Splendor et Koryo, deux jeux à découvrir — Jouons en société !

Splendor et Koryo, deux jeux rapides et très jolis, sont à l'honneur aujourd'hui ! Retrouvez également en fin d'article une interview d'Emmanuel Beltrando, éditeur de jeux de société.

Splendor et Koryo, deux jeux à découvrir — Jouons en société !

Je vous présentais dans mon précédent article une sélection de jeux de société pour l’été (à moins de 20€), tout comme je l’avais fait pour Noël. En complément, voici deux jeux de cartes abordables, rapides, faciles à jouer et à transporter : Splendor, nominé récemment au prestigieux « Jeu de l’année » (Spiel des Jahres) avec Concept, et Koryo, un jeu de style « minimaliste » venu d’Asie.

À lire aussi : Sélection de jeux de société pour l’été (+ interview)

À lire aussi : Sélection de Noël — Jouons en société !

Comme d’habitude, retrouvez en fin d’article une interview d’un professionnel du jeu de société !

Splendor (2014)

  • Difficulté : familial, à partir de 10 ans
  • Mécanismes : cartes, développement
  • Univers : Renaissance
  • Joueurs : 2-4
  • Durée : 20-30 min
  • Prix : 29€
  • Éditeur : Space Cowboys
  • Auteur : Marc André
  • Illustrateur : Pascal Quidault

Splendor est le premier jeu d’un tout nouvel éditeur francophone, Space Cowboys. Il regroupe des personnalités expérimentées du monde du jeu (Asmodée, GameWorks, Ystari) qui ont décidé de nous proposer des jeux accessibles au matériel de qualité.

Dans Splendor, vous êtes un marchand de la Renaissance : votre but est d’obtenir le plus de points en achetant des cartes avec vos pierres précieuses et en attirant les nobles dans votre domaine. À l’ouverture de la boîte, vous découvrirez des dizaines de jetons de type « poker » représentant des pierres précieuses, 90 cartes et 10 grandes tuiles représentant certains nobles du XVIème siècle : je vous laisse deviner de quelles personnes connues il s’agit…

Tout le matériel peut être idéalement rangé, et pour les maniaques comme mon copain, l’éditeur a pensé à laisser assez d’espace pour les cartes protégées : les protège-carte en plastique augmentent la durée de vie de votre matériel, mais il faudra toujours les acheter séparément et leur contact n’est pas aussi agréable qu’une carte nue.

Comment jouer ?

Vous voilà prêtes à jouer ! Ah non, j’ai oublié de vous expliquer comment… L’une des grandes qualités de Splendor, c’est que ses règles tiennent en deux pages et sont expliquées en 5 minutes !

La mise en place est très simple et quasiment identique peu importe le nombre de joueurs :

  • Révélez 4 cartes de chaque niveau et formez une ligne par niveau. La pioche de chaque niveau est placée au bout de chaque ligne.
  • Révélez autant de tuiles « noble » que de joueurs +1 (donc entre 3 tuiles à 2 joueurs et 5 tuiles à 4 joueurs). Vous pouvez chercher à quel personnage historique ils correspondent ou jouer tout de suite. Rangez les autres nobles dans la boîte, ils sont punis pour cette partie.
  • Placez les jetons « pierre précieuse » à côté du plateau. Il y en a 7 de chaque couleur à 4 joueurs, 5 à 3 joueurs et 4 à 2 joueurs. Les 5 jokers de couleur jaune (de l’or) sont toujours disponibles peu importe le nombre de joueurs.

Mise en place à 4 joueurs

Pendant votre tour, vous pouvez réaliser une seule de ces 4 actions :

  • Prendre 3 jetons de couleur différente.
  • Prendre 2 jetons de même couleur s’il en restait au moins 4 de cette couleur.
  • Acheter 1 carte (le coût est indiqué en bas à gauche de la carte) et la poser devant soi, puis combler l’espace vide par une nouvelle carte de la même pioche.
  • Réserver 1 carte et la placer dans sa main (maximum 3 cartes en main) et prendre 1 jeton « joker » de couleur jaune.

Dilemme : quelle carte acheter ?

En haut à droite de chaque carte, vous pouvez discerner un symbole « pierre précieuse ». Lorsque vous posez une carte devant vous, celle-ci vous offrira pour toute la partie une réduction sur vos prochains achats. Par exemple, la carte en bas à droite de la photo ci-dessus coûte 4 jetons verts et vous permettra d’économiser 1 jeton blanc pour vos prochains achats. Elle vous donne également 1 point.

Si, à la fin d’un tour, vous remplissez les conditions pour accueillir un noble, il vient automatiquement chez vous et vous rapportera 3 ou 4 points.

La fin de partie, c’est quand ?

Quand un joueur atteint 15 points, il déclenche la fin de la partie : il est important de se rappeler qui a commencé la partie, car un certain nombre de joueurs pourra rejouer, de manière à ce que chacun ait pu jouer le même nombre de tours.

Splendor est une course aux points : déclencher la fin de partie n’est pas forcément synonyme de victoire, car un adversaire peut très bien vous dépasser en jouant juste après vous !

La rapidité et la nervosité (on attend son tour avec impatience) de Splendor sont propices à un enchaînement de parties, si bien que j’ai dû en faire une dizaine pendant les vacances de Pâques… Vous découvrirez qu’il existe différentes manières de gagner !

J’ai essayé le jeu dans toutes les configurations et avec plusieurs types de joueurs. Tou-te-s mes ami-e-s ont adoré car Splendor convient à beaucoup de profils. Il est accessible et très joli pour plaire aux joueurs occasionnels, mais il y a également matière à une réflexion intense pour optimiser ses coups, ce qui plaira aux joueurs confirmés, plus calculateurs.

Koryo (2013)

  • Difficulté : familial, à partir de 10 ans
  • Mécanismes : programmation, majorité, développement
  • Univers : Steampunk, Corée
  • Joueurs : 2-4
  • Durée : 15-20 min
  • Prix : 18€
  • Éditeur : Moonster Games
  • Auteur : Gary Kim
  • Illustrateurs : Stéphane Gantiez, Ian Parovel

Koryo est un jeu de cartes sorti en fin d’année dernière et édité par la maison d’édition française Moonster Games, spécialisée dans les jeux d’auteurs asiatiques. Le design de la boite est sobre et épuré, le nom du jeu apparaissant sur la tranche, mettant en valeur l’illustration de sa couverture.

Vous y trouverez 63 cartes grand format (taille tarot) très joliment illustrées dans un style mêlant personnages asiatiques et steampunk, ainsi que 8 jetons « pièce » et 1 jeton « 1er joueur ».

Comment jouer ?

Koryo (qui signifie Corée) est un jeu de programmation, de développement et de majorité se déroulant en 8 tours.

  • Programmation : vous préparez votre tour à l’avance, secrètement et simultanément.
  • Développement : vous devenez de plus en plus fort-e au cours de la partie grâce aux cartes posées devant vous.
  • Majorité : vous pouvez bénéficier du pouvoir d’un type de personnage seulement si vous êtes celle qui en possède le plus.

Il existe 9 cartes « personnage » différentes, numérotées de 1 à 9 : leur valeur détermine le nombre d’exemplaires disponibles dans la pioche (il y a 9 « Marchands » de valeur « 9 », 8 « Brodcasters », 7 « Gardiens », etc.). Dix cartes « Evénement » de valeur -1 viennent compléter la pioche : 6 « Barbares » et 4 « Lobbying » qui représentent des actions un peu plus méchantes que les pouvoirs des différentes personnages. Les 8 dernières cartes servent à donner des informations sur chaque tour de jeu.

Comment se déroule un tour de jeu ?

  • Phase de Programmation

Déterminez au hasard un 1er joueur et distribuez autant de cartes qu’indiquées sur la carte du tour en cours (10 cartes au 1er tour). Le nombre de cartes à distribuer diminue de 1 chaque tour, ce qui réduira vos choix au fil de la partie. En commençant par le 1er joueur, chacun choisit une ou plusieurs cartes de valeur identique et les pose face cachée devant lui.

  • Phase d’Action

En commençant par le 1er joueur, révélez les cartes que vous aviez choisies et posez-les devant vous, triées par valeur. Si vous êtes majoritaire dans cette valeur, vous activez le pouvoir de la carte. Certaines cartes fonctionnent pendant la phase d’Action, d’autres pendant la phase de Programmation et d’autres pendant la phase de Fin de Tour…

Forte concurrence sur les 8 (Broadcaster) entre ces deux joueurs !

  • Phase de Fin de Tour

En commençant toujours par le premier joueur, chacun va détruire des cartes « personnage » en trop si besoin (pas les événements qui valent -1 point, ce serait trop facile), jusqu’à atteindre la valeur indiquée en bas de la carte du tour. Au Tour 1, vous pouvez garder jusqu’à 3 cartes devant vous, ce nombre augmentant de 1 chaque tour ; au tour 8, vous pourrez avoir 10 cartes posées devant vous. Plus vous aurez de cartes posées devant vous, plus vous pourrez cumuler les pouvoirs, ou à défaut, menacer les pouvoirs des autres joueurs.

Les cartes non-sélectionnées lors de la Phase de Programmation et celles détruites lors de la fin de tour sont mélangées dans la pioche, le premier joueur passe à gauche du précédent et on enchaîne sur le tour suivant !

La fin de partie, c’est quand ?

À la fin du Tour 8, il sera temps de compter les points ! Le joueur possédant le plus de cartes personnage d’une valeur gagne des points identiques à cette valeur. Par exemple, les Marchands, de valeur 9, rapportent 9 points à celui/celle qui aura le plus de Marchands posés devant soi.

En cas d’égalité, personne ne marque les points ! Les cartes « événement » ayant une valeur de -1 vous feront perdre des points.

Koryo est le compagnon idéal de votre valise et des vacances d’été : en plus d’être un jeu rapide (10-20 min), simple et joli, il est facilement transportable et on peut vraiment gagner de manières différentes, souvent en combinant deux pouvoirs de personnages, mais je vous laisse découvrir par vous-même…

Comme Splendor, c’est un très bon choix si vous voulez faire connaître un jeu moderne simple et rapide à vos proches !

En bonus : l’interview d’Emmanuel Beltrando, gérant d’une société qui édite des jeux de société !

  • Tout d’abord, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je suis Emmanuel Beltrando, gérant de Moonster Games et Moonster Games ASIA. J’ai 40 ans et je travaille dans le milieu du jeu depuis 21 ans.

  • Quel rapport entretiens-tu avec les jeux de société modernes ? Si c’est ton métier, peux-tu le décrire en quelques lignes ?

C’est mon métier. J’édite des jeux (entre un et quatre chaque année). Je vais chercher la majorité d’entre eux en Asie. J’aime le style asiatique, simple et épuré. Pour moi, un bon jeu, c’est avant tout cinq minutes de règles (maximum !) et 15 à 30 minutes de jeu.

  • Quels sont tes jeux préférés, ou (si ta liste est trop longue) ton type de jeu de prédilection ?

Mes jeux préférés actuellement sont : Minivilles, Love Letter, Dungeon of Mandom et Splendor.

  • As-tu l’occasion de jouer régulièrement avec des femmes aux jeux de société modernes ? L’expérience est-elle différente ?

Environ 20 % des gens avec qui je joue sont des femmes, et je joue plusieurs fois par semaines, pour le loisir ou le travail.

  • Pourquoi, selon toi, y a-t-il plus de joueurs que de joueuses ?

C’est une question d’éducation. Mais cela va changer avec la prochaine génération. Il y aura de plus en plus de filles, jusqu’à un très certain 50/50 !

  • Le monde du jeu est majoritairement masculin : as-tu des idées pour attirer davantage de femmes vers ce loisir, cette passion ou cet univers professionnel ?

L’é-du-ca-tion ! Les petites filles jouent plus avec des jouets « de filles », alors que les jeux de société sont vus comme des « jeux de garçons », mais les esprits changent, donc cela va changer aussi. Les enfants d’aujourd’hui joueront beaucoup plus demain, et une large part d’entre eux sont des filles !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Clemessi
    Clemessi, Le 5 août 2014 à 13h07

    @Mathilde N.  Non j'ai résisté. Je vais attendre le mois prochain. Sauf que le mois prochain j'avis prévu de m'acheter une extension de Carcassonne déjà... Du coup je ne sais pas quoi faire :halp:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)