Comment (bien) suivre l’actualité ?

Que ce soit pour un concours ou simplement par curiosité, c'est décidé : cette année, tu suis l'actu ! Oui, mais au fait... comment faire ?

Comment (bien) suivre l’actualité ?

Face à l’actualité, on a parfois l’impression de se retrouver en plein tsunami intellectuel. Où, quand, comment, quels conflits, quels acteurs ? Décider de suivre ce qu’il se passe dans le monde peut être une tâche intimidante. Pourtant, cette année, tu as décidé de t’y mettre ! Pour les études ou pour ta culture G, tu es prête à prendre le taureau par les cornes.

Pas à pas, voici quelques idées et astuces pour apprivoiser voire dompter le flux torrentiel de l’information.

Niveau débutant : la qualité plutôt que la quantité

Quand on veut s’intéresser de plus près à l’actu, on est plein-e de bonnes résolutions. On s’abonne au Monde, on en lit quelques articles, et bientôt des exemplaires pas même déballés s’entassent dans un coin. Il n’en faut pas plus pour nous faire céder au découragement et bien vite le journal télé de 20h devient notre seule source d’information, et encore… si on a le temps.

Pour commencer en douceur sans te faire submerger, je te conseillerai plutôt de privilégier la qualité de ton information à sa quantité. Bien sûr, Le Monde est un journal de grande qualité… mais ce n’est peut-être pas le plus évident pour débuter !

  • Choisis, selon tes centres d’intérêt, un magazine hebdomadaire voire mensuel plutôt qu’un quotidien 

Quels que soient tes centres d’intérêt, il existe des magazines prévus pour. Tu peux par exemple choisir de t’intéresser à l’économie avec Alternative Economique, ou à l’actualité internationale avec Courrier International qui traduit des articles de journaux issus de la presse du monde entier.

Au final, l’abonnement revient moins cher et la lecture est plus fluide grâce à des articles et dossiers plus importants. Tant qu’à faire, choisis un journal à la maquette (présentation) agréable, on est pas là pour se faire du mal aux yeux !

  • Choisis une émission de télévision et, si possible, astreins-toi à une certaine régularité

Multiplier les sources, c’est bien. Prendre le temps de comprendre une ligne éditoriale, un traitement de l’information, c’est mieux.

Plutôt que de zapper, fixe-toi donc ton rendez-vous de la journée ou de la semaine et honore-le pendant quelques mois. À la fin, tu connaîtras le ton de l’émission, ses positionnements (plutôt libéral, de gauche, etc.) et les différents points de vue de ses chroniqueurs.

Une des émissions les plus appréciées en la matière reste C dans l’air, diffusée sur France 5 du lundi au vendredi à 17h45. Yves Calvi, le présentateur, est reconnu pour sa pédagogie : pas de doutes, avec lui tu comprendras tout ! Avec le temps, tu connaîtras les différents chroniqueurs réguliers et tu pourras mieux comprendre leurs positionnements.

« Cette capture d’écran ne rend pas du tout hommage à ma pédagogie »

Très apprécié également : le journal d’ARTE, chaque jour à 19h45 sur la fameuse chaine franco-allemande. Il est notamment reconnu pour son approche de l’actualité internationale, moins franco-centrée que celle des autres chaînes.

  • Méfie-toi des applications smartphones 

Une notification push toutes les dix minutes, et tu penses connaître en permanence l’actualité ? Erreur classique ! Les applications sont très utiles dans les transports, ou lorsqu’on a pas les moyens d’investir dans la presse quotidienne, mais il ne faut pas s’y tromper : l’actualité demande davantage, pour être comprise, qu’un vague coup d’oeil entre deux parties de Candy Crush.

Sers-toi donc de ces notifications comme d’un gentil rappel à l’ordre : « Hey, le monde bouge, regarde ! », mais n’imagine pas préparer le concours de Sciences Po ou d’une école de journalisme seulement grâce à elles.

Niveau intermédiaire : introduire la pluralité des sources

Tu as désormais tes petits rituels. Tu sais faire une pause dans ton quotidien pour prendre le temps de lire, regarder ou écouter l’actualité. Il est temps de passer à la vitesse supérieure !

Multiplier les sources va te permettre de commencer à te forger ta propre opinion concernant des faits bien précis. Car sauf en lisant uniquement des dépêches AFP, nous sommes en réalité assez rarement confrontés à de simples faits. Les journalistes choisissent un axe pour traiter un sujet, qui transmet une interprétation des faits en question. 

