Summer Bucket List 2016 #3 — Arrêter de procrastiner et se lancer

Tout l'été, des madmoiZelles vous parlent de leur Summer Bucket List et vous racontent leurs avancées : aujourd'hui, AgatheK et Zoé nous racontent leur difficulté à ne pas remettre leurs objectifs au lendemain.

Summer Bucket List 2016 #3 — Arrêter de procrastiner et se lancer
La bucket list, c’est une liste de choses à faire/voir/accomplir avant de mourir… ou avant une date que tu te fixes, qui peut être tout de suite ou dans vingt ans. C’est comme des bonnes résolutions, mais sans toutes les contraintes — sauf si ton objectif est de t’en mettre, bien sûr !

Et comme l’été, c’est la meilleure période pour se poser, faire le bilan ou justement ne plus penser à rien et profiter, on a décidé de faire un fil rouge Summer Bucket List sur madmoiZelle. L’objectif ? Réaliser ses rêves, se dépasser… ou simplement se faire du bien !

Tout l’été, des madmoiZelles et la rédac vous racontent ainsi leurs objectifs et leurs avancées, ainsi que ce que cela leur apporte.

*Certains prénoms ont été modifiés.

AgatheK et Zoé vous racontent où elles en sont de leurs objectifs : rendez-vous en fin d’article !

— Article du 19 juillet 2016

Créer sa chaîne YouTube et dépasser sa phobie sociale

AgatheK a décidé de se lancer et de créer sa chaîne YouTube pour raconter sa vie d’éditrice :

« Ce challenge sera l’occasion de réaliser ce que j’ai sans cesse remis à plus tard au cours de cette année : créer ma chaine YouTube. Cela fait longtemps que j’ai envie de me lancer dans des vlogs sur ma vie de micro-éditrice ; raconter ce que c’est que de lancer et gérer sa maison d’édition, les défis, les tracas du quotidien. Et plus globalement, j’aimerais parler du monde de la littérature, de sujets qui font débat. »

big-booktubeurs-critiques-litteraires

À lire aussi : « Court », la chaîne YouTube à découvrir d’une jeune femme pétillante comme pas deux

Et elle ne compte pas s’arrêter là : cet été, elle va s’attaquer à une phobie de taille.

« Ce challenge sera également l’occasion de me prendre en main et de lutter contre cette phobie sociale qui gangrène mon existence. »

Pour cela, elle procédera en deux étapes.

« Pour commencer, mes objectifs seront les suivants :

  • Aller chez un coiffeur. Oui, je le confesse : la simple idée d’aller chez le coiffeur et d’affronter les blablatages futiles en restant coincée sur une chaise pendant une heure m’angoisse.
  • Aller à l’auto-école et commencer les séances de code — au moins une fois par semaine, idéalement deux. Le plus dur sera de franchir la porte la première fois. »

big-permis-conduire-echec-victoire

Partir seule vers l’inconnu

De son côté, Zoé a un objectif unique mais de taille :

« Ma Summer Bucket List se résume à un seul point, mais pas des moindres (je trouve) : cet été, je veux partir seule. »

En effet, Zoé a décidé de sortir de sa zone de confort :

« J’ai dix-huit ans, et à mon âge, on est à fond dans le cliché de « Si tu pars tout•e seul•e, c’est que tu n’as pas d’ami•es ». Sauf qu’en fait, j’ai des ami•es. J’ai juste envie de rencontrer des gens, de sortir de ma zone de confort et de me pousser à aller vers les autres, vers l’inconnu (bon, j’exagère un peu, mais dans le fond c’est ça).

Partir seule c’est un défi, parce que je suis pas non plus à courir vers les autres, j’ai toujours un peu peur de ce à quoi je ne suis pas habituée. Mais j’ai envie que ça change, de me bouger un peu, d’élargir mon champ de connaissances. »

big-voyager-seule-pourquoi

Pour autant, elle ne se jette pas non plus dans le vide.

« Je pense partir avec l’UCPA, pour avoir un cadre et plus de facilités pour lier connaissance, parce que bon, pour ma première fois, faut pas pousser. Mais un jour, je pourrai prendre un last minute toute seule sur un coup de tête sans problème, et j’aurai plein d’ami•es partout dans le monde.

Ce n’est que la première étape ! »

Mis à jour le 29 juillet 2016 — Zoé se trouve face à un certain dilemme concernant son gros objectif de l’été :

« Je suis un peu mitigée face à mon objectif de cet été : je comptais partir avec l’UCPA, et durant tout ce mois de juillet, je n’ai fait que reporter le moment de réserver mon séjour — peut-être par fainéantise, peut-être parce que je flippe un peu. Du coup, me voilà bien embêtée, puisqu’aucune des dernières dates proposées ne m’arrange.

