Stupeur : le point G n’existerait pas !

Rue69 – le blog sexe de rue89.com – via telegraph.co.uk – rapporte qu’une étude qu’on aurait pu intituler « A la recherche du point G » vient d’être menée en Angleterre. Les conclusions de l’étude sont claires : la mythique zone érogène n’existerait pas. Point c’est tout. Les scientifiques du King’s College de Londres ont vérifié sur […]

Stupeur : le point G n’existerait pas !

20091005-point-g

Rue69 – le blog sexe de rue89.com – via telegraph.co.uk – rapporte qu’une étude qu’on aurait pu intituler « A la recherche du point G » vient d’être menée en Angleterre. Les conclusions de l’étude sont claires : la mythique zone érogène n’existerait pas. Point c’est tout.

Les scientifiques du King’s College de Londres ont vérifié sur 900 couples de jumelles si les vraies jumelles (qui ont des gènes identiques) avaient les mêmes zones de plaisir que les « fausses » jumelles.

Raté pour les aficionados du point G : les vraies jumelles auraient donné des réponses très différentes les unes des autres, démontrant que la fameuse zone érogène n’existerait pas « concrètement ».

Qu’est-ce que ça signifie ? « Il va falloir arrêter de chercher maintenant » pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore situé et pour les autres, qui pensaient l’avoir déniché, que le plaisir féminin est foutrement un grand mystère — plus compliqué que celui des mecs en tout cas, ça c’est sûr. Après moi j’dis : point G ou pas point G, l’important, c’est de jouir et pis c’est tout. Mais c’est mon avis perso, hein.

— merci à Yana sur le sujet « Une info à suggérer ?« 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pantoufle
    Pantoufle, Le 14 janvier 2010 à 0h41

    Je ne saurai même pas dire quelle est la zone la plus érogène dans mon vagin, je fais pas gaffe, je connais juste les positions qui m'amènent le plus rapidement à l'orgasme vaginal.

    Mais par contre je tiens à dire que quand un homme éjacule c'est pas forcément "fini" hein, le mien peut jouir encore si on remet le couvert juste après, alors que pour moi ça n'est quasiment jamais le cas, pour moi quand c'est fini, c'est fini. Donc les généralités, à la poubelle !

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)