parcours des combattants fera toujours plus transpirer qu’une promenade de santé, la température extérieure, les vêtements que tu portes et ta condition physique sont aussi à prendre en compte pour évaluer l’efficacité d’un entraînement physique. Si tu es fatiguée par une longue journée, tu transpireras plus que si tu es en pleine forme, alors que tu brûleras moins.

Le rythme cardiaque et le nombre de calories brûlées sont de meilleurs indicateurs d’effort que la transpiration.

  • « Transpirer donne de l’acné »

Un bouton d’acné commence toujours par un pore bouché par du sébum, et non par de la sueur. Si ces deux liquides sortent par les pores de la peau, ils n’ont rien à voir et la bactérie responsable de l’acné ne se développe pas dans la sueur !

En revanche, lorsque de la transpiration reste trop longtemps sur la peau sans être rincée, elle peut boucher les pores et créer des petits boutons d’irritation qui ne « mûrissent » pas mais peuvent quand même être douloureux.

À lire aussi : Points noirs, microkystes, nodules et autres joyeusetés : petit précis des imperfections de la peau

Que faire contre la transpiration ?

En plus de ne pas jouer à la timide avec ton gant de toilette, tu peux adopter quelques produits pour limiter la transpiration et les odeurs, et même pour retrouver un peu de fraîcheur après le coup de chaud si tu n’as pas la possibilité de prendre une douche dans la minute !

superstar

  • Le déodorant ou l’anti-transpirant

Les jours de chaleur, évite de te balader sans déodorant ou anti-transpirant, selon le produit que tu as l’habitude d’utiliser.

Le déodorant permet de réduire le niveau de bactéries des aisselles (il existe aussi des produits spécifiques pour les pieds, les mains et les plis de la peau) et de masquer les odeurs. L’anti-transpirant, en plus de dissimuler les odeurs, régule la transpiration. On recommande le plus souvent de l’appliquer le soir, afin qu’il puisse faire effet pendant le sommeil.

La plupart des anti-transpirants contiennent des sels d’aluminium. Au contact de la sueur, ces sels se dissolvent et créent une sorte de gel qui va bloquer le processus de transpiration. Si ce sont des produits très efficaces, ils sont vraiment réservées aux cas de transpiration excessive.

Attention tout de même : l’ANSM recommande de ne pas dépasser une concentration de 0,6% d’aluminium dans les produits anti-transpirants. Elle recommande aussi de ne pas utiliser ce type de produits sur une peau irritée, lésée ou récemment rasée ou épilée. Si le sujet t’intéresse, tu trouveras une liste d’études et de dossiers à lire à la fin de cet article.
  • Les patchs anti-auréoles

Si ces petits patchs n’empêcheront pas tes dessous de bras de déverser toute l’eau de ton corps, ils te permettront de ne pas abîmer tes vêtements et même d’éviter les petites odeurs désagréables. Fabriqués en tissu, ils se placent à l’aide d’adhésifs à l’intérieur du vêtement (on peut aussi les coudre) et aspirent toute la sueur. Malin !
patch-anti-aureoles-fresh-code

Patch anti-auréoles, Le Fresh Code, 14€69

  • Les lingettes rafraîchissantes

Après avoir bien transpiré, tu peux rafraîchir ta nuque, tes aisselles et toute autre partie sinistrée de ton anatomie avec un petit coup de lingette nettoyante. On se sent tout de suite plus propre !

Les sels d’aluminium sont très utilisés dans les produits anti-transpirants car ils permettent de bloquer le phénomène naturel de transpiration. Malheureusement, en traversant la barrière cutanée, ils sont soupçonnés de favoriser certaines maladies comme le cancer du sein et Alzheimer.

Je te propose de lire quelques articles pour et contre l’utilisation des sels d’aluminium pour te faire une idée sur le sujet :

Et toi, quel est ton rapport à la transpiration ? Que fais-tu pour rester fraîche quand il fait chaud ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 31 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Coffeencig
    Coffeencig, Le 20 septembre 2015 à 15h32

    Je déterre ce sujet après la GlamWeek !

    Spoiler

Lire l'intégralité des 31 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)