Tendances Mode de notre styliste – Hiver 07/08

Carnet de Tendances Mode Automne Hiver 2007-2008 : voici les tendances de cet hiver décortiquées et analysées par notre styliste, Rima.

Tendances Mode de notre styliste – Hiver 07/08

Cet article fait partie de notre Carnet de Tendances Mode Automne-Hiver 2007-2008

Fini les soldes ! As-tu repéré les cartables, crayons, et autres fournitures scolaires qui ont fleuri dans les vitrines de nos grands magasins ? Oui, je sais, ça donne le cafard. Mais haut les cœurs, la saison à venir est riche de promesses : du mystère, du voyage, du romantisme, du danger…
Tu trouve qu’on dirait un film avec Humphrey Bogart ? Mais oui, exactement !

Concrètement, on garde presque tout des pièces phares de l’hiver dernier : les slims et les pantalons cigarettes, les grands pulls, les pantalons larges… on garde un esprit très dark, et plutôt rock, mais qui joue sur des accords de couleurs un peu plus spécifiques.

Pour trouver l’inspiration, voici les quatre tendances principales :

Cet article fait partie de notre Carnet de Tendances Mode Automne-Hiver 2007-2008

Inspirée des années 20, 30
et 40, c’est la tendance masculin-féminin de l’année.

Bon, à vrai dire, la garçonne, c’est juste après 14/18. Pendant la guerre, les femmes ont travaillé, conduit des voitures, géré la vie de leur famille en l’absence des hommes partis au front. A leur retour, elle ont exigé un peu plus de liberté et de responsabilité. On voit des femmes piloter des avions, des femmes aventurières… Pourtant au quotidien, elles n’ont rien obtenu socialement. C’est sur la mode que ces événements auront le plus d’effet : les jupes raccourcissent, les cheveux aussi, et les vêtements se masculinisent. On retrouve d’ailleurs ce phénomène après la deuxième guerre mondiale et heu… bon, mais assez d’Histoire.

Inspirée des années 20, 30 et 40, c’est la tendance masculin-féminin de l’année. Les créateurs ont privilégié des ambiances colorées « sépias », un peu comme les vieilles photos : des gris fumés, des noirs teintés de bleu, des verts bronze, et des couleurs de terre.

Pour les matières, on retrouve de gros cotons militaires, des tweed et des flanelles épaisses, des carreaux de tissus traditionnel anglais et quelques touches de mousseline vaporeuse..

Pour le style, on pioche dans le répertoire de l’aviation rétro, mais aussi dans la garde-robe masculine des années 40 revisitée, on rajoute quelques allusions au charleston pour féminiser l’ensemble, et on mélange tout :

  • Le cardigan oversize recorseté + le pantacout cigarette à carreaux
  • Le flying jacket + le pantalon taille haute ultra large + les derbies
  • Le grand pull + la petite jupe à volant + les chaussettes hautes en gros lainage + les babies
  • La combinaison de mécanicien + les bottes rétros + la casquette de pilote en cuir…

Et on arbore un air de gamin des rue, d’aviatrice séduisante et aventureuse, ou de Dandy déglingué, selon les jours…

Cet article fait partie de notre Carnet de Tendances Mode Automne-Hiver 2007-2008

« Le retour du tailoring », ont écrit les rédactrices des magazines de mode…
Ah bon, il était parti ?

Pour cette tendance, on prend un tailleur « petite madame », à la Audrey Hepburn, comme l’année dernière, sauf qu’on le confie à un créateur japonais orfèvre de la coupe et spécialiste de l’origami. C’est exactement ce qui semble s’être passé sur les podiums cette saison : les classiques féminins sont complètement déstructurés et reconstruits avec de petites altérations, des pliages, des contrastes et des jeux de volumes…

Les rédactrices des magazines de mode ont appelé ça « le retour du tailoring ». Alors voilà c’est dit : nous, on avait à peine remarqué qu’il était parti, mais maintenant que vous me le dites, c’est vrai, le tailoring est revenu ! Ah, c’qu’on est contentes… cela dit, il est à noter que seules celles d’entre nous qui sont dans la vie active risquent d’apprécier cette tendance : classe, sexy, moderne certes mais un peu formelle.

Pour les couleurs, tu t’en doutes, on se la joue à la Yoji Yamamoto : minimal. Du noir, du gris, souris, du bleu nuit, et puis, quand même quelques touches de rouge et de rose.

Pour les tissus, seulement des matières de costumes plutôt raide : tweed, drap de laine très fin, laine bouillie, Prince de Galles, satin duchesse (le satin très épais des smockings).

Ici, le style s’inspire principalement de petits costumes d’hôtesse de l’air des années 50 et 60, mais tout a été repensé : les jupes crayons bouffent un peu avant de s’entraver, les cols sont froncés ou froissés, les sages petites robes tailleurs semblent vrillées, pliées, ou s’ornent de drapés malgré leurs matières épaisses et raides, les manteaux jouent avec les volumes : oversize aux épaules, sans cintrage et entravés en bas, les vestes sont courtes et droites, façon paletot ou encore larges et longues et on les receinture à la taille. Pour les chaussures, une paire d’escarpins ou des low boots feront l’affaire.

Cet article fait partie de notre Carnet de Tendances Mode Automne-Hiver 2007-2008

Une tendance où l’on retrouve pêle-mêle Klimt, Schiele, Mucha, Freud, Kafka, des bribes d’expressionnisme, d’art nouveau, d’art déco

A l’époque, Vienne vivait la fin de règne d’un empire mais paradoxalement un renouveau culturel d’une puissance irrépressible. A bien des égards, Vienne était la capitale culturelle de l’Europe centrale : riche, somptueuse, brillante, romantique, mais mystérieuse, décadente, et totalement torturée. Une tendance où l’on retrouve pêle-mêle Klimt, Schiele, Mucha, Freud, Kafka, des bribes d’expressionnisme, d’art nouveau, d’art déco…

Bref, toute l’âme européenne de ces années riches en émotions fortes pour un style bohème de luxe.

Les créateurs ont choisi des couleurs sombres, profondes, qui se répondent sourdement sans se heurter : des violines, des bleus canard et des bleus de Prusse, des couleurs daims, quelques pointes de blanc cassé et de noir.

Les matières sont somptueuses et travaillées : satin à motifs Art Déco, fine maille de laine imprimée, velours, drap de laine rebrodé ou incrusté de plaques de métal embouti…

Pour les formes, on trouve beaucoup de robes portefeuilles à la taille basse, à porter en superposition, mais aussi des robes en satin avec des manches chauve-souris ceinturées très haut, d’autres encore au volume très droit, voire entravé, à la Poiré, qui se portent avec une cape ou un manteau long.

Pour les pantalons, rien de spécial, si ce n’est que, pour se conformer à cette tendance, on associera pantalon évasé masculin ou jean slim avec de petites blouses imprimées aux motifs géométriques ou stylisés.

Dans les cheveux, tu pourras arborer un petit bonnet en crochet ou un bandeau large, dont tu feras dépasser quelques mèches, et pour les chaussures, tu peux garder les salomés de l’année dernière ou dénicher une paire de bottes 1900 à lacets.

Cet article fait partie de notre Carnet de Tendances Mode Automne-Hiver 2007-2008

 

Une tendance rock qui s’éloigne désormais des années 80 pour s’inscrire dans la modernité
des années 2000

Protection et agressivité seront les maîtres mots de cette tendance. Comme si le vêtement devenait une sorte d’armure destinée à survivre aux agressions extérieures. On prend le thème « Dandy Pilote » de l’année dernière, on garde les références futuristes et celles à l’univers de la moto, mais on fait dériver le tout vers un côté plus bizarre : les vêtement de protection renforcés des motards deviennent presque des carapaces d’insectes articulées.

On reste principalement sur des couleurs neutres : noir, gris anthracite, chataigne, et on rajoute éventuellement quelques détails dans des couleurs très fortes, presque fluos (jaune citron, fushia, bleu électrique…)

Pour les grosses pièces (vestes, trenchs, tailleurs), tu pourras repérer des matières raides, épaisses et brillantes rappelant les carapaces : cuir glacé ou crocos verni, skaï, matières enduites… ou évoquant les cocons : énorme maille irlandaise, peau retournée.

Mais pour les tops, en dessous de la «carapace», les matières se font légères, irréelles : mousselines, maille de coton transparentes, voile lamé ou métallisé fin comme des ailes de libellules.

Les volumes jouent sur le même registre : Pour jouer la motarde futuriste, une micro robe zipée, devant, façon combinaison, à associer avec des bottes de moto et un vrai blouson perfecto,. Ou bien une veste de smocking en cuir ou en croco, à épaule structurées mais très cintrée que l’on porte avec un top souple en lamé.

Si tu veux tabler plutôt sur un look confortable et sexy, choisis une robe pull en forme de boule, ultra courte, à porter avec un caleçon, ou un gilet ceinturé en peau retournée associé à un slim … Bref, c’est une tendance rock qui s’éloigne pourtant désormais des années 80 pour s’inscrire dans la modernité de la fin des années 2000.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 42 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lullamoon
    Lullamoon, Le 27 septembre 2007 à 17h11

    Moi j'aime beaucoup le look écoliére, surtout les tons, j'aime beaucoup c'est simple et neutre, pas besoin d'en faire trop...

Lire l'intégralité des 42 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)