Le changement climatique expliqué par Tetris

Une journaliste scientifique explique le réchauffement climatique grâce à une métaphore ludique. Pourrons-nous gagner au Tetris du carbone ?

Vous connaissez peut-être les conférences TED, dont nous vous proposons régulièrement des sélections. Mais le site comprend aussi une partie « éducative », où des enseignants et des spécialistes créent des leçons en vidéo.

Dans celle-ci la journaliste scientifique Joss Fong explique le changement climatique : comment marche-t-il, à quoi est-il dû et quelles sont ses conséquences ? Pour appuyer sa démonstration elle utilise une métaphore assez inattendue : celle de Tetris.

Pour comprendre le changement climatique, pensez au jeu Tetris.

Depuis une éternité, la Terre a joué à ce jeu avec des blocs de carbone. Ils entrent dans l’atmosphère sous forme de dioxyde de carbone à partir des volcans, des matières végétales en décomposition, des créatures vivantes et de la surface de la mer, et ils quittent l’atmosphère quand ils sont utilisés par des plantes lors de la photosynthèse, ré-absorbés par l’océan ou stockés en sédiments dans le sol. Ce jeu de Tetris s’appelle le cycle du carbone, et c’est le moteur de la vie sur Terre.

Quel est le lien avec le climat ? Quand le carbone est dans l’atmosphère, en attendant d’être absorbé à nouveau il capture une partie de la chaleur du soleil, qui sans cela s’échapperait dans l’espace. C’est pourquoi le CO2 est appelé un gaz à effet de serre. Il crée une sorte de couverture appelée l’effet de serre, qui empêche la Terre d’être glacée comme Mars.

Plus il y a de blocs de CO2 qui attendent dans l’atmosphère d’être nettoyés, le plus la Terre se réchauffe. Bien que le taux de carbone a varié entre les ères glaciaires et les chutes de météorites, le climat stable que nous connaissons a pris place dans les 8000 dernières années, permettant à l’humanité de se développer.

Mais il y a environ 200 ans nous avons commencé à creuser les réserves de carbone qui se trouvaient dans le sol. Ces énergies fossiles ? charbon, pétrole et gaz naturel ? viennent des restes de plantes et d’animaux morts bien avant les humains au-dessus d’eux. L’énergie que l’on a tirée d’eux a alimenté nos usines, nos voitures et nos centrales électriques. Mais la brûler a aussi envoyé de nouveaux blocs de carbone dans le jeu de Tetris.

Dans le même temps, nous enlevions les arbres pour les remplacer par des champs, réduisant les possibilités de détruire les blocs. Depuis 1750 le taux de carbone dans l’atmosphère a augmenté de 40% et ne montre pas de signe de ralentissement. Comme dans Tetris, plus haut les briques s’empilent, plus il devient difficile de restaurer la stabilité.

L’excès de carbone dans l’atmosphère accélère l’effet de serre en piégeant plus de chaleur près de la surface et en causant la fonte des glaces polaires. Le plus elles fondent, le moins de soleil elles peuvent renvoyer, réchauffant les océans encore plus vite. Les eaux montent, les populations côtières sont menacées d’inondation, les écosystèmes sont perturbés et le temps devient de plus en plus extrême.

Le changement climatique peut affecter les personnes et les lieux de différentes manière, mais c’est un jeu que nous allons tous finir par jouer. Mais contrairement à Tetris, nous n’aurons pas de chance de recommencer et réessayer.

On pourrait doter cette métaphore Tetris d’une conclusion plus optimiste : avec une bonne gestion, on arrive à faire redescendre les blocs, si l’on prend la peine d’essayer ? c’est pourquoi Joss Fong tente de nous alerter sur l’importance du phénomène. Alarmiste ou réaliste ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire