Thomas Pesquet, la tête dans les étoiles mais les pieds à nouveau sur Terre !

Par  |  | Aucun Commentaire

Après plus de six mois dans la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet et son collègue russe Oleg Novitski se sont posés vendredi au Kazakhstan. Retour sur cette épopée spatiale qui a tenu Anne-Fleur en haleine.

Thomas Pesquet, la tête dans les étoiles mais les pieds à nouveau sur Terre !

L’astronaute Thomas Pesquet, qui était arrivé le 19 novembre à bord de la Station spatiale internationale, est de retour sur Terre ce vendredi 2 juin.

Je n’ai pas pu m’empêcher de retenir une petite larmichette quand il est vaillamment sorti de sa capsule spatiale, après six mois à suivre son quotidien dans l’ISS, cette grosse maison de 400 tonnes, en orbite à 400 km au-dessus de la Terre, dont elle fait le tour en une heure et demi.

This poster brings together dozens of my friends and family members, who each took a picture with the Proxima badge! They combined them to make a mosaic. Each cargo vehicle brings, among its tons of equipment, a few hundred grams for the crew: letters, photos, drawings of children. Cygnus brought this wonderful surprise to me. Thank you all… and especially to those who went through the struggle of assembling the whole thing! #bestfriends #bestfamily // Ce poster regroupe des dizaines de mes amis et membres de ma famille, chacun s’étant pris en photo avec l’écusson Proxima ! Ils ont été combinés en mosaïque. Chaque véhicule cargo amène, parmi ses tonnes de matériel, quelques centaines de grammes pour l’équipage : lettres, photos, dessins d’enfants. Cygnus m’a fait cette surprise. Merci à tous… et surtout à ceux qui se sont donné du mal pour assembler le tout ! #bestfriends #bestfamily

A post shared by Thomas Pesquet (@thom_astro) on

OUI, JE SUIS UN PEU FAN. OUI, C’EST UN PEU MON RÊVE D’Y ALLER. Mais j’ai le vertige, laissez-moi.

L’atterrissage de la capsule spatiale de Thomas Pesquet

Thomas Pesquet a quitté ce matin l’ISS à bord de sa capsule Soyouz avec son collègue, le Russe Oleg Novitski, et s’est posé tout à l’heure dans les steppes du Kazakhstan, sain et sauf. OUF.

Quelques minutes plus tard, il a échangé avec Emmanuel Macron, qui l’a félicité pour la réussite de son séjour dans l’espace :

« Vous n’imaginez pas à quel point vous nous avez inspiré•es […] Nous sommes immensément fier•es de vous. »

Il n’en faut pas plus à mon petit coeur pour se serrer d’émotion.

L’astronaute lui a répondu :

« Je me réhabitue doucement à la gravité […] Tenir ce téléphone c’est la chose la plus difficile que j’ai fait depuis six mois. »

Eh oui Jamy ! Dans l’espace, il n’y a pas de gravité, le corps ne pèse rien du tout. C’est pour ça que Thomas Pesquet était porté dans son siège après son atterrissage : pour lui, c’est presque impossible de marcher.

D’ailleurs, quelques heures après son atterrissage, Thomas Pesquet s’envolera pour Cologne, en Allemagne. Là-bas, une équipe médicale de l’Agence spatiale européenne surveillera sa réadaptation à la gravité, après ce long séjour passé en apesanteur.

À lire aussi : Yuksek sort un clip venu de l’espace… avec Thomas Pesquet !

Le départ plein d’émotions de Thomas Pesquet

Avant de s’installer dans la capsule Soyouz, Thomas Pesquet a tweeté un dernier message depuis la Station spatiale à propos de son voyage dans l’espace :

« Ils vont bien sûr nous manquer, ce sont des astronautes exceptionnels », a déclaré de son côté, les larmes aux yeux, Peggy Whitson arrivée avec Thomas Pesquet et Oleg Novitski, mais dont la mission a été prolongée jusqu’en septembre.

Je souhaite à Thomas Pesquet un bon retour sur notre bonne vieille planète. Il paraît que de la voir d’en haut donne encore plus envie de la protéger, et j’espère que son épopée spatiale inspirera un plus grand engouement des politiques pour l’environnement !

À lire aussi : Donald Trump retire les États-Unis de l’accord de Paris et des engagements pris lors de la COP21

Merci Thomas de nous avoir fait rêver et voyager, et bon courage pour l’exploitation des données récoltées tout là-haut !

À lire aussi : Thomas Pesquet emmène vos écrits dans les étoiles si vous inventez une nouvelle planète au Petit Prince

Anne-Fleur

Anne-Fleur est arrivée en mars 2017 pour s'occuper des témoignages. Elle aime Harry Potter, le thé bien noir et les plaids douillets.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (0) Facebook ()

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!