La street cred, qu’est-ce que c’est ? — Petit guide si t’as pas eu le mémo

Jean-Monique t'explique ce qu'est la street cred, car elle est un peu la caution tonton du bled chez madmoiZelle.

La street cred, qu’est-ce que c’est ? — Petit guide si t’as pas eu le mémo

Il y a quelques temps, j’ai rédigé un article expliquant le dab dans lequel j’ai évoqué la « street cred » . Quel ne fut pas mon étonnement quand, dans le feedback que j’ai eu, je me suis aperçue que ce terme n’était pas familier pour tout le monde. J’ai donc décidé de vous faire un guide histoire que la street cred n’ait plus aucun secret pour vous (et que vous n’ayez plus l’archouma en société). 

À lire aussi : Test — Quel moment awkward es-tu ?

La street cred, mais qu’est-ce donc encore que ce mot savant ?

La street cred vient de l’anglais « street credibility » qui pourrait se traduire en français par « la crédibilité  de rue » mais comme je suis nulle en anglais, ne me faites pas confiance à 100% et évitez de ramener votre science dans les commentaires c’est pas le sujet de l’article.

À lire aussi : Témoignage : Je suis hypersensible

Vous vous dites que j’enfonce des portes ouvertes, alors c’est tant mieux pour vous si vous suivez plus vite que le reste de la classe mais merci d’être patient•e pour vos autres camarades qui n’ont peut être pas la chance d’avoir un esprit aussi vif que le vôtre.

Revenons à nos moutons (par exemple cette expression n’est pas du tout street cred) : plus qu’un lifestyle, la street cred est un état d’esprit. C’est en quelque sorte avoir une attitude, un style, un parlé, des connaissances et/ou aptitudes reconnues dans le milieu de la rue.  

À lire aussi : Le « langage des ados » décrypté dans un article de Libération

C’est avoir  l’air légitime auprès des gens du milieu de la culture de rue.

Pour Octave par exemple, débarquer au park sans skate n’est pas street cred.

Historiquement parlant, il semblerait que toutes les archives retraçant l’histoire et l’évolution de la street cred depuis la création du monde aient été détruites pour des raisons sûrement tabou.

À lire aussi : Que faire face aux mensonges perpétuels – Chroniques de l’Intranquillité

J’ai donc réalisé ma propre enquête d’investigation… mais j’ai pas eu le temps de la terminer parce qu’après c’était l’heure de manger. Alors journaliste ok, mais je connais mes droits en tant que salariée et il est hors de question que je bosse le ventre vide.

Donc selon mon enquête bâclée, la street cred se serait manifestée pour la première fois en Égypte Antique. Bah ouais, des grosses baraques avec piscine intérieure, un empire, des bijoux en or, du graffiti, des chats, une poker face et de l’amour pour son peuple, Cléopâtre a clairement été l’instigatrice du mouvement.

Puis, tout au long de l’histoire ont suivi des figures telles que Rosa Parks, Tupac, Eminem, Sid Vicious et Nancy des Sex Pistols, Johnny Halliday, Rachid Taha, Joey Starr, Jacques Chirac, Reggie des Rocket Power, Georges-Alain, Nekfeu, ou encore Mymy ma cheffe (car je lui ai pas encore passé mon bilan de fin de stage à remplir et j’ai envie qu’elle me mette que des « très bien ») (mais elle a quand même la street cred car ça lui va bien les casquettes à l’envers) qui ont su incarner et représenter la street cred dans leurs époques et domaines respectifs.

Kevin lui a ses petites astuces pour gonfler sa street cred.

Comme vous avez pu le remarquer, il est assez compliqué de retracer chronologiquement sa diffusion all over the world jusqu’à chez nous en France, alors rien ne vaut une bonne petite infographie de merde pour clarifier le pourquoi du comment :

theory-streetcred

Voilà on se passera de commentaires sur cette explication un peu foireuse mais c’était juste pour vous prouver que la street cred n’était pas une question de genre, d’origine, de religion ou de couleur de peau.

