Teki Latex nous parle de « Shashtilism » (et de plein d’autres choses)

Shashtilism est le morceau qui ouvre la compil’ Straight From The Spring, balancée sur Sound Pellegrino – le label d’Orgasmic et de Teki Latex. Il est signé Gucci Vump, nom derrière lequel se cachent Guillaume de The Shoes et Brodinski. Le clip du morceau vient de sortir il y a quelques jours, et selon Teki […]

Shashtilism est le morceau qui ouvre la compil’ Straight From The Spring, balancée sur Sound Pellegrino – le label d’Orgasmic et de Teki Latex. Il est signé Gucci Vump, nom derrière lequel se cachent Guillaume de The Shoes et Brodinski.

Le clip du morceau vient de sortir il y a quelques jours, et selon Teki Latex, « il a de quoi plaire aux filles. » Il n’a pas tord, et c’est pour ça qu’on vous en parle aujourd’hui sur votre webzine préféré.

[vimeo]http://www.vimeo.com/15623657[/vimeo]

On en a profité pour poser quelques questions à Teki, qui d’ailleurs, en plus d’être drôle et hyper sympa, a le coeur sur la main : il fait gagner « des petits trésors rares et recherchés dans le monde entier » aux premières à répondre à la devinette qui se trouve tout en bas de ce papier.  Edit du 22/10 : JEU TERMINÉ, merci à tous d’avoir participé ! Pour ceux qui ont été « moins rapides », il reste une autre chance de gagner des goodies : être dans les 100 premiers à passer la porte du Social Club ce soir.

madmoiZelle.com : Shashtilism est sans conteste le morceau le plus « girl-friendly » de Straight from the spring (je m’appuye sur une étude sérieuse et poussée basée sur l’observation de mes copines le samedi soir) : il les met toutes d’accord.

C’est rassurant, nous l’avons choisi pour ça. Depuis que je fais de la musique, j’essaye tant bien que mal de me plonger dans la tête des filles pour savoir ce qu’elles ont envie d’entendre. Et la réponse n’est pas si évidente que ça, ça peut aussi être une suite de grossièretés comme Girlfriend de TTC qui a eu un succès gigantesque auprès des « petites meufs myspace ». Aujourd’hui, les « petites meufs myspace » sont devenues des « jeunes filles twitter » et elles ont peut être plutôt envie d’entendre de la house un peu psyché avec des voix et des influences Klezmer : ça donne Shashtilism.

Tu m’as un peu fait peur quand tu disais que le clip est hyper meuf : l’image qu’on voit avant de lancer la vidéo, c’est quand même une putain de vue subjective sur une vaisselle de bâtard.

Alors c’est un clip dans lequel il y a plusieurs éléments qui parlent à la fan de Cédric Klapisch, d’Amélie Poulain et de Bridget Jones de base, c’est-à-dire un chat, une bague de fiançailles, un bazar new yorkais, et effectivement, oui, une fille en petite robe qui fait la vaisselle. Mais là dedans j’ai surtout envie qu’on retienne le mot « vaisselle »:  il ne s’agit véritablement de rien d’autre que de la musique pour t’accompagner lors d’une bonne vaisselle. La vaisselle, c’est une chose qui n’a pas de sexe et c’est quelque chose de très noble qui requiert un courage de véritable combattant. L’élément « vaisselle » dans ce clip suggère de manière un peu subtil que ce morceau t’aide à trouver la volonté de faire ta vaisselle – et ça, c’est très pur et très beau comme fonction.

La robe de la nana défonce. Tu sais où je peux la trouver ?

La blogueuse mode qui sommeille en moi n’est pas à même de répondre à cette question. Le clip à été tourné à Brooklyn par les réalisateurs américains Pomp & Clout, c’est peut-être un début de réponse.

Derrière Gucci Vump se cachent Guillaume de The Shoes et Brodinski. Tu peux nous parler d’eux ?

Guillaume, c’est un genre de hooligan sensible un peu génie pop qui préfère s’enfermer dans son studio et faire de la musique parce qu’il a du mal à parler d’amour – très vite, il devient violent. Brodinski, c’est ce gars qui aurait pu être un nerd de fou parce qu’il ne pense qu’à télécharger des tonnes de morceaux dont personne n’a jamais entendu parler toute la journée, mais la bonne fée des DJs s’est penchée sur son berceau et lui a donné un look de beau gosse, un débardeur sexy et un sens du rythme intestable en lui disant « deviens le dj le plus influent de ta génération » et c’est ce qu’il est en train de faire.

Une des actus de ton label : la sortie des remix de Dinosaurs With Guns. Allez, entre nous : lequel a ta préférence ? Mon préféré c’est celui de Canblaster. Bobmo en 2e position.

