Des t-shirts en hommage aux femmes noires victimes de violences

Les artistes américains Tatyana Fazlalizadeh et King Texas s'associent sur le projet « Speak Their Names », une ligne de t-shirts imprimés des noms de femmes noires victimes de violences aux États-Unis.

Aux États-Unis, les femmes noires sont particulièrement touchées par les violences policières : l’African American Policy Forum indique qu’en 2013, elles représentaient 53,4% des femmes américaines arrêtées par la police. Ce constat avait donné naissance en mai dernier au hashtag #SayHerName, pour rappeler à la mémoire collective les violences exercées sur ces femmes.

Dans le même état d’esprit, deux artistes américains, la plasticienne Tatyana Fazlalizadeh et le photographe trans King Texas ont lancé « Speak Their Names », un t-shirt noir sur lequel sont imprimés en blanc les noms de 12 femmes noires mortes sous les violences d’État ou sexuelles aux États-Unis. Celles-ci sont Tyisha Miller, tuée par la police à 19 ans en Californie ; Islan Nettles, une femme trans de 21 ans battue à mort à Harlem ; Mary Spears, tuée à 27 ans après avoir refusé de donner son numéro de téléphone à un homme ; Nizah Morris ; Kendra James ; Nireah Johnson ; Tarika Wilson ; Duanna Johnson ; Kandy Hall ; Yaz’min Shancez ; Shantel Davis et Aura Rosser.

D’après Mic, les deux artistes ont fait des recherches pour choisir quelles femmes ils mettraient en avant, et ont sélectionné celles dont l’histoire les avait particulièrement touchés. Ils expliquent notamment :

« La structure oppressive systématique empêche de nombreuses personnes trans noires d’obtenir une éducation, des soins, une protection et un logement sûr. En créant cette oeuvre, nous espérons pouvoir offrir de la visibilité à celles qui sont passées avant nous et la redonner à la communauté. »

speak-their-names-t-shirt-femmes-noires-2

speak-their-names-t-shirt-femmes-noires

Les t-shirts vont de la taille S à XXL, sont disponibles en pré-commande, y compris à l’étranger, et seront envoyés à partir de début août 2015. Tous les bénéfices de la vente seront reversés au Trans Women of Color Collective, qui défend les droits des femmes noires trans aux États-Unis.

« Speak Their Names » s’inscrit dans un projet plus large baptisé « Kinship », dont le but, selon ses deux auteurs, est de :

« décaler la culture de la violence, la sexualisation et l’effacement des personnes noires cis et transgenres. À travers les vêtements, l’art et la photographie, cette collaboration vise à augmenter la visibilité et à montrer la voix des personnes sous-représentées. »

À lire aussi : « Black Girls Rock » célèbre les femmes noires américaines

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire