The Emotionary invente de nouveaux mots pour des émotions réelles

Par  |  | 3 Commentaires

Vous avez déjà ressenti une émotion, sans trouver un mot pour la définir ? Probablement. The Emotionary invente de nouveaux termes pour désigner tous ces sentiments anonymes !

Souvenez-vous : il y a quelques mois, on vous présentait 8 nouveaux signes de ponctuation totalement indispensables pour préciser votre ton et vos intentions à l’écrit. Mais parfois, même à l’oral, il est difficile de trouver ses mots… parce qu’ils n’existent tout simplement pas. Eden, l’internaute à l’origine du site The Emotionary, explique :

« Avant, je détestais les mots. Je les trouvais inconstants et futiles. Ils m’insultaient, en réduisant mes sentiments et mes expériences uniques – et bien entendu qui n’arrivaient qu’à MOI, et à moi seul – à des sons arbitraires.

Ensuite j’ai compris que c’était dur pour moi de communiquer verbalement parce que j’avais peur. Je ne détestais pas du tout les mots ! J’étais simplement terrifié à l’idée de n’être jamais capable de trouver les bons, ceux qui exprimeraient qui je suis. »

Le concept de The Emotionary était né : une sorte de générateur de néologismes qui invente des mots pour toutes les émotions qui ne sont pas désignées par un terme précis. Tout le monde peut soumettre « son » mot, avec une définition, et voter pour son émotion favorite.

Puisqu’une image (enfin… un mot) vaut mieux qu’un long discours, voici quelques exemples !

Hostalgie (hostile + nostalgie) : rage qui dérive de l’impossibilité de retrouver des choses passées qui vous rendent nostalgiques ; colère contre le caractère irrécupérable du passé, surtout quand c’est quelqu’un d’autre qui a gâché le vôtre.

Futifaction (futile + satisfaction) : le vain sentiment d’autosatisfaction provoqué par le fait d’avoir raison.

Départophobie : la peur d’avoir à dire au revoir, surtout lors d’une fête dont vous voulez partir.

Subjectination (indignation + subjectivité) : devenir furieux lorsqu’on se souvient de quelque chose avec certitude, alors qu’une autre personne est bloquée de la même façon sur son souvenir contradictoire du même évènement ; l’injustice des perspectives inconstantes.

Discrédescendance (discréditer + condescendance) : partager une expérience dans le but que son interlocuteur se sente inférieur, ou moins éclairé, parce qu’il n’a pas vécu cette expérience ; réfuter benoîtement ce que dit quelqu’un d’autre.

Exemples : « Si tu n’as pas d’enfants, tu ne peux tout simplement pas savoir » ; « Tu ne comprends même pas ce que c’est que l’Italie. Je suis littéralement incapable de savourer un café aux États-Unis maintenant. »

Pour d’autres néologismes, direction The Emotionary !

Et vous, il y a d’autres émotions pour lesquelles les mots vous manquent ?

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (3) Facebook ()
  • Lady Von Duck
    Lady Von Duck, Le 27 mai 2013 à 17h26

    L'idée est vraiment sympa mais du coup ces mots supportent mal la traduction  (Subjectination c'est très laid comme mot)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!