Celui que je préfère écouter chez moi, c’est le Canblaster. Mon préféré pour jouer dans un club à Chicago dans lequel je suis le seul blanc, c’est le Bobmo. Mon préféré pour retourner une grosse rave dans un entrepot à 5h du matin c’est le TWR72. Mon préféré pour défoncer un club hollandais en 2052, c’est le Funkin Matt. Je ne sais pas combien de lectrices de madmoiZelle possèdent un compte sur la boutique en ligne Beatport, mais toutes celles qui iront acheter ne serait-ce qu’un seul des remixes ICI bénéficieront de tout mon respect de manière dévouée et non-échangeable jusqu’à la fin de leurs jours.

On passe aux questions fille ? Quel genre de madmoiZelle aurais-tu été si t’avais hérité de 2 copies du chromosome X ?

J’aurais certainement été une fille très coquette. En fait, j’ai des envies de coquetterie qui font surface dans ma vie aujourd’hui mais j’ai l’impression qu’il est trop tard pour devenir le genre de gars qui prend soin de lui, que je suis déjà un gros type sale flemmard et mal rasé de 32 ans pour qui les mauvaises habitudes sont déjà prises. Et peut-être que si j’avais été une fille, les choses auraient été différentes. Tout simplement parce que là où les hommes arrivent à s’en tirer minablement en se laissant aller, il y a une sorte de « code de dignité » chez les femmes qui empêche ce genre de dérapage. J’aurais certainement pris un peu plus soin de mon corps et de ma santé si j’avais été une femme.

J’aurais porté des talons hauts, du rouge à lèvres véner et j’aurais su faire les bons choix tout en assumant la formidable puissance du « pussy power » que j’aurais eu entre les jambes.

J’aurais aimé être un peu comme Joan dans Mad Men – mais en même temps c’est probablement tout simplement parce que j’aimerais bien me la faire. Je dis toujours: « deviens ce que tu ne peux pas fourrer ».

C’est vrai qu’elle est bonne. Moi je suis amoureuse de Seth Cohen, dans Newport Beach. Je vais songer à devenir juif , porter une petite barbe de 2 jours – deviens Joan, et on refera une autre interview quand je serai Seth. Pour terminer, je te laisse un quart d’heure pub : donne nous envie de venir au Social Club ce vendredi !

Hey les filles, venez y’aura des tonnes de beaux mecs archi pas relous qui vous colleront pas pour essayer de vous serrer dans un coin sombre du Social (d’ailleurs il n’y a plus de coin sombre dans le nouveau Social Club). Rien que des mecs stylés du genre à vous sourire discrètement puis à vous inviter à diner en vous glissant un numéro de téléphone griffonné sur la pochette d’un des nombreux cadeaux Sound Pellegrino qui seront distribués ce soir-là.

Y’aura aussi des mecs qui tuent : une belle brochette de beaux gosses derrière les platines, avec notamment le héros de vos nuits humides, j’ai nommé Panteros 666 que vous connaissez déjà sous le nom de Kamel Toe, ce lascar affable fan de littérature dont les vidéos font un énorme carton sur madmoiZelle. Mais aussi Para One l’artiste maudit qui fait pleurer les gamines, les coolissimes Martin Brothers qui représentent à eux seul le rêve américain de toute une jeunesse Erasmus qui rêve de partir à San Francisco tomber amoureuse d’un serveur de restaurant végétarien qui écoute a fond de la house groovy et élégante mais quand même un peu sexuelle de leur label Dirtybird. Et bien entendu, last but not least, la Sound Pellegrino Thermal Team constituée d’Orgasmic le DJ à la crinière sauvage et votre serviteur, Teki Latex, un homme un vrai qui peut à la fois être une épaule pour vous consoler, un poète pour vous faire rêver et un soldat pour vous défendre grâce à son glaive incandescent.

Avec cette description, on est toutes obligées de venir ! À vendredi Teki.

La fameuse devinette, au fait : le groupe The Shoes a récemment conçu l’habillage sonore du défilé d’un grand couturier français. De quel couturier s’agit-il ? Soyez les premières à envoyer votre réponse à laystaryy@gmail.com et gagnez 3 vinyls du single et 5 superbes clés USB Sound Pellegrino hyper classes.

Edit du 22/10 : la réponse était Jean-Charles de Castelbajac.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Jujulafrimousse
    Jujulafrimousse, Le 22 octobre 2010 à 16h09

    Je confirme la robe c'est urban outfitters! Je l'ai encore vu dans les rayon y'a quelques semaines..en solde!! Mais y'avait pu ma taille! Ouinnnn!

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)