  • La valse des matinales radio 

La radio a le grand mérite d’être gratuite et d’embaucher une foule de journalistes de talent. Les matinales sont un enjeu important pour les chaînes : c’est le moment phare du traitement de l’actu. Éditorialistes et interviews se succèdent dès 6h du matin, et il y a forcément une matinale qui correspond à ton emploi du temps !

Profite de l’intense concurrence que se livrent les ondes sur cette période cruciale pour varier d’une station à l’autre : il s’agit d’apprendre à décrypter une ligne éditoriale.

Sur RTL, tu peux retrouver Yves Calvi de 7h à 9h30. Europe 1 voit ses audiences augmenter régulièrement depuis l’arrivée, l’année dernière, de Thomas Sotto, à l’antenne de 6h à 9h. France Inter reste la station la plus écoutée tous les matins, avec la matinale de Patrick Cohen de 7h à 9h.

Ma petite chouchou du moment, c’est RTL, mais la voix d’Yves Calvi y est pour beaucoup !

Thomas Sotto, à la tête de la matinale d’Europe 1, visiblement ravi de se lever à 4h

  • Savoir lire efficacement la presse 

Bien sûr, quand on pense pluralité des sources, on pense surtout à ça. Les positionnements politiques de Marianne, Libération, L’Huma ou Le Figaro ne sont un mystère pour personne. Et c’est tant mieux ! Cela va te permettre de jouer sur les différentes interprétations de l’actualité que les journalistes vont exprimer. Problème : il est quasi-impossible de trouver le temps (et l’argent) nécessaire pour lire divers quotidiens chaque jour !

Petit rappel des différents positionnements de quelques quotidiens français, de gauche à droite :

Pour ce qui est du temps, souviens-toi simplement de cette évidence : un journal n’est pas un roman. Il n’y a aucune nécessité à le lire en entier, dans l’ordre, ou avec une attention semi-religieuse pour chaque mot.

Concentre-toi plutôt sur les titres, les chapeaux (les lignes en gras entre le titre et le corps de l’article) et les premières et dernières lignes de chaque paragraphe. Si le sujet t’intéresse, tu pourras prolonger ta lecture, mais rappelle-toi que l’essentiel n’est pas la prose du journaliste mais les réponses à ces questions simples : où, qui, quand, comment, pourquoi ? Une fois que tu les as, tu peux passer à autre chose !

La lecture rapide a ses limites : si tu souhaites commenter un article, et critiquer, positivement ou non, le travail du journaliste, assure-toi d’avoir lu son travail jusqu’au bout !

Pour ce qui est du budget que cela peut représenter, et outre le fait que les médiathèques et bibliothèques universitaires peuvent t’aider, souviens-toi que cet exercice n’a aucun besoin d’être régulier. Tu peux, sur un sujet particulier qui t’intéresse, t’y livrer pour être sûr-e d’avoir fait le tour de la question. Mais pas la peine d’en faire une obsession, au risque de te gâcher le plaisir !

  • De temps en temps, un petit focus sur un sujet particulier ne fait pas de mal

Désormais, tu sais tout des conflits au Moyen-Orient. Enfin tout… Tout ce qu’il se passe en ce moment !

Pour approfondir certains sujets, il est impossible d’en rester à l’actualité immédiate, et comprendre, par exemple, la différence entre sunnites et chiites et son influence sur divers conflits te prendra bien plus de 5 minutes.

Difficile de mener ce travail de fond sur tous les sujets de l’actualité. Alors pourquoi ne pas te spécialiser sur une aire géographique, un domaine culturel ou une thématique qui te tient particulièrement à coeur ? Quitte à en changer de temps en temps !

Pour commencer tes recherches, tu peux regarder les très bonnes émissions d’ARTE comme Le dessous des cartes, qui fait le point sur de grands phénomènes de société… grâce à des cartes ! Tu peux aussi faire confiance aux numéros spéciaux de la presse comme les hors-série de Courrier International.

http://youtu.be/318wCBqcEK0

Niveau expert : à la recherche de sources plus originales

L’actu n’a presque plus aucun secret pour toi ! C’est désormais un réflexe et tu n’as plus aucun mal à te repérer dans l’information. Et si on passait en mode expert ?

  • Renseigne-toi sur tes journalistes préférés et suis-les sur les réseaux sociaux, sur leurs blogs persos… 

Celui-là, ça fait plusieurs fois que tu l’entends à la radio ou que tu as remarqué son nom en bas d’un article particulièrement brillant. Son ton, sa façon d’expliquer les choses et son avis te parlent tout particulièrement ? Profites-en !

De nos jours, une foule de journalistes possèdent leur propre compte Twitter, où ils se livrent entre jeux de mots et accroches bien senties, tandis que leurs blogs sont l’occasion de mieux faire la connaissance de leurs idées, dans un cadre plus libre qu’une chaîne ou un journal. Sur le site de l’INA, tu peux retrouver un graphe représentant les sphères d’influence sur Internet des journalistes, pour orienter tes recherches.

Citons par exemple le compte du journaliste Gilles Klein, particulièrement bien mis à jour, celui de la comédienne et journaliste Florence Porcel, passionnée d’astronomie, ou encore celui très diversifié d’Alexandre Hervaud qui parle autant d’art ou de pop culture que d’actualité !

D’autres twittos se sont fait une spécialité de la « veille » en ligne : souvent spécialisés dans un domaine, ils guettent l’actualité et tissent un fil d’information plus ou moins continu. Tu peux par exemple compter sur Presse-Citron pour tout ce qui est social-média et high tech, sur Julien Fabro pour tout ce qui est marketing ou sur Terra Eco pour l’écologie !

Enfin, tu retrouveras aussi sur Internet une cohorte de blogueurs influents, à l’image de Maître Eolas pour l’actualité juridique.

  • Va vers des titres de presse plus originaux

Maintenant que l’actualité n’a plus aucun secret pour toi, tu vas pouvoir commencer à explorer ! Pour cela, il te suffit d’aller vers des titres de presse (quotidienne ou magazine) aux tirages plus confidentiels ou à la ligne éditoriale plus atypique.

Il peut s’agir du Canard Enchaîné par exemple, si tu aimes les analyses grinçantes de l’actualité politique, notamment française. L’hebdomadaire Le 1 présente lui chaque semaine une thématique unique soumise aux analyses de philosophes, professeurs, spécialistes…

Tu peux aussi acheter des titres à la frontière entre presse et livre d’art, avec par exemple la revue XXI qui mêle textes, photos et bandes dessinées dans un format superbe.

S’il te reste quelque sous, ça peut être le moment de t’intéresser aussi au fameux site Médiapart, fondé par Edwy Plenel, ancien du Monde, et connu autant pour la rigueur de ses enquêtes que pour son modèle économique audacieux sur le Web : les articles sont proposés par abonnement, à 5€ par mois pour les chômeurs et étudiants.

Pour les plus audacieux (et les plus bilingues), on peut aussi tenter la grande évasion et aller jeter un oeil du côté de la presse internationale ! Le Times par exemple est un hebdomadaire anglais que l’on trouve relativement facilement en France et dont on peut trouver quelques formules d’abonnement raisonnables pour étudiants. En terme de niveau d’anglais un (bon) lycéen de terminale peut suivre sans problème.

  • Va chercher l’actualité là où on ne l’attend pas forcément

L’actualité, finalement, c’est quoi ?  Une information récente communiquée par les médias. Mais pourquoi se limiter aux médias les plus traditionnels quand le cinéma, la bande dessiné, les photographes, pour ne citer qu’eux, ne demandent qu’à attirer notre attention ?

Que ce soit l’expo photo de ta ville, organisée par des reporters de guerre, ou ce dernier film d’art et d’essai sur la Serbie, ta curiosité doit s’affûter et savoir faire « feu de tout bois » !

Côté BD par exemple, tu peux compter sur le travail de Guy Delisle qui te fait voyager de Jérusalem à la Corée du Nord, ou sur celui de Joe Sacco qui est autant dessinateur que journaliste et qui a travaillé notamment sur le conflit israélo-palestinien ou la guerre en Bosnie.

Le dessinateur et reporter Joe Sacco 

Te voilà bien occupée pour les jours à venir ; heureusement, madmoiZelle est là aussi pour t’aider à suivre l’actualité en France et dans le monde, et les occasions d’en parler sur le forum ne manquent pas !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 27 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MsOriginalDoll
    MsOriginalDoll, Le 24 septembre 2014 à 13h47

    De très bonnes idées que tu donnes, franchement, je n'en suis qu'au stade débutant, mais bon, j'aimerais bien évoluer vers le stade intermédiaire pourquoi pas ^^

Lire l'intégralité des 27 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)