Alors me voilà en plein dilemme, parce que zut, c’est mon objectif, le seul et l’unique, et je serais déçue si je ne l’atteignais pas, mais l’idée de partir seule pour la première fois sans cadre, sans rien, ça me rend légèrement tendue (euphémisme). »

big-procrastination-psychologie

Comment faire dans ces conditions ?

« Pour l’instant, je réfléchis : je sais qu’il y a des villes sympas et pas bien risquées pour une jeune fille seule, mais bon, ça fait vachement peur quand même (une flippée de la vie, moi ? nooon).

Je vais donc continuer un peu à me tâter, en espérant que ma peur ne prenne pas le dessus ! »

AgatheK constate également sa tendance à remettre les choses au lendemain, quelque chose de séduisant quand on n’en est qu’à la moitié de l’été :

« En ce qui concerne le passage au coiffeur et les cours d’auto-école, ce sont, pour l’instant, des échecs cuisants. Tout est bon pour tout remettre au lendemain, et je ne suis pas fière de moi sur ce coup. Il va falloir que je songe à de nouvelles stratégies qui ne me laisseront pas le choix… »

Elle progresse par contre dans la réalisation de son autre grand but :

« En revanche, en ce qui concerne mon projet de vlog, j’ai plutôt bien avancé, même si je n’ai encore rien posté.

Je me suis entraînée une première fois en tournant avec mon téléphone une vidéo de présentation. Et cela s’est révélé plus difficile que je ne le pensais ! Même en sachant précisément ce que je veux dire, je cafouille, je cherche mes idées… si ce projet peut m’apprendre à mieux structurer mes discours, je pense que j’aurais fait un grand pas en avant sur le chemin de la confiance en moi. »

big-prendre-parole-public-conseils

Il y a cependant des conséquences auxquelles réfléchir avant de vraiment se lancer :

« Reste le problème de l’image. La semaine passée, Cordélia écrivait un billet qui a réveillé de vieilles angoisses. Gérer des trolls ne m’inquiète pas plus que ça : j’ai grandi avec Internet, et je pense avoir plus de recul que lorsque j’étais adolescente.

En revanche, ce qui m’inquiète, c’est que là, je vais parler boulot. Et de par mon statut d’auto-entrepreneuse, il est très facile, par une simple recherche, de retrouver mon nom et mes coordonnées. À ce niveau, je ne sais pas trop quoi faire… je dis « fuck » et je prends le risque ? J’abandonne ?

En tout cas, pour le moment, je continue à préparer mes vidéos… je me forme à After Effect et m’éclate comme une gamine. Tant que mes créations ne seront pas en ligne, il sera toujours temps de se raviser. »

big-avantages-freelance
À très vite pour voir comment AgatheK et Zoé avancent dans leur Summer Bucket List !

Toi aussi, tu veux partager ta Summer Bucket List sur mad ? Envoie ton témoignage à melissa[at]madmoizelle.com avec « Bucket List » en objet. N’hésite pas à préciser ton âge et si tu veux être anonyme !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Galactica
    Galactica, Le 30 juillet 2016 à 11h14

    AgatheK je me retrouve dans ton projet ! Va y, je suis sûre que tes vidéos vont t'apporter plus de bien que de mal au final. :top:
    Moi aussi je me suis lancé le défi de créer des vidéos en lien avec mon projet pro. Résultat ? J'ai lancé un blog, c'est déjà ça ! Effet secondaire sympathique ! J'ai aussi fait des tests de vidéos pas convaincants... J'ai tendance à procrastiner et angoisser pour les vidéos... lire cet article m'a fait me rendre compte que ça fait 2 semaines et demie que je n'ai pas réessayé la vidéo. Grrr.

    Zoe, les villes françaises ou belges sont très bien pour commencer à voyager seule quand on a 18ans (pas de problème de langue, ni de passeport, ni de conversion de monnaie). Si tu a une passion, tu peux te lancer le défi d'aller visiter ou voir quelque chose en rapport. C'est comme ça que j'ai commencé. Je suis passionnée d'art, alors j'allais passer 3 jours dans une ville et je visitais les musées et les lieux "beaux". Ça me permettais d'avoir un objectif motivant et d'oublier la voix dans ma tête qui me disais "je pars en vacances seule, j'ai pas d'amis et je suis une jeune fille vulnérable".

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)