1 / 8

Sworn Virgins of Albania, ces femmes vivant en tant qu’hommes

Par  |  | 13 Commentaires

Le projet Sworn Virgins of Albania par la photographe Jill Peters part à la rencontre d’une communauté reconnaissant officiellement le passage du genre féminin au masculin pour certaines de ses membres. La seule actuellement connue en Europe.

La pratique a été rapportée pour la première fois au XIXème siècle, mais remonterait au XVème. Ni changement de sexe, ni changement d’orientation sexuelle, elle consistait, pour certaines femmes vivant au Nord de l’Albanie, à changer de genre.

Ces femmes, les « burneshas », faisaient ce choix essentiellement pour gagner leur indépendance dans une société où les mariages forcés étaient fréquents et où les femmes étaient la propriété de leur mari. Un autre problème auquel certaines familles étaient confrontées était que le droit de propriété ne pouvait être transmis qu’aux enfants mâles. Des parents n’ayant eu qu’une ou plusieurs filles risquaient de perdre la totalité de leur terres.

Des règles qu’on retrouve dans de nombreuses sociétés patriacales. Celle-ci laissait néanmoins une liberté aux femmes : celle de devenir des hommes.

Le « contrat » était simple : en jurant de renoncer à tous les codes féminins (et notamment en faisant voeu de chasteté afin d’éviter toute grossesse), ces femmes bénéficiaient de tous les avantages réservés aux hommes. Elles gagnaient le droit de voter, de conduire, d’accéder à tous les métiers (notamment gérer leur propre commerce et acheter des terres), de boire, de fumer, de jurer, de jouer d’un instrument de musique et de porter des armes à feu.

Le serment faisaient d’elles des hommes. Elles adoptaient les habits, les postures et les gestes identifiés comme virils. Certaines changeaient même de prénom.

Les droits des femmes s’améliorant avec le temps, la pratique a quasiment disparu aujourd’hui et ils ne reste que quelques burneshas, très âgées pour la plupart. La photographe Jill Peters tenait donc à leur rendre hommage avant que la tradition ne s’éteigne définitivement.

7 surprises culinaires personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Gingermind

Agent-double devant l'éternel, Gingermind change de tempo de publication comme de chemise. En ce moment, elle sévit sur madmoizelle le samedi quand les enfants sont à des anniversaires (et, elle parle d'elle-même à la 3e personne aussi). Je prends un petit-dej tous les matins : sans café mais avec un peu de feed RSS dans mes céréales.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Frédibou
    Frédibou, Le 6 septembre 2013 à 3h54

    Intéressant et super impressionnant, j'aurais jamais pensé que c'étaient des femmes !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!