Le TGV low-cost, bientôt sur vos voies ferrées

Si vous sentez votre carte bancaire sauter de joie dans votre sac, c'est normal : le TGV low-cost sera mis en place l'an prochain, avec des trajets 25% moins cher.

Edit, le 14 novembre 2012On en sait (beaucoup) plus sur le TGV low-cost ! Des informations supplémentaires ont été apportées hier par RTL. Commençons par le nom, déjà : le tégévé pas cher devrait très probablement répondre au doux nom de Ouigo. Peut-être c’est une écriture phonétique de « We go ». Ou peut-être que c’est tout simplement un kamoulox de lettres. On connait également la couleur du véhicule : un bleu clair pas trop criard (enfin, si, un peu quand même, mais tu pourras retirer tes lunettes de soleil une fois à l’intérieur). Il ne devrait en effet pas y avoir de voiture-bar dans ses TGV : elles seront remplacées par un wagon traditionnel. En tout, la rame devrait pouvoir contenir 20% de voyageurs en plus. Des voyageurs qui devraient être un peu plus serrés, mais c’est le prix à payer pour des trajets moins chers.

Une vidéo postée sur Youtube fin octobre nous présente le train. Regarde comme il est mignon, comme il ralentit devant la caméra pour montrer ses courbes élégantes :

Car venons-en au plus intéressant : le prix. Le trajet entre Marne-la-Vallée et Marseille devrait coûter moins de 25€ ! C’est largement plus intéressant que ce qui était annoncé au début de l’été. Ceci dit, les gares desservant Ouigo étant situées en périphérie des grandes villes, il restera à faire le calcul pour voir si ça vaut réellement le coup.

Le 19 juin 2012 – Que celles qui ont déjà pris le TGV aux heures de pointe sans avoir pensé à réserver à l’avance et qui ont passé le trajet à pleurer sur leur siège numéroté en pensant à ces 95 euros donnés à la SNCF pour un aller-retour entre Lille et Paris relèvent la tête : tout ça, c’est bientôt fini grâce aux TGV low-cost qui seront mis en service l’année prochaine.

C’est Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyages qui l’a annoncé au quotidien Le Parisien. Madame Barbara, venez-là que je vous fasse des bisous sur le front en signe de ma reconnaissance éternelle. Je vous dédie cette chanson, car vous venez de réaliser un de mes rêves les plus fous :

Chargement du lecteur...

Madame Dalibard a expliqué au Parisien que le prix du billet devrait être 25% moins cher que le prix moyen d’un billet à bord d’un TGV classique grâce à une classe unique, la facturation du deuxième bagage (pour payer moins cher, je suis capable de porter le même slip pendant toutes mes vacances alors c’est pas bien grave) et des billets achetés exclusivement sur Internet. Il n’y aura pas non plus de voiture-bar, ce qui nous permettra de redécouvrir le plaisir d’un sandwich au pâté fait maison. On ne sait en revanche pas encore si cette baisse sera cumulable avec les réductions d’une carte 12-25, par exemple, mais on vous tiendra au courant quand on le saura.

En revanche, comme pour les vols low-cost, les passagers devront embarquer à bord de leur train dans des gares situées en périphérie des grandes villes (par exemple, pour un Paris-Lyon, il faudra prendre le train à Marne-La-Vallée et en descendre à Lyon-Saint-Exupéry). Le but n’est pas de montrer du doigt ceux qui voyagent moins cher mais d’être directement sur les lignes à grande vitesse et de gagner du temps, et nous savons toutes que le temps, c’est de l’argent.

Edit : Merci à @SilverBD sur Twitter qui nous a transmis le lien vers un article sur le site de L’Humanité qui explique que ce projet est un peu controversé.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 32 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Poupettasse
    Poupettasse, Le 14 novembre 2012 à 12h41

    Perso j'attends toujours de savoir quelles gares seront desservies parce je sens bien le plan foireux. ça va être une gare assez loin de la mienne ou alors il n'y en aura même pas et, je l'aurai dans le cucul ...

    (Mais bon, on sait jamais hein, je continue d'espérer)

Lire l'intégralité des 32 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)