3 teen-movies à voir si tu as aimé To All The Boys I’ve Loved Before

Par  |  | 9 Commentaires

Tu as adoré la romance entre Lara Jean et Peter dans To All The Boys I've Loved Before ? Alors tu devrais tomber amoureuse de ces 3 autres films.

3 teen-movies à voir si tu as aimé To All The Boys I’ve Loved Before

Au bureau, en soirées, autour de la machine à café, tout le monde n’a plus qu’un film à la bouche !

Et pourtant, rares sont les travailleurs et travailleuses, voire les étudiant·es à assumer haut et fort leur inclinaison pour un teen-movie.

To All The Boys I’ve Loved Before, un bon teen-movie

Alors, c’est que To All The Boys I’ve Loved Before a quelque chose de spécial. Quelque chose qui a su conquérir les foules.

Qu’est ce que c’est ?

Un petit je ne sais quoi de bienveillant, de passionné, de bon-enfant et de romantique. Assez de qualités pour me faire mettre de côté mon snobisme et céder aux désirs de mon cœur palpitant.

Tu ne l’as pas encore vu ? Laisse moi te résumer son intrigue : 

À tous les garçons que j’ai aimés, de son titre français, adapté des livres de Jenny Han, c’est l’histoire de Lara Jean, une adolescente réservée qui ne compte qu’une amie dans son entourage.

Bien sûr, il y a ses deux sœurs dont elle est très proche.

Mais l’ainée part étudier loin du cocon familial et la cadette aimerait bien ne plus annuler ses projets du soir pour tenir compagnie à sa grande sœur.

Si elle n’a que peu d’amis, Lara Jean a en revanche la tête pleine de garçons.

En tout, il y en a eu cinq. Cinq pour qui elle a eu de vrais crushs, depuis son enfance jusqu’à maintenant. Elle leur a d’ailleurs dédié à chacun une lettre révélant ses sentiments. 

Seulement voilà, ces lettres étaient destinées à rester bien au chaud dans son placard. Un jour pourtant, les cinq garçons reçoivent dans leurs boites aux lettres les fameux mots enflammés…

Tu meurs d’envie désormais d’agrandir tes connaissances en matière de teen-movies ?

Laisse moi t’aider ! Voilà 3 films à mater si tu as aimé TATBILB :

Sierra Burgess is a loser, la nouveauté Netflix

Sierra est une jeune femme un peu ronde et mal dans sa peau. Son père est un brillant auteur, et elle souhaite marcher dans ses pas en écrivant elle-même, notamment de la poésie.

Brillante, drôle et superbe, Sierra ne se rend pourtant pas compte de ses atouts. Elle se traîne un manque de confiance en elle qui la pousse à se faire passer pour une autre. 

En effet, à la suite d’une manipulation par la méchante pom-pom girl du lycée, le numéro de Sierra se retrouve entre les mains du beau gosse de l’école.

Et lui, la prend pour ladite méchante pom-pom girl.

Mais c’est bien Sierra qui lui écrit des messages. Bien de Sierra qu’il est en train de tomber amoureux tout doucement…

L’intrigue te plait déjà ?

Attends, j’ai gardé le meilleur pour la fin : Noah Centineo, le BG atomique de To All The Boys I’ve Loves Before, joue également dedans.

Ce qui personnellement a achevé de me convaincre à mater ce film immédiatement.

Drôle et sensible, il y a des chances que ce film parvienne à conquérir ton cœur.

Love, Simon, le teen-movie indispensable

Alors que Simon est au lycée, le coup de foudre lui tombe sur le coin de la tête.

Mais cet amour foudroyant ne se destine pas à sa meilleure amie, ni à aucune fille de son école.

Son crush : un internaute anonyme à qui il envoie des messages et qui se trouve être un homme.

Simon est gay, et personne ne le sait. Il confie ses craintes, ses doutes et ses questionnements existentiels à ce garçon qu’il n’a jamais vu.

Seulement voilà, la vie est semée d’embûches, et Simon va expérimenter l’une d’entre elles.

Un de ses camarades tombe sur ses échanges de mail et le menace de tout révéler s’il ne se plie pas à l’une de ses volontés.

« Le chantage, c’est caca Jean-Luc !  Laisse le monsieur tranquille !»

La suite, je ne peux pas te la révéler. Je préfère que tu découvres toi-même les nombreux rebondissements de Love, Simon.

En tout cas, j’ai été ravie de voir un tel sujet porté à l’écran avec autant d’intelligence et j’étais très fière, au moment de sa sortie, que madmoiZelle en ait été partenaire.

Je te conseille mille fois Love, Simon, qui interroge notre rapport à la « norme », à notre sexualité, et à autrui.

Un petit bijou, façonné par Greg Berlanti.

The Kissing Booth, amour ou amitié ?

Attention, je tiens à préciser que ce film est LOIN d’être le meilleur du catalogue Netflix.

Toutefois, ses thématiques sont assez proches des films précédemment cités, et s’il n’est pas une arme à brandir lors de diners avec des cinéphiles, il est à envisager pour les soirées à la maison, un bucket de poulet/tofu braisé posé sur ta table de chevet.

De quoi ça parle ? 

D’une fille qui a un crush sur un mec. Seulement voilà, elle sait que ce gars n’est pas fait pour elle !

En dépit de cette info, elle se met en tête de le conquérir, quitte à trahir un de ses amis…

Comme dans les trois films précédents, il est ici question de dilemmes entre amour et amitié, d’espoirs, de faux-semblants, et parfois de trahisons…

Un peu cucul la praloche et cousu de fil blanc, mais idéal pour s’aérer la tête !

Voilà Jacquotte, ici s’achève cette brève sélection.

As-tu une autre suggestion ? N’hésite pas à la préciser en commentaires.

À lire aussi : 6 choses à savoir sur Noah Centineo (To All The Boys I’ve Loved Before)

Commentaires
  • Flopidou
    Flopidou, Le 13 septembre 2018 à 19h53

    @Léona B. @Louise Pétrouchka Je vous rejoins sur Sierra Burgess :

    Spoiler

    Bref il m'a pas transcendée ce film. Limite j'ai trouvé la relation Sierra/Veronica plus intéressante que la relation Sierra/son love interest (dont je me rappelle même pas du nom :lol:)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!