8 sucreries pour fêter Pâques

Oh ouiiiii ce week-end c'est Pâques ! Pour passer ces trois jours en toute sérénité, misons sur des sucreries qui n'ont aucun besoin d'être cachées dans le jardin. C'est beau de grandir.

– Œuf en chocolat géant, Kinder, environ 6€ : pour celles qui ne veulent pas forcément acheter un gros Kinder Maxi de Pâques, autant acheter cet oeuf un peu moins cher, sans la surprise spéciale cependant. Rien de foufou ici si ce n’est le plaisir de croquer dans cette énorme coquille.

– Sucette en chocolat Joe le Lapin, disponible chez Monoprix, 1€15 : un lapin très très heureux de vivre, pour celles qui n’aiment pas les orgies de chocolat.

– Ferrero Eggs, 3€ : en plus des sacro-saints Ferrero Rocher, la marque fait aussi de fabuleux petits œufs à manger à Pâques. Ici, c’est de la gaufrette fourrée noisette, enrobée de chocolat au lait. Le gros risque est, bien entendu, de voir le sachet disparaître aussi vite qu’il est arrivé.

– L’oeuf coque, Milka, environ 5€ : je l’ai vu un peu à tous les prix (3€ et des poussières, 4€ quelque chose, 5€…) ; il s’agit d’un oeuf en chocolat fourré d’une sorte de crème sucrée et délicieusement addictive.

– Guimauve de Pâques, Hema, 2€50 : des guimauves pour celles qui n’aiment pas spécialement le chocolat (oui, ça arrive, ne les jugez pas), à croquer sans ménagement.

– Oeuf Massepain, Lidl, 99 centimes pièce : un oeuf fourré au massepain, une gourmandise dont je demande la réhabilitation dans toutes les bouches de ce monde. À 99 centimes, je ne te ruine pas, ça va.

– Poulette et ses oeufs, Jeff de Bruges, 13€75 : une grosse poulette en chocolat sur sa fournée d’oeufs, à partager (ou pas, aucune loi ne t’y oblige).

– Boîte à oeufs, Picard, 12€95 : un dessert qui ressemble à une boîte à oeufs. Pour les vrais gros repas de Pâques avec sucreries à la clef.

Alors, qu’est-ce qui te tente ?

Big up