Tout le monde torse nu, c’est pas pour demain ?

Tiens, en voici une news intéressante et qui amène à se poser des questions : le Maine est l’un des rares états aux US à autoriser les femmes à se balader torse nu en public. Ce week-end, un groupe de femmes et d’hommes ont défilé topless à Portland (celui du Maine, donc, pas de l’Oregon), […]

Tout le monde torse nu, c’est pas pour demain ?

Tiens, en voici une news intéressante et qui amène à se poser des questions : le Maine est l’un des rares états aux US à autoriser les femmes à se balader torse nu en public. Ce week-end, un groupe de femmes et d’hommes ont défilé topless à Portland (celui du Maine, donc, pas de l’Oregon), sous les caméras des passants, tout heureux d’immortaliser ces free boobs.

(petite parenthèse : je kiffe les news locales aux US, c’est tellement typique)

L’organisatrice, Ty MacDowell, s’est étonnée dans le Portland Press Herald, qu’il y avait finalement des hommes plus occupés à mater qu’à « se battre contre les conventions sociétales ». « Je suis surprise et un peu enragée de voir ce mur de mecs qui regardent ». Beh oui, forcément. Du boobs à l’air, gratuit, comme ça, dans la rue.

Alors que l’américain de base peut se balader torse poil, l’américaine, elle, est priée de garder ton tshirt, sauf dans les Etats du Maine, de New York, d’Hawaii (tu m’étonnes), du Texas et dans l’Ohio. Au pays de la liberté individuelle exacerbée, ça fait mauvais genre, forcément. Il y a même des sites dédiés au mouvement pour que les femmes puissent se balader torse nu, par exemple gotopless.org.

Au-delà de la naïveté de la jeune organisatrice qui fait sourire, ce « défilé » à Portland pose une question, que je ne m’étais personnellement jamais posée : pourquoi lors des canicules, les mecs peuvent se balader torse nu en ville sans qu’on leur reproche quoique ce soit — même si c’est souvent laid, on est bien d’accord, alors que l’idée d’aller le néné à l’air n’effleure même pas la gente féminine ?

Notons qu’en France, la loi est beaucoup plus… floue concernant les seins nus :

« En 1992, le législateur opte pour un changement de terminologie en dénommant l’infraction non plus « outrage à la pudeur » mais « exhibition sexuelle ». D’après l’article 222-32 du code pénal, « l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». Montrer ses seins est-il un acte d’exhibition sexuelle ? Le code pénal ne précise pas la nature de l’élément moral requis. L’attitude de l’exhibitionniste potentiel intervient alors. En effet, lorsque l’acte était volontaire et que le prévenu avait conscience de l’impudicité de cet acte, l’intention de commettre une exhibition sexuelle est caractérisée. »

Paragraphe tiré de l’Express.fr, où un groupe de féministes s’étaient mises seins nus dans une piscine pour justement protester contre cette différence hommes/femmes, action qui sera stoppée par la police, le règlement des piscines parisiennes notifiant qu’il est « interdit de se baigner sans une tenue correcte de bain ».

En attendant, qu’en pensez-vous, les madmoiZelles ? Est-ce qu’un mec torse nu vous choque moins qu’une nana le téton à l’air ? Et pourquoi donc ? Sortir topless dans la rue, c’est pour demain, ou pas ? Hop un petit sondage, n’hésitez également pas à réagir sur le forum :

[poll id= »4″]

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 54 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Edna.
    Edna., Le 18 avril 2010 à 17h48

    Je pense que très peu d'entre nous, femmes, ont envie de se trimbaler seins nus dans la rue, c'est culturel . C'est pour ça, parler de "pudibonderies" ça me chatouille les oreilles, il n'est pas ici question de pudibonderies, on a pas pour habitude de montrer ces seins à tout va, on est pas culturellement enclin à exhiber nos seins. Et puis comme quelqu'un la très justement remarqué, les seins sont connotés sexuellement, toujours pour des raisons culturelles.
    Donc au final le fait est de savoir si oui ou non on peut remédier à quelque chose qui fait partie de nous culturellement , et arriver à un monde sans pudeur. Perso, c'est pas une idée qui m'attire, quelle plaisir aurions nous à nous déshabiller si tout est déjà dévoilé ?

    C'est très culturel ce que je raconte.

Lire l'intégralité des 54 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)