Tinder lance de nouvelles fonctionnalités et te permet… d’arranger des coups à tes potes

Tinder, une application à utiliser en solitaire ? Pas forcément ! Une option va bientôt permettre de partager à tes amis les profils intéressants que tu croises.

Pécho, c’est bien, le faire en coordination avec ses potes, c’est encore mieux ! Partant de ce principe, l’application de rencontres Tinder a annoncé la mise en place d’un nouveau dispositif permettant d’arranger les coups de ses ami•es…

Les heureux testeurs de cette fonctionnalité, nommés matchmakers, pourront partager un profil avec leurs ami•es qui auront 72 heures pour matcher (ou non) avec la cible proposée.

Que celles et ceux qui ont peur que leur profil se retrouve partagé avec n’importe qui se rassurent : les utilisateurs•trices pourront empêcher cette option via leurs paramètres.

big-thomas-wiesel-draguer-sur-internet

J’avoue avoir du mal à saisir l’utilité de cette nouvelle option et me vois mal envoyer une cible à un•e ami•e. Si la personne me plaît, je la garde pour moi, non mais oh !

De plus, ma foi en l’espèce humaine étant limitée, j’ai peur qu’on utilise cela plus pour se foutre de la gueule de certains profils que pour véritablement encourager ses ami•es à ken de la bebom.

Bref, je ne suis pas convaincue : laissez-moi pécho égoïstement et en paix s’il vous plaît.

À lire aussi : OkCupid ou comment je me suis réconciliée avec les sites de rencontres

Avec plus de 50 millions d’utilisateurs dans le monde et 26 millions de matches quotidiens, l’application Tinder est un réel succès. Maintenant qu’elle nous laisse envoyer des gifs et faire pécho nos potes, quelle sera la prochaine mise à jour ? Je vote pour un filtre anti-relous !

big-relous-tinder-reponses

À lire aussi : Love Me Tinder, le documentaire sur l’application de rencontres à voir en replay

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ermengarde
    Ermengarde, Le 5 avril 2016 à 10h44

    Bah le filtre anti relus il existe déjà, c'est l'utilisateur/trice lui même non ? Si quelqu'un t'emmerde, tu le/la dégage et puis basta!
    Cela dit comme l'auteur je ne vois pas l'intérêt de cette fonctionnalité. Ce que j'aimais dans cette appli c'était que je m'y sentais en sécurité. On ne pouvait pas me contacter en dehors de l'appli si je ne le décidais pas. Là ça me paraît limite question consentement...

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)