Cas pratique : « est-ce street cred ou non ? »

Vous savez à peu près ce qu’est la street cred, vous aimeriez savoir par quel biais l’obtenir ? Sachez juste que c’est une chose très personnelle et chacun•e peut l’interpréter à sa manière, mais je vous ai quand même préparé quelques mises en situations de choses qui sont ou non street cred pour vous donner une idée.

Ségolène Royal qui danse avec Jamel sur du Diams au plateau du Grand Journal

  • « No way » comme disent les Chinois. On est clairement face à tentatives d’usurpation de street cred pour pécho des voix. Danser sur La Boulette de Diams alors qu’on porte même pas de jogging peau de pêche… C’est vraiment se foutre de la gueule du monde. 

Avoir un cure-dents en permanence dans la bouche

kamaro-cure-dents

  • Oui street cred. Ce qui n’est pas street cred c’est d’avoir plein de bouts de salade coincés dans ses Grillz. Décrédibilisation assurée.
  • Variante : si vous êtes à la campagne, privilégiez le brin de blé au cure-dents.

À lire aussi : Comment positiver quand on est au chômage ?

Courir pour choper le bus en portant un jogging léger sans caleçon en-dessous

danse-zizi-a-lair

  • Non plus. Oui je sais ça n’a pas de rapport direct avec la street cred, mais un jour j’ai vu un mec faire ça dans la rue et ça m’a choquée donc svp mettez des calbards.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… le naturisme

Avoir une cicatrice

harry-potter-cicatrice

  • Oui à 100%. Tous les vrais gens de la streetzer ont vécu des trucs plus ou moins chouettes dans leur carrière et ça tu peux me croire, ça laisse des traces dans le miroir. Moi par exemple j’ai une grosse cicatrice sur le pied gauche suite à un accident. Voilà.

À lire aussi : Mes cicatrices et moi, de la honte à la fierté

Avoir 14,5/20 à un contrôle de chimie sur le spectre de la lumière sans avoir révisé

bouchra-salle-classe

  • Oui, mais seulement si tu envoies des boulettes de papier mâché sur les autres pendant le contrôle avec la sarbacane que tu as fabriqué•e à partir d’une carcasse d’effaceur Reynolds. 

À lire aussi : J’ai découvert que j’étais surdouée à 29 ans

Ne pas lâcher un croc alors que c’est même pas la dernière bouchée

ross-sandwich

  • Non. Être radin et ne pas vouloir que tout le monde autour de toi kif la life c’est contre les valeurs de partage et de fraternité de la street cred.

Confondre Nelson Mandela avec Morgan Freeman

  • Non. Jessica des Marseillais South Africa a fait l’erreur, et est-ce qu’elle est street cred Jessica ?! Est-ce que vous voulez être comparé•e à Jessica ?! 

Dire « Chef » au cuistot quand tu commandes un kebab

cyril-lignac-kebab

  • Oui. Le kebab est à la culture de rue ce que la canne à pêche est à la pêche en Meuse. Considérer comme un chef le zink qui te le confectionne (même s’il met des trucs dans la viande et que la salade est avariée depuis 8 jours) est dans le high level niveau respect de la street cred. 

À lire aussi : Le Kebbie, kebab végétarien — La recette en vidéo !

Voilà, maintenant que vous en savez un peu plus, n’hésitez pas à dénoncer les gens qui ont zéro street cred comme en 40 et envoyez-moi leurs photos en MP pour que je puisse me sentir mieux dans ma peau dans mes moments de doutes.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Niwade
    Niwade, Le 26 juillet 2016 à 14h27

    J'ai le droit de m'indigner sur le gif du paquet qui s'échappe du pantalon ? C'est NSFW et j'ai évité l'incident diplomatique in extremis !
    Merci @Jean-Monique pour ce cours, j'ai appris que je ne suis pas street cred parce que je sors en pyjama troué chercher mon kebab sans appeler le cuistot chef. La déception.

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)