« The Wake », un magnifique comics pour plonger dans les profondeurs

« The Wake » est une œuvre de grande qualité réédité en version intégrale chez Urban Comics. Plongeons ensemble au fond de l'océan, là où d'étranges êtres se cachent...

« The Wake », un magnifique comics pour plonger dans les profondeurs

Urban Comics continue d’étoffer sa très belle collection Vertigo Deluxe en publiant en France une superbe intégrale de The Wake. Cette minisérie de Scott Snyder (scénariste de la série régulière Batman) et Sean Murphy (auteur du sublime Punk Rock Jesus) nous entraîne dans les profondeurs, dans une aventure en deux parties entre horreur et science-fiction. Et parce que l’attente a du bon, The Wake sort chez nous en un seul épais volume intégral.

Quand l’impossible devient… menaçant

L’histoire est divisée en deux parties distinctes. Si les deux mettent en scène une femme, la première moitié s’intéresse plus particulièrement à Lee Archer, mère et biologiste marine, qui doit s’éloigner de son fils le temps d’une mission confidentielle. En effet, le gouvernement a mis la main sur quelque chose d’impossible, une créature que seule Lee peut aider à comprendre : un véritable Siroi, en chair et en cartilage.

the-wake-merman

À lire aussi : Mythes, légendes et femmes : pour une réhabilitation de la Sirène

Pendant ce temps, dans le passé et le futur, d’étranges évènements laissent à penser que l’horreur sous-marine qui est sur le point de se jouer dans le présent n’est qu’une goutte d’eau dans une fresque bien plus ambitieuse.

Retenez votre respiration

Difficile d’en dire plus sans spoiler, surtout tant la seconde partie réserve bien des surprises, peut-être au point de perdre en route une partie des lecteurs. Car si la première moitié de The Wake se veut un remake tendu et gore d’Abyss, le reste du livre s’engage très très loin dans une autre direction. Mais quelque part, peu importe que la chute loupe son amerrissage, tant les premiers numéros sont un modèle de huis-clos aquatique.

the-wake-part-2

Une ambiance qui doit beaucoup à l’incroyable trait de Sean Murphy, tout en nuances et jetés de crayon, ainsi qu’au travail du coloriste qui arrive à nous plonger dans cet univers humide d’une angoisse rare en BD. Les personnages ne sont pas stupides et font au mieux pour survivre face à cette menace venue des fonds. Le reste de The Wake est dingue d’inventivité narrative et visuelle, un régal pour les yeux, sublimé par l’édition en papier glacé.

Scott Snyder s’en donne à cœur joie avec ce script éloigné de l’univers des super-héros et donne corps à ces deux femmes éprises de curiosité et assoiffées de vérité. On appréciera également la façon dont différents mythes classiques sont fusionnés en une seule et même trame à travers les âges. Et si une partie des lecteurs décrocheront en route, on ne pourra pas reprocher à Snyder d’aller au bout de sa logique.

the-wake-part-1

Inventivité du scénario, folie des dessins et de la coloration, ce The Wake est une histoire complète qui fait plaisir, qui met en scène des femmes d’action, scientifiques, dans un univers tantôt glauque, tantôt géant, mais toujours riche. Encore une réussite de la part de deux auteurs en lesquels les fans ont pris l’habitude de faire confiance, à raison.

À lire aussi : « Preacher », comics cultissime et irrévérencieux à (re)découvrir d’urgence

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Wéro
    Wéro, Le 10 février 2015 à 12h53

    Je n'ai pas beaucoup de BD ni de Comics dans ma bibliothèque, mais je sens que je vais craquer pour celui-là :). Les mondes sous-marins me fascinent, j'y peux rien ^^'. En plus si c'est édité en un seul volume c'est parfait, j'aime pas attendre :ninja::lalala:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)