J’ai testé pour vous le StartUp Weekend

Parmi les nombreux centres d'intérêts de Diane, il y en a un qui tient le haut de l'affiche : la création d'entreprise. Mais comment approcher ce monde qu'on dit hostile ? En participant au StartUp Weekend. Récit.

J’ai testé pour vous le StartUp Weekend

Le StartUp Weekend est un événement ouvert à tous, tant étudiants que professionnels intéressés par le web, pour monter un projet de création d’entreprise en 54h. Inventé aux Etats-Unis en 2007, il a initié le développement de plus de 550 startups. A la fin du week-end, chaque projet est présenté dans un pitch final devant un jury qui juge de sa viabilité. Alors avec mon bagage d’étudiante en Droit, je me suis bien amusée ! (que personne ne dise qu’on ne s’amuse pas en Droit hein).

Le vendredi soir, des « porteurs de projets » viennent exposer leur idée dans cette courte présentation que l’on nomme « pitch ». Puis les groupes se forment et commencent à travailler ensemble. Le samedi matin, tout le monde se retrouve et ne se quitte plus jusqu’au dimanche soir puisque la nuit blanche est possible pour ceux qui le souhaitent.

Du brainstorming aux débats animés sur le choix du Business Model en passant par les interventions de mentors, je retiens de ce week-end une expérience vraiment enrichissante. Moi qui n’ai pas de formation marketing, j’en ai reçu une concrète pendant 3 jours. Mais plus que l’apprentissage, j’ai rencontré des gens très intéressants avec qui je compte garder contact, amis ou collaborateurs.

Ma Team, Dealz’M, en plein boulot ! (Photo de Olivier Ezratty)

Mais on ne passe pas son temps à travailler : on mange et on rigole, aussi. A Nantes, les organisateurs nous ont bichonnés : brioche nutella, plats du Potatoe’s Bar, thé, café, cheesecake… Un vrai bonheur pour l’étudiante que je suis ! Et quand je ne mangeais pas (sisi, ça arrive), je floodais Twitter avec les geeks, ce qui nous a quand même permis d’être en Trending Topic durant tout le week-end.

Ce que je regrette, c’est le peu de filles présentes : on était moins de 10 sur 65. Peut-être ont elles peur de se lancer mais moi je vous conseille au contraire de foncer – lisez l’article de Maïa Et si je devenais ambitieuse ? à ce propos ! (avis aux célibataires, il y a plein d’hommes charmants). Et l’intérêt majeur de cette expérience est qu’elle n’engage à rien. Mais si l’optique de monter une boîte vous tente, sachez que 30% des projets initiés lors du StartUp Weekend existent toujours au bout de 6 mois, comme SuperMarmite ou SubMate.

Pour ma part, je continue à bosser sur Dealz’M, qui a fini 2ème après ÀVoter. Alors si vous avez des questions, n’hésitez-pas à les poser dans le forum ! Et pour celles qui se voient déjà se lancer dans l’aventure…

Les dates des prochains StartUp Weekend en France

Alors, prêtes à devenir entrepreneuses d’un jour (ou plus) ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • DestyNova_
    DestyNova_, Le 24 février 2011 à 20h36

    Je vais paraître très terre à terre mais : ça coute combien?
    Si ya du Nutella et du Cheesecake ça doit couter la peau des fesses

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)