The Toxic Avenger (The Toxic Avenger) Maxi

Ce jeune artiste français à mi-chemins entre Justice et Paraone (mais en plus keupon) sort le 17 septembre le premier EP d’une discographie qu’on lui imagine longue et dévastatrice. The Toxic Avenger : souvenez-vous bien de ce nom, car d’ici quelques semaines, pour peu que vous soyez un brin noctambule, ses morceaux vont vous faire […]

The Toxic Avenger  (The Toxic Avenger) Maxi

Ce jeune artiste français à mi-chemins entre Justice et Paraone (mais en plus keupon) sort le 17 septembre le premier EP d’une discographie qu’on lui imagine longue et dévastatrice.

The Toxic Avenger : souvenez-vous bien de ce nom, car d’ici quelques semaines, pour peu que vous soyez un brin noctambule, ses morceaux vont vous faire gommer les dancefloors jusqu’à la tuyauterie.

Son premier maxi, pressé sur l’ordonnance du label iHeartComix, soit le quasi-équivalent de notre maison Kitsuné parisienne à la mode de L.A., avec ses deux morceaux « Superheroes » et « Escape » ; ne vous laissera discerner à l’écoute qu’une petite fraction de son talent, mais c’est comme ça après tout, dans la vie on a pas toujours tout ce qui est bon tout de suite.

S’il a déjà des compos qui déménagent grave, The Toxic Avenger s’illustre aussi et surtout en remixeur virtuose. Il a travaillé pour The Whip, Sexual Earthquake in Kobe, The Secret Handshake … Et là ok, j’arrête de name-dropper, parce que si ces artistes ne vous disent pas grand-chose aujourd’hui, ils vous parlerons bientôt, tout simplement parce que la formule fonctionne : des lignes de basses saturées et des nappes grinçantes viennent cogner tels des révélateurs chimiques sur des morceaux pop rock discrets, mais choisis. Les victimes de cette petite cuisine à l’acide se muent immanquablement en des hits inratables. Et nous nous retrouvons avec un véritable répertoire de mini-bombes prêtes à casser le dancefloor (pour descendre, cette fois-ci, jusqu’à la prochaine station de métro sous terre.)

 

Avant qu’on ne se décide enfin à parler de lui en France, Toxie (c’est comme ça qu’on le surnomme dans l’intimité de myspace.com) s’exportait déjà super bien, puisqu’il est signé sur un label californien, et qu’il tourne aujourd’hui beaucoup plus à l’étranger qu’en France (USA, Australie et Brésil pour cet automne.) Mais heureusement, comme il n’est pas rancunier, vous pourrez le voir jouer un peu partout près de chez vous cet hiver, avec sa collec’ de hoodies, son masque, et ses désormais célèbres Adidas (superstar.)

Plus d’infos :
The Toxic Avenger sur Myspace : http://www.myspace.com/toxavanger
The Toxic Avenger Remixes : http://www.myspace.com/toxieremixes Label i<3comix, et aussi sur myspace : http://www.myspace.com/iheartcomix (foncez-y, c’est plein d’artistes fabuleux à découvrir)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire