Une nouvelle collection de lingerie The Cherry Blossom Girl pour Etam

La blogueuse The Cherry Blossom Girl et Etam rempilent pour une nouvelle saison de petites culottes et de bodies. Jetons un oeil à la collection sortie cette semaine.

Une nouvelle collection de lingerie The Cherry Blossom Girl pour Etam

[madgalerie id=160 vertical= »yes »]

Forts du succès de leur précédente collaboration, Etam et la blogueuse mode Alix Bancourt viennent de lancer depuis le lundi 6 février une deuxième collection de lingerie fine.

Cette fois-ci Alix a pioché dans ses références cinématographiques et s’est concentrée plus particulièrement sur ses trois héroïnes préférées ; Gilda (du film du même nom de 1946), Miranda dans le film « Pique nique à Hanging Rock » de 1975 et enfin Lux, incarnée par Kirsten Dunst dans « Virgin Suicides ».

Le premier thème, celui qui s’inspire de Gilda, recouvre une collection d’ensembles entièrement noirs, faits de dentelle de Calais et de plumetis pour une lingerie très « femme fatale ». On aime la culotte haute rétro et le petit shorty en satin. Et aussi le détail coeur au dos qui doit laisser entrapercevoir la raie des fesses, juste ce qu’il faut.

Série Gilda

La collection Lux, à l’image de l’héroïne de « Virgin Suicides », est divisée en plusieurs ensembles aux imprimés frais et liberty. Voilà toute la lingerie que l’on aime porter au printemps. Même s’il gèle encore à l’extérieur, rien ne nous interdit d’être déjà au soleil sous notre pull.

Série Lux

On reconnaît bien la touche frou-frou et gros noeud d’Alix, déjà présente sur la précédente collection. On aime les imprimés fleurs-tapisserie qui font aussi très « Marie-Antoinette ». D’ailleurs le noeud papillon vendu sur le site d’Etam y fait énormément penser.

Série Lux

 

Aucun visuel de la collection Miranda pour le moment, elle n’est pas encore disponible sur l’e-shop d’Etam. Mais elle devrait être plus cocooning que les deux autres, toujours dans des tissus satinés, avec de la dentelle blanche et des gros noeuds. La palette de couleurs doit reprendre des nuances pastels, typiques de la lumière particulière du film de l’époque.

Seul point noir, comme la fois précédente, la collection est essentiellement constituée de petits triangles. Les fortes poitrines ne s’y retrouveront pas.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 44 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Estrella.
    Estrella., Le 17 février 2012 à 17h13

    Je pourrai pas me lâcher sur les soutifs mais bon, ça fait longtemps que je ne peux plus rien acheter chez Etam à ce niveau-là mais par contre, je vais me lâcher pour les culottes, et toc! :jv:

Lire l'intégralité des 44 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)