Les TED de la semaine — La politique

Cette semaine les TED vous parlent politique et démocratie — mais pas de panique, pas la peine de connaître toute l'histoire de la Vème République ni les problèmes actuels de l'UMP !

Les TED de la semaine — La politique

Notre monde nous empêche d’être engagés

Lorsqu’on s’intéresse un peu à la politique, lorsqu’on s’engage, on déplore souvent l’apathie de ses concitoyens. L’être humain serait-il une créature blasée et passablement naze, incapable de s’impliquer dans le processus démocratique ?

Non, nous rassure Dave Meslin : c’est notre environnement qui nous freine et empêche la plupart des gens de s’engager. Son portrait de la société est peut-être accablant, mais sa vision de l’être humain est résolument optimiste.

Devant la mondialisation, donnons le pouvoir aux maires

Nous vivons dans un monde dont les enjeux sont de plus en plus globaux. Nos États-Nations, dénonce Benjamin Barber, ne sont plus adaptés pour résoudre des problèmes qui dépassent les frontières. Sa solution pourrait paraître un peu paradoxale : donner plus de pouvoir aux maires.

Sa thèse : l’action des maires n’est ni de gauche ni de droite, elle est simplement pragmatique. Une ville est « chez soi », une nation est abstraite. L’avenir serait donc dans une alliance de la proximité et de la mondialisation : pour Barber, c’est peut-être la seule solution pour réinventer la démocratie.

Aristote, le débat et les voitures de golf

Comment avoir un débat démocratique constructif ? Pour répondre à cette question, Michael Sandel nous parle de de flûtes, de golf et d’Aristote. Il va surtout mener une expérience en posant des questions au public, pour prouver que derrière un débat sur la justice se pose toujours la question du but essentiel des institutions sociales.

Plutôt que de feindre une neutralité et d’ignorer les convictions qui sous-tendent nos opinions, la solution serait donc d’en débattre directement. Selon Michael Sandel, c’est la clef de la démocratie.

Pour une transparence des élus

Heather Brooke est journaliste. Pour écrire un livre elle a un jour demandé accès aux notes de frais des parlementaires britanniques — payés donc avec ses impôts. Cela a donné une bataille de plusieurs années pour la transparence.

Rappelons que la plupart des pays ont des lois sur la transparence, et qu’il « suffit » (ce n’est pas toujours si simple ; la difficulté est souvent de connaître le nom de la pièce recherchée) de demander pour avoir accès à un document. En France ça se passe auprès de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs.

La démocratie est importante… pour elle-même

La confiance dans nos institutions n’est pas toujours au beau fixe. Soyons honnêtes : la démocratie ne marche pas toujours très bien en France, au Royaume-Uni dont vient Rory Stewart ou encore aux États-Unis (c’est le moment d’ouvrir le débat sur « la France n’est pas une démocratie, c’est une république ») (celui que mes potes ramènent à chaque fin de soirée). On pourrait être las, tenté-e-s de ne plus y croire…

Pourtant, explique le parlementaire Rory Stewart, la démocratie est importante en elle-même. Comme les droits de l’Homme, comme les droits des femmes, ce n’est pas ce qu’elle apporte qui la rend valable : ce n’est pas parce qu’elle permet d’avoir un État de droit ou de meilleures lois. Elle en vaut la peine parce qu’elle apporte en elle-même de la liberté et de l’égalité. Et ça, ça vaut la peine de s’y impliquer.

Venez débattre dans les commentaires ! Si vous avez envie d’une sélection de TED sur un certain sujet vous pouvez également nous le demander ici.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Juliette-Moins-Clyde
    Juliette-Moins-Clyde, Le 14 mars 2014 à 12h51

    Je passe demain le concours sciences po en sciences politiques (+ sur le thème de l'engagement). Ce sujet a égayé ma dernière journée de révisions, alors merci :). Du coup, je me sens beaucoup moins coupable de faire des pauses rallongées sur madmoizelle.com ;).

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)