Timeless, la nouvelle série où on sauve le monde… en remontant le temps

Remontez le temps avec l'équipe de Timeless qui va tenter de sauver le monde, ou du moins les États-Unis. L'issue pourrait bien vous surprendre...

Timeless, la nouvelle série où on sauve le monde… en remontant le temps

De base, je n’avais pas placé Timeless dans mes sept séries à voir absolument à la rentrée. Du coup, c’est une bonne surprise pour moi ! Avec un premier épisode intelligent où les personnages savent de quoi ils parlent mais semblent avoir leurs propres défauts, je pense que la nouvelle série de NBC possède vraiment du potentiel.

Une machine à remonter le temps existe et une équipe va se former pour sauver le monde d’un vilain qui veut le détruire.

Le topo est simple, une machine à remonter le temps existe et une équipe va se former pour sauver le monde d’un vilain qui veut le détruire. Et c’est parti ! Et c’est chouette. Les personnages sont drôles, les anachronismes marchent, le rythme est soutenu et c’est juste hyper divertissant. Le premier épisode nous plonge directement dans le bain, et merci de ne pas traîner en scène d’exposition !

À lire aussi : Les nouvelles séries NBC de la rentrée 2016

Le cadre temporel de Timeless

Je suis une aficionado du voyage temporel comme on en fait peu. Certes, je ne comprends rien en mécanique quantique ou en astrophysique, mais l’effet papillon, les lignes temporelles et leurs ramifications, c’est ma came.

En soi, je ne pouvais pas passer à côté de Timeless, même si l’aspect d’une enquête par semaine ne m’avait pas convaincue de base malgré la présence d’Abigail Spencer au générique.

Dans Timeless, le voyage temporel suit certaines règles plus ou moins classiques, la seule importante pour la cohésion de la série est que tu ne peux pas voyager à un temps/endroit où tu es déjà allé. Conclusion, si t’as foiré ta mission de la semaine, il te sera quand même impossible d’y retourner pour rectifier le tir.

Ensuite, une fois de retour dans le présent, seuls les gens qui sont allés dans le passé peuvent s’apercevoir quelles différences leur voyage a pu causer. Car oui, clairement, elles existent mais ne sont pas forcément celles qu’on croit…

À lire aussi : 4 films sur le voyage dans le temps

Une bonne dynamique de groupe qui fonctionne dans Timeless

Lucy Preston (Abigail Spencer de Rectifiy donc) représente un peu cette idée d’Indiana Jones moderne. Une prof d’histoire qui va sauver l’Histoire, ça représente une belle idée, non ? S’y ajoutent Wyatt Logan (Matt Lanter), le soldat de service qui a perdu sa femme, et enfin le scientifique Rufus Carlin (Malcolm Barrett) qui cache un petit secret. Les trois composent le trio principal qui va courir au cœur de l’action.

Chacun trouve sa place dans le groupe et apporte ses compétences d’une manière ou d’une autre.

L’humour occupe une place importante de la série aux côtés du suspense. Il y a moult références à la pop-culture actuelle que forcément personne à part le spectateur ne comprend lors de leurs voyages dans le passé. Et du coup, ça fait un peu private joke avec le public, qui n’en apprécie que plus la situation.

En revanche, la représentation gentils VS méchants reste assez classique, surtout lorsque l’ennemi en question (Goran Visnjic) suggère qu’il n’est peut-être pas si mauvais que ça et que la véritable faute — faute de quoi, on ne sait pas — incombe au gouvernement.

La série a été créée par Shawn Ryan (le créateur de The Shield et de l’avortée Chicago Code) et Eric Kripke (Supernatural et le semi-échec qu’était Revolution), deux pontes du petit écran. Le scénario promet de belles choses pour l’avenir, surtout qu’en y pensant, ce ne sont pas les anecdotes historiques qui manquent, les possibilités d’intrigues s’allongent à l’infini !

L’esthétique au début m’a vraiment rappelé 7 jours pour agir, un programme pré-années 2000. Sauf que leur machine ne pouvait remonter que de sept jours comme le titre l’indique, alors qu’ici, ils vont pouvoir remonter toute l’histoire américaine.

Je m’attends à ce qu’ils aillent rencontrer Alexander Hamilton, l’un des pères fondateurs des États-Unis, car c’est la mode en ce moment.

À lire aussi : Pénélope Bagieu lance « Les Culottées », des portraits en BD de femmes audacieuses !

timeless-episode-1

Plongée dans l’Histoire grâce à Timeless

Qui dit voyage temporel dit véritables faits historiques. Pour ce premier épisode, nos aventuriers vont dans les années 30, avant l’explosion du Hindenburg, le Zeppelin mondialement connu utilisé comme vol commercial traversant l’Atlantique. Okay, je l’avoue, je n’avais aucune idée de ce que c’était avant de voir l’épisode.

À lire aussi : Que regarder si vous aimez… les séries historiques ?

Mais du coup, pour s’intégrer dans la période qu’ils traversent, les protagonistes doivent se déguiser avec des vêtements d’époque, s’adapter au niveau du langage et plein de petites choses pointilleuses, et ça rend super bien. Des personnalités historiques apparaissent au fur et à mesure, et malheureusement, ces gens ne pourront pas échapper à leur destin.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que Timeless ne veut pas se prendre la tête, elle reste assez superficielle pour plaire à tout le monde sans s’arracher les cheveux sur les incohérences. Elle fait plaisir également à d’autres, en mentionnant juste assez de faits historiques pour qu’on puisse frimer en soirée mondaine, mais pas assez pour disserter dessus car bon, c’est de la fiction.

Je me pose plein de questions sur le passé des personnages, je me demande d’ailleurs si Flynn n’est pas le père de Lucy (pourquoi pas ?), je vois des liens de parenté partout !

À lire aussi : La série « 11.22.63 », l’assassinat de Kennedy réinventé à la sauce Stephen King

Le paysage télévisuel commence actuellement à être envahi par la science-fiction, dites donc. Je mentionnais Killjoys en hard sci-fi, mais le sous-genre du voyage temporel connaît une jolie popularité dans plusieurs séries, Time After Time (bientôt sur ABC), Legends of Tomorrow et plein d’autres…

En tout cas, Timeless n’est certainement pas la série de la décennie, mais c’est une bonne surprise pour moi, à tous les niveaux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Locke
    Locke, Le 15 octobre 2016 à 16h19

    Beyla.
    Je regarderai peut-être par curiosité mais je ne pense qu'elle parviendra à détrôner mon amour de Doctor Who ! :dowant:
    Haha, j'ai regardé les deux premiers épisodes, mais y'a juste RIEN DU TOUT qui puisse ne serait-ce qu'évoquer Doctor Who, à tel point que j'aurais jamais pensé à faire le rapprochement (surtout que j'aime cette série d'amour, genre... Whovian à la vie à la mort !). Mais c'est sympa...

    Toutefois, il faut garder à l’esprit que Timeless ne veut pas se prendre la tête, elle reste assez superficielle pour plaire à tout le monde sans s’arracher les cheveux sur les incohérences.
    C'est pas un peu anticipé de dire ça dès le premier épisode ? J'ai vu le second, ça reste très intéressant, mais y'a bcp de séries apparemment pas super complexes qui deviennent vraiment profondes d'épisodes en épisodes, voire incompréhensibles (je pense par exemple à Fringe <3 ou à Doctor Who qui entre le premier épisode avec Rose (et Nine) et l'arrivée de Ten(nant) a clairement gagné en complexité... Et je ne parle même pas, ensuite, de Smith et Capaldi !). Du coup, sur le côté superfiiciel qui se prend pas la tête, franchement, j'attends de voir! Ne serait-ce qu'avec la fin de l'épisode...

    Une autre série qui me semble super sympa, pour avoir vu les deux premiers épisodes, c'est Frequency